samedi 20 janvier 2018

Live Today - Pintip Dunn

Et le prix de la meilleure conclusion de trilogie est attribué à... 

Auteur : Pintip Dunn
Éditions : Lumen
Illustrateur : L.J Anderson
Traducteur : Diane Durocher
468 pages - 15.00 €

Si vous n'avez pas lu les premiers tomes je vous invite gentiment à ne pas lire cette chronique... Et à vous bouger le popotin pour réparer ce GRAVE manquement au bon sens ! M'enfin voyons !

Résumé : Comment changer son destin, s'il est déjà écrit ?
Imaginez un monde où votre avenir a déjà été fixé... par votre futur moi !
Sur le papier, Olivia a tout pour être heureuse... Non seulement c'est la fille de la présidente Dresden, la femme toute-puissante qui dirige d'une main de fer la ville d'Eden City, mais c'est aussi la seule prophétesse du monde : elle est capable de voir les différents avenirs possibles de tous ceux qu'elle approche. Malgré tout, à seize ans, c'est surtout une adolescente mal dans sa peau. Loin de lui faciliter la vie, son pouvoir de précognition la terrorise, surtout depuis le jour où, à peine âgée de six ans, elle a vu sa mère perpétrer un génocide dans un lointain futur. Depuis, elle n'a de cesse d'éviter que son cauchemar ne se réalise. Mais quelle prise pourrait-elle bien avoir sur le Destin, elle qui s'est isolée pendant dix ans loin des autres pour échapper aux images et aux voix qui l'assaillaient sans cesse ?
Tout bascule le jour où Ryder Russel, l'un des membres les plus éminents du Réseau, une organisation dissidente redoutée du pouvoir, est capturé. Effarée, Olivia découvre le futur du jeune homme et assiste alors en direct à sa propre mise à mort : le garçon est destiné à devenir son bourreau ! C'est pour elle un terrible cas de conscience : mérite-t-il pour autant d'être torturé, lui qui se bat pour un avenir meilleur ? Se sachant condamnée – toutes ses visions ne le lui avaient-elles pas prédit ce tragique destin ? –, la jeune Précognitive ose pour la première fois défier sa mère et aide Ryder à s'échapper... avant de le suivre dans la clandestinité.

Ce tome était absolument FOU. DINGUE. HALLUCINANT. GÉNIAL. PARFAIT.

Bon, on ne peut pas faire plus complet comme résumé donc je ne vais pas vraiment en rajouter ! On suit en effet Olivia Dresden, fille de la Présidente, surnommée l'Ombre à l'Agence du Souvenir Futur car elle se contente généralement de suivre Jessa et de ne rien dire. Après 10 années passées seule dans une cabane dans les bois, la jeune femme a même développé un souci de langage qui l'empêche de terminer ses phrases à voix haute. Bref. Elle est perdue la petite.

Un gros OUI pour les personnages

J'ai totalement adoré Olivia. Cette jeune femme effacée et tourmentée va évoluer tout au long du livre mais une chose restera : ce besoin d'être aimée que seule une personne ayant connu la vraie solitude pourrait comprendre. Il y a une naïveté touchante chez elle dans ses rapports avec sa mère ; elle sait, au fond d'elle, qu'elle ne peut lui faire confiance mais ne demande pourtant qu'à lui laisser une chance de prouver qu'elle peut devenir une mère aimante. J'ai eu, plus d'une fois, mal pour cette jeune femme en quête d'amour maternel.

Il est également très agréable de retrouver tous les personnages qui nous ont vendu du rêve dans les deux premiers tomes et, bien sûr, en particulier Cassie et Jessa.

Pintip Dunn et l'art de retourner un cerveau

On pourrait croire que, en tant que conclusion, Live Today se révèle être la dernière pièce du puzzle ; celle qui nous offrira toutes les réponses tant attendues. C'est le cas... Mais il va falloir être patient. Comme à son habitude, l'auteure emmêle, démêle, ré-emmêle et fait carrément des nœuds dans l'intrigue avant de tout nous révéler.
Oui, il y aura une nouvelle fois, dans ce tome, des révélations qui vous laisseront sur le popotin.
Ce que vous trouverez, surtout, c'est une fin ABSOLUMENT PARFAITE.

