jeudi 21 septembre 2017

The Rain - Virginia Bergin

Auteur: Virginia Bergin
Éditeur: Bayard
Prix: 15,90 €

Un roman brillant dont la force réside dans un parfait dosage entre simplicité et horreur.

Résumé : Une pluie mortelle s'abat sur la Terre: l'humanité est menacée de disparition. Ruby, 15 ans, part à la recherche de son père.
Je m'appelle Ruby Morris, et voici mon histoire. Si vous la lisez, vous avez énormément de chance d'être encore en vie.
Question: quand faut-il abandonner tout espoir?
a) Maintenant. Immédiatement. On est foutus.
b) Dans deux semaines, environ.
c) Jamais
d) J'imagine qu'il pourrait y avoir un d), mais s'il existe, je ne l'ai pas encore trouvé...

Ruby est une adolescente comme les autres et pour qui la popularité est particulièrement importante... Bon, c'est limite une « mean girl » en fait. Le soir de la fête chez Zak, elle embrasse ENFIN Caspar et se dit que la soirée est parfaite. Elle ne pouvait avoir davantage tort.
« C'est dans la pluie » diront les médias, peu de temps avant de rendre l'antenne. Oui, si la moindre goutte de pluie vous touche, il ne vous reste alors que très peu de temps à vivre. Malheureusement, la grande majorité de l'Angleterre, en ce jour férié, profitait des premiers rayons de soleil lorsque les premières gouttes sont tombées... Ruby part retrouver sa mère et son beau-père et ils tenteront alors de survivre ensemble.


Quels débuts ! Les premiers chapitres sont tout simplement à couper le souffle en terme de tension. Après avoir englouti une bonne partie du roman j'ai honnêtement dû le reposer car, dans la première moitié, il y a une ambiance réellement glauque et oppressante. Il y avait déjà une chose par-ti-cu-liè-re-ment dérangeante qui me perturbait depuis un bon moment dans le roman mais, après un énième coup de massue, je me suis résolue à faire une pause.
Ruby s'adresse aux lecteurs dans ce livre, ce qui est une chose qui pourrait éventuellement gêner certains. En fait, elle s'adresse à ceux qui auraient pu survivre à l'apocalypse et trouver ses écrits. Elle n'est, bien évidemment, pas du tout opposée à ce qu'on adapte sa vie en film mais attention à bien passer certaines scènes gênantes sous silence (c'est important pour elle) ! ;)

J'ai beaucoup aimé, également, l'explication concernant le danger. Très vite, on SAIT pourquoi la pluie se met soudainement à tuer les humains et j'ai trouvé l'explication plutôt simple mais très bonne. Voire même plausible.

Alors oui, comme je le disais, il y a un sacré contraste entre la personnalité de Ruby et l'atmosphère qui l'entoure et l'oppresse. Cette jeune femme se montre tellement humaine à travers ces épreuves ; je pense que c'est ce qui fait la qualité de ce roman YA. L'héroïne réagit comme n'importe quelle personne lambda et se raccroche à ce qui pouvait avoir de l'importance dans sa vie « d'avant » ; comme le fait de pouvoir entrer dans les magasins de luxe pour s'habiller, juste parce qu'il sont vides. On pourrait trouver ça idiot ; après tout, elle devrait penser à trouver de l'eau, de la nourriture... Et pourtant, j'ai particulièrement adoré le fait que lorsque Ruby se retrouve dans une situation tellement énorme et très dure à encaisser, elle se raccroche à ce qu'elle connaît : l'apparence, le désir de plaire, les vêtements, le maquillage et la réputation. 

La fin est PARFAITE, vraiment très habile... Enfin c'est ce que je me suis dis quand je pensais que ce livre était un one-shot. J'espère que l'auteure va autant assurer pour la suite que pour ce premier tome !

En bref, The Rain est un roman apocalyptique au rythme fou. Le lecteur se retrouve plongé dans une ambiance stressante à souhait avec une jeune femme à l'esprit vif et, malgré tout, qui garde un humour ironique et pince sans rire absolument délicieux.

Je précise que je suis allée jeter un œil aux chroniques anglophones et on trouve vraiment de tout ! Depuis ceux qui pensent que ce roman relève du génie à ceux qui aimeraient se faire rembourser leur temps de lecture ! Honnêtement, je pense que si on passe à côté du ton qui passe de l'horrible au léger, de la fin du monde à l'ironie sinistre, alors ce livre pourrait ne pas plaire aux plus sérieux d'entre vous.


samedi 16 septembre 2017

Section 13 T1: Jack et le Bureau Secret - James R. Hannibal

Auteur: James R. Hannibal 
Éditeur: Flammarion jeunesse
Prix: 15.00 € 

Un premier tome réussi et annonciateur d'une série décoiffante !

Résumé: Le scarabée mécanique envoyait de grosses décharges électriques. Jack se concentra. Tout sembla ralentir. Soudain, il put prédire les mouvements de l’insecte avant même qu’il ne bouge.
Il le frappa de plein fouet ; le scarabée bleu-vert tomba par terre. Un violent éclair en jaillit. Gwen attrapa Jack.
— Vite, cours !
À Londres, le père de Jack a disparu. Le garçon se lance à sa recherche. Il découvre alors une société secrète et comprend que sa famille en fait partie. Un ennemi puissant se dresse soudain sur sa route. Aura-t-il la force de le vaincre ?

Jack, sa petite sœur Sadie et sa mère sont à Londres dans l'espoir d'y retrouver le père de famille qui a mystérieusement disparu. Alors que sa petite sœur s'enfuit de l'hôtel, Jack va chercher à la retrouver et sera guidé jusqu'au Bureau des Objets Perdus. Sur place, il rencontrera une jeune fille nommée Gwen qui aura l'air de savoir exactement qui il est (et qui a tendance à tout savoir sur tout sans offrir d'explication ce qui agace prodigieusement notre héros). Ensemble, ils devront se cacher d'une organisation auquel le jeune homme et sa famille semble liés tout en obéissant aux ordres d'un homme mystérieux prêt à lui rendre son père en échange d'un objet bien précis que seul Jack serait en mesure de trouver.

J'ai adoré adoré adoré ce premier tome ! Je me suis éclatée de la première à la dernière page et n'ai pas réussi à me retenir; il aura été dévoré en une journée. C'est un peu comme quand on s'envoie un paquet de chips en entier : on savoure tout le long et puis le lendemain, quand on en veut encore, il n'y en a plus et on culpabilise à mort. Pareil.

Il y a un petit côté Harry Potter dans ce roman ; pas réellement par un aspect magique mais plutôt grâce à certains détails qui, peut-être, étaient même des clins d’œil voulus par l'auteur ? Pour autant, ce n'est pas le genre de choses qui pourraient révolter les fans en mode « Il a copié » mais à l'inverse, des détails qui pourraient faire sourire et rendre ce roman encore plus savoureux.

Face à notre ami Harry, je n'ai pu m'empêcher de penser à Benjamin Gates également car il y a tout un côté vieille organisation, quêtes, indices dans toute la ville de Londres. D'ailleurs, si vous aimez Londres, vous ne pourrez qu'apprécier l'intrigue qui se base sur la ville et particulièrement sur le Grand Incendie de 1666. Au début du livre – je précise car je sais que c'est une chose qui plaît énormément – vous pourrez également trouver une carte de Londres et de ses plus célèbres bâtiments dans laquelle se glisse le Bureau des Objets Perdus.
D'ailleurs, j'ai personnellement eu le plaisir d'en apprendre beaucoup sur la capitale même si bien sur, l'auteur prenait parfois quelques libertés avec l'histoire.

Ce n'est pas compliqué, ce livre a tout : des personnages qui ont du cran, une quête positive, un méchant aux motivations qui ne se dévoilent réellement qu'à la fin de ce premier tome, des évènements surnaturels et/ou scientifiques et une écriture extrêmement agréable.

En bref, je recommande à 100% Jack et le Bureau Secret qui est une très bon début de série et ne laisse pas le lecteur sur sa faim. Entre technologie, neurosciences, découverte de l'histoire de Londres et évènements inexplicables, Jack et le lecteur découvriront ensemble un univers qui recèle de surprises et qui n'a pas fini de nous passionner. Vivement la suite !

La citation du jour, bonjour!
"Des lambeaux d'ombres noires surgissaient du sable blanc entre les pavés, s'agrippaient à ses poignets, montaient le long de ses bras, prenant la forme de dizaines de mains squelettiques, froides comme de la glace."

dimanche 10 septembre 2017

Quatre Filles et un Jean - Ann Brashares

Auteur: Ann Brashares 
Éditions: Gallimard jeunesse
Prix: 7.75 €



J'ai écouté ce roman à la fin de l'été (ahah 'la fin', comme si il y avait vraiment eu un début... Y'a plus de saison ma bonne dame!) afin de me sentir encore un petit peu en vacances.
J'ai beaucoup aimé le fait qu'il y ait différents acteurs pour interpréter les personnages. C'est toujours un plus ; toujours plus vivant. De plus, comme pour Artémis Fowl, la lecture est agrémentée d'une ambiance sonore nous plongeant encore davantage dans l'histoire. Enfin, et ça j'adore, il y a de très courts interludes musicaux entre certaines scènes qui ont été très bien choisis et qui apportent, à ce livre qui respire déjà la bonne humeur de l'été, un petit quelque chose de joyeux.
Mon seul point négatif, c'est le choix de la voix pour Tibby... Non seulement la voix m'a donné envir d'intenter à la vie de mes tympans mais, SURTOUT, on dirait que Tibby a 8 ans. J'avoue que ça m'a un peu rendue folle ! Bon, l'avantage cela dit, c'est que l'on sait quand c'est son personnage qui s'exprime... M'enfin ! Ca va pas bien la tête ?!


Résumé : Leurs mères avaient fait connaissance à un cours d'aérobic pour futures mamans. Les quatre filles grandirent ensemble et devinrent inséparables. Après avoir partagé pendant des années chaque joie, chaque succès, chaque idée folle et chaque angoisse secrète, elles se sentent plus proches que jamais. Mais, cet été-là, la vie, pour la première fois, va les séparer...
A la veille de cette cruelle séparation, les filles découvrent un jean soldé qui leur convient à toutes. Ce jean miracle est fait pour être partagé. Carmen, Bridget, Lena et Tribby décident de le porter à tour de rôle pendant une semaine, pour garder un contact physique et affectif, et voir s'il leur a porté bonheur. A des milliers de kilomètres de distance, les quatre filles pourront ainsi partager en étroite communion les expériences, les surprises, les challenges et les révélations de cet été...

J'ai beaucoup aimé le fait que ce roman soit très courts, tout en abordant beaucoup de thèmes importants dans la vie d'une ado. Pour moi, Quatre Filles et un Jean n'a pas pris une ride depuis sa sortie et saura séduire les enfants (et les plus grands) dès 12 ans. Les héroïnes sont très différentes les unes des autres, sans pour autant être des clichés ambulants d'un unique trait de caractère (je pense à toi, Sous MaCouverture, en disant ça^^).

Les personnages :
  • Carmen est ravie de partir passer l'été chez son père qu'elle voit rarement. C'était sans savoir que ce dernier a refait sa vie sans lui en parler.
  • Tibby, quand à elle, doit rester à la maison et travailler quand ses meilleures amies partent en vacances. Elle fera une rencontre étonnante et bouleversante.
  • Lena, la jeune femme belle et douce part en vacances chez ses grands-parents. En Grèce, elle découvrira ses origines et le beau Costos...
  • Bridget, pleine d'assurance et d'énergie. Elle partira en camp de foot et sera bien décidée à obtenir tout ce qu'elle veut, même si c'est l'un des moniteurs... Vilaine.

Quatre filles et un Jean est un roman jeunesse qui se dévore rapidement et qui offre un super moment à ses lecteurs grâce à des personnages plein de vie et une narration bien rythmée. Le lecteur suivra quatre jeune femme différentes pour quatre étés qui n'ont rien à voir les uns avec les autres. Les seuls liens les unissant restent le jean (supposément magique mais très anecdotique; il n'est réellement qu'un symbole. Celui des possibles. En tout cas, c'est comme ça que je le vois) qu'elles s'enverront tout l'été et l'amour qu'elles se portent depuis qu'elles sont enfants.

Une citation pour vous convaincre:

« J'ai peur de ne pas avoir assez de temps, pas assez de temps pour comprendre les gens, savoir ce qu'ils sont vraiment, et qu'ils me comprennent aussi. J'ai peur des jugements hâtifs, de ces erreurs que tout le monde commet. Il faut du temps pour les réparer. J'ai peur de ne voir que des images éparpillées et pas le film en entier. »

jeudi 7 septembre 2017

Antigone: la Courageuse - Françoise Rachmuhl

Auteur: Françoise Rachmuhl
Éditions: Flammarion jeunesse
Prix: 5.80 €


Comme vous le savez peut-être, la mythologie et moi, on est super-copines !
Du coup, aujourd'hui, j'avais envie de vous présenter une collection sur laquelle je craque complètement !
C'est une collection pour enfant donc c'est très rapide à lire et, par conséquent, on ne rentre pas dans les détails. Cependant, je trouve ça absolument top pour offrir des bases à vos têtes blondes et éveiller leur intérêt pour la mythologie.

Résumé : Princesse de Thébes, Antigone vit heureuse jusqu'au jour où elle découvre le crime du roi Œdipe. Antigone sacrifie sa vie pour accompagner son père en exil et réconcilier ses frères. Courageuse et fière, elle est prête à tout affronter, même la mort, pour sauver son honneur.

Donc Antigone, c'est la fille d’Oedipe. Vous savez, ce pauvre homme qui a épousé sa mère et tué son père. Lorsque ce dernier découvre que la prophétie lui annonçant ses crimes s'est accomplie sans même qu'il le sache, Oedipe se crève les yeux et décide de partir. Antigone, en chouette fille à son papa, décide de le suivre pour un long périple.

On découvre des personnages clés dans ce court roman : Antigone bien sur, sa mère Jocaste, son père Oedipe, sa sœur Ismène, ses frères Polynice et Étéocle ainsi que son oncle, le vilain Créon... Bref, en ce qui concerne les personnages, le lecteur est servi !
Les enfants découvrent aussi des lieux clés tels que Thèbes, et Athènes où ils croiseront le fameux Thésée.

 C'est beaucoup trop beau. Je décède. Il me les faut tous! <3

Et le truc beaucoup trop cool qui me donne horriblement envie d'acheter tous les livres de cette collection même si j'ai 26 ans, c'est qu'avec chaque livre, vous retrouverez des cartes à jouer à l'effigie des personnages rencontrés dans le roman. J'adoreuh !


En bref, cette collection à prix tout doux (5,90 €) remplit parfaitement son rôle. Le jeune lecteur aura le plaisir d'apprendre les bases de la mythologie tout en s'amusant. La plume reste simple sans être trop enfantine et se concentre sur Antigone tout en nous donnant des indices sur les histoires d'autres personnages l'entourant (comme ses frères qui se battent pour le trône, par exemple).

vendredi 1 septembre 2017

5 Raisons de craquer sur les livres audio

5 Raisons de craquer sur les livres audio :


1/ Gain de place

Parce que quand on part en vacances, quand on décide de se balader en bravant les éléments, quand on est contraint d'aller manger les 12 plats de suite prévus par mamie lors d'un repas dominical... La place peut parfois manquer pour trimballer avec soi l'intégrale de la Tour Sombre de Stephen King (sérieusement, ce livre a développé des muscles insoupçonnés dans mes avants-bras). Au moins, un portable, ça se glisse dans la poche et on n'en parle plus. Au passage, La Tour Sombre a débarqué au cinéma il y a quelques temps et si vous ne l'avez pas lu, il est dispo chez Audible !

On salue les hommes beaux quand ils passent sur le blog svp. Ça pourrait les faire revenir...



2/ Toujours à portée de main

En plus du gain de place, il faut avouer qu'on ne pense pas forcément toujours à emmener un livre avec nous. Par contre, notre génération a bien souvent son portable vissé à la main, prêt à dégainer des textos plus vite que America change d'avis sur sa vie amoureuse dans La Sélection (bon, faut l'avoir lu sinon, comme dirait Florence Foresti, « on ne sait pas pourquoi on rigole et on est énervé).
 Là, par exemple, rien ne vous oblige à saluer cette enfant qui semble extrêmement agréable

3/ Rendre plus sympathiques les tâches rébarbatives

Personnellement, il y a PLEINS de choses que je dois faire mais pour lesquelles je n'ai pas une énorme passion. En tant que flemmarde professionnelle, j'ai donc tendance à toujours repousser. Par contre, quand je suis accompagnée par la voix d'une personne me racontant une histoire, bizarrement, faire à manger ou m'épiler les jambes devient tout de suite plus agréable (Bon, pour la douleur, j'peux rien faire les gars).


4/ Le temps passe plus vite

Vous connaissez le docteur Hamard ? Non ? Ben c'est le mien. Approximativement entre 1h30 et 3h de retard à chaque fois (ceci n'est malheureusement pas une exagération). Avec un livre audio dans les oreilles, il faut admettre que l'attente est beaucoup plus facile à digérer ! Le petit plus ? Vous n'entendrez pas le papy sur votre droite racler 12 fois par minute le fond de sa gorge pour y découvrir des trésors.


5/ Garder le suspens

Bon, je suis sure que je ne suis pas la seule à tricher avec mes bouquins parfois. Parfois, on ne veut pas attendre de savoir si on a raison en pensant que c'est bien Gertrude, la pauvre femme que tout le monde croyait morte, qui se retrouve soudainement nez à nez avec Roger, notre héros. Donc on saute 3 ou 4 lignes, on check, on est contents et on revient. Alors, sur le coup ça fait du bien, mais il faut admettre que c'est de la triche et ma prof du CM1 était très clair sur le sujet : si tu triches, Dieu va le voir et rendre ta famille malheureuse (les écoles catholiques sont des endroits parfois extrêmement sains). Avec les livres audios, le suspens reste entier et c'est frustrant et délicieux à la fois.