Accéder au contenu principal

The Rain - Virginia Bergin

Auteur: Virginia Bergin
Éditeur: Bayard
Prix: 15,90 €

Un roman brillant dont la force réside dans un parfait dosage entre simplicité et horreur.

Résumé : Une pluie mortelle s'abat sur la Terre: l'humanité est menacée de disparition. Ruby, 15 ans, part à la recherche de son père.
Je m'appelle Ruby Morris, et voici mon histoire. Si vous la lisez, vous avez énormément de chance d'être encore en vie.
Question: quand faut-il abandonner tout espoir?
a) Maintenant. Immédiatement. On est foutus.
b) Dans deux semaines, environ.
c) Jamais
d) J'imagine qu'il pourrait y avoir un d), mais s'il existe, je ne l'ai pas encore trouvé...

Ruby est une adolescente comme les autres et pour qui la popularité est particulièrement importante... Bon, c'est limite une « mean girl » en fait. Le soir de la fête chez Zak, elle embrasse ENFIN Caspar et se dit que la soirée est parfaite. Elle ne pouvait avoir davantage tort.
« C'est dans la pluie » diront les médias, peu de temps avant de rendre l'antenne. Oui, si la moindre goutte de pluie vous touche, il ne vous reste alors que très peu de temps à vivre. Malheureusement, la grande majorité de l'Angleterre, en ce jour férié, profitait des premiers rayons de soleil lorsque les premières gouttes sont tombées... Ruby part retrouver sa mère et son beau-père et ils tenteront alors de survivre ensemble.


Quels débuts ! Les premiers chapitres sont tout simplement à couper le souffle en terme de tension. Après avoir englouti une bonne partie du roman j'ai honnêtement dû le reposer car, dans la première moitié, il y a une ambiance réellement glauque et oppressante. Il y avait déjà une chose par-ti-cu-liè-re-ment dérangeante qui me perturbait depuis un bon moment dans le roman mais, après un énième coup de massue, je me suis résolue à faire une pause.
Ruby s'adresse aux lecteurs dans ce livre, ce qui est une chose qui pourrait éventuellement gêner certains. En fait, elle s'adresse à ceux qui auraient pu survivre à l'apocalypse et trouver ses écrits. Elle n'est, bien évidemment, pas du tout opposée à ce qu'on adapte sa vie en film mais attention à bien passer certaines scènes gênantes sous silence (c'est important pour elle) ! ;)

J'ai beaucoup aimé, également, l'explication concernant le danger. Très vite, on SAIT pourquoi la pluie se met soudainement à tuer les humains et j'ai trouvé l'explication plutôt simple mais très bonne. Voire même plausible.

Alors oui, comme je le disais, il y a un sacré contraste entre la personnalité de Ruby et l'atmosphère qui l'entoure et l'oppresse. Cette jeune femme se montre tellement humaine à travers ces épreuves ; je pense que c'est ce qui fait la qualité de ce roman YA. L'héroïne réagit comme n'importe quelle personne lambda et se raccroche à ce qui pouvait avoir de l'importance dans sa vie « d'avant » ; comme le fait de pouvoir entrer dans les magasins de luxe pour s'habiller, juste parce qu'il sont vides. On pourrait trouver ça idiot ; après tout, elle devrait penser à trouver de l'eau, de la nourriture... Et pourtant, j'ai particulièrement adoré le fait que lorsque Ruby se retrouve dans une situation tellement énorme et très dure à encaisser, elle se raccroche à ce qu'elle connaît : l'apparence, le désir de plaire, les vêtements, le maquillage et la réputation. 

La fin est PARFAITE, vraiment très habile... Enfin c'est ce que je me suis dis quand je pensais que ce livre était un one-shot. J'espère que l'auteure va autant assurer pour la suite que pour ce premier tome !

En bref, The Rain est un roman apocalyptique au rythme fou. Le lecteur se retrouve plongé dans une ambiance stressante à souhait avec une jeune femme à l'esprit vif et, malgré tout, qui garde un humour ironique et pince sans rire absolument délicieux.

Je précise que je suis allée jeter un œil aux chroniques anglophones et on trouve vraiment de tout ! Depuis ceux qui pensent que ce roman relève du génie à ceux qui aimeraient se faire rembourser leur temps de lecture ! Honnêtement, je pense que si on passe à côté du ton qui passe de l'horrible au léger, de la fin du monde à l'ironie sinistre, alors ce livre pourrait ne pas plaire aux plus sérieux d'entre vous.


Commentaires

  1. Moi j'aime bien quand les personnages s'adressent directement à nous :) Je ne connaissais pas, donc merci pour la découverte. Ça pourrait clairement me plaire !

    RépondreSupprimer
  2. OK tu me parles bien je vais tout de suite l'ajouter à ma WL :D

    RépondreSupprimer
  3. J'ai vraiment super envie de le lire, le résumé, ton avis... tout me rend à la fois curieuse et impatiente ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.

Posts les plus consultés de ce blog

{CHRONIQUE} J'ai lu le pire livre de ma vie...

Autrice : Audrey Carlan Éditions : Hugo Roman Traduction : Lucie Marcusse Prix : Trop. Cher.
En temps normal, je ne chronique pas les livres que j'ai détesté et, si je suis obligée de le faire, j'essaie quand même d'expliquer ce qu'il y a de positif dans le livre (tout en restant honnête, bien sûr). Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre que j'ai vraiment, vraiment, VRAIMENT détesté. Je ne vais m'imposer aucune limite dans mon honnêteté, et ça va piquer. Ce qui me rassure, c'est que l'auteure a un succès monstre (enfin ça me rassure... Non, ça m'inquiète en vrai. M'enfin.) et que je ne vais donc pas tacler une petite auteure qui tente de se faire sa place.
Bref... Allons-y gaiement.
Résumé : Un homme au service des femmes. Découvrez le premier opus de l'agence de coaching dont vous ne pourrez plus vous passer. Faites la connaissance de Parker Ellis et ses comparses. La première mission de l'agence International Guy se dé…

Un Million de Minutes : Comment j'ai exaucé le souhait de ma fille et découvert le bonheur en famille - Wolf Küper

Auteur : Wolf Küper
Éditions : Actes Sud
325 pages - 22.50 €
Quelle jolie petite claque ! Je ne m'attendais pas du tout à cela lorsque j'ai commencé Un Million de Minutes; je pensais uniquement découvrir l'histoire d'une petite fille qui voit le monde différemment. Finalement, on assiste ici à la métamorphose du père grâce à sa fille et au voyage qu'ils entreprennent en famille.
4ème de couverture : C'est une histoire vraie. La petite Nina, quatre ans, est fâchée avec le temps. Dans le quotidien, elle est très lente et souvent elle n'y arrive pas du tout. Les médecins parlent de spécificités comportementales et cognitives. Débordant de vie, de rêves et d'imagination, elle est l'un des personnages attachants de ce livre. Lorsque Nina dit à son père : J'aimerais avoir un million de minutes avec toi. Rien que pour les jolies choses ? c'est le déclic. Sa mère, son père et le petit Monsieur Simon de six mois voyageront pendant deux ans (c&#…

Le Faiseur de Rêves, le 1er tome délicieux d'une duologie qui s'annonce parfaite

Auteure : Laini Taylor Éditions : Lumen Traduction : Sarah Dali 
ƸӜƷ
Je n'avais pas eu un coup de cœur si monumental depuis très (très très) longtemps. Voici pourquoi Le Faiseur de Rêves rejoint le podium de mes livres préférés.

Est-ce que je meurs d'envie de me faire tatouer le papillon? Serais-je accro à ce point? Oui. Vais-je le faire? Non, gardez toute aiguille loin de ma personne. Vais-je acheter un tatouage de ce papillon sur Etsy? Oui madame. 
ƸӜƷ
Résumé : Il est une ville, au centre du désert, où nul n’a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d’interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde… Pire encore, un soir d’hiver, le nom de ce lieu de légende s’évanouit en un clin d’œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme.
Qu…