À un moment, j'ai oublié de respirer

Cette conclusion est totalement folle en terme de rythme. La plupart des chapitres sont bourrés d'action, de fuites, de captures, de conflits... Ceux qui sont plus calmes ne le sont qu'en apparence jusqu'à ce qu'ils assoment le lecteur avec une révélation fracassante. En clair, il n'y a pas une seule page de ce roman que je n'ai dévoré avec passion. Je ne lui trouve pas un seul défaut!

À moi de tirer ma révérence

Live Today est la conclusion parfaite d'une dystopie haletante qui n'aura eu de cesse de me surprendre et de me toucher. Chaque tome m'aura transportée et je ressors de ma lecture heureuse d'avoir fait un tel voyage mais également triste qu'il soit terminé. Je vous recommande sincèrement cette trilogie qui mêle tant de thèmes forts que je vais m'abstenir de vous les énumérer. Callie, Jessa et Olivia, vous allez terriblement me manquer ! 


dimanche 14 janvier 2018

Simon Thorn et le Sceptre du Roi Animal

Auteure: Aimée Carter
Éditions: Michel Lafon
Illustrateur: David Gilson
Traducteur: Cyril Laumonier
331 pages - 14.95 € 

J'ai adoré ce premier tome ! Le héros a un caractère tel qu'il est difficile de ne pas l'aimer. En effet, Simon est un jeune homme qui a toujours à cœur d'aider les autres ; même ceux qui, à priori, ne le méritent pas. Il est le héros-modèle par excellence.

Résumé : Simon Thorn a le pouvoir de parler aux animaux. À douze ans, il découvre le secret de ses origines : il est un Animalgame, un être capable de se transformer en animal. Et sa première métamorphose pourrait bien décider du destin de tout un peuple, car il l’ignore mais il est l’héritier du roi des aigles et de la reine des loups… en guerre depuis toujours.

Simon Thorn, du haut de ses 12 ans, peut parler aux animaux et ça, c'est vraiment cool... Enfin si on oublie le fait que les élèves de son école le prennent pour un fou ; en particulier cette brute de Bryan Barker. Entre ses rapports compliqués avec ses camarades, l'absence de sa mère et son oncle Darryl surprotecteur, la vie du jeune homme n'est pas des plus joyeuses.

Alors que sa mère ré-apparaît après une longue absence, Simon pense que tout s'arrange... Jusqu'à ce que tous les rats de la ville se décident à les pourchasser ! Très vite, sa mère sera enlevée et Simon fera tout pour la sauver ; quitte à se mettre lui-même en grand danger.

Dans ce premier tome, Simon découvrira ses origines et les dons qui y sont liés tels que parler avec les animaux mais surtout, pouvoir se transformer en l'un d'eux; il est un Animalgame Trop cool, non ? Oui. Sauf que malheureusement, tout est loin d'être rose. Le jeune homme découvrira l'existence des 5 Royaumes et de leur dangereux passé commun et plongera dans une guerre à laquelle il est directement lié.

  • Un point sur la couverture pour commencer : J'adoooore cette illustration de David Gilson. J'aime particulièrement le fait qu'elle représente TANT de points pertinents de l'histoire (ce qui n'est pas toujours le cas). J'ai déjà tellement hâte de découvrir les prochaines couvertures pour les tomes à venir !
  • Les personnages sont assez nombreux mais présentés de manière claire et ils ont chacun  des caractéristiques tellement particulières (et cools haha) qu'il n'est pas difficile de tous se les rappeler. La notion d'amitié est très importante pour Simon et il est si bienveillant et fidèle en amitié qu'il devient très vite incroyablement attachant.
  • Le concept de personnages pouvant dialoguer avec des animaux mais également se transformer m'était totalement étranger. Je sais que c'est une chose déjà vue en littérature jeunesse mais c'était la première fois que j'avais l'occasion d'en lire. J'ai beaucoup beaucoup aimé ! Seul bémol : l'auteure avait-elle réellement besoin d'intégrer des meubles en CUIR dans pleins de lieux où vivent des Animalgames ? Sérieux ?

La plume et le rythme sont parfaitement maîtrisés donc il est facile de se plonger dans ce premier tome (et difficile de le reposer car il est terriblement addictif!). Aimée Carter nous offre un univers riche et bien travaillé mais il est certain que nous n'en avons eu qu'un petit aperçu et qu'il nous reste beaucoup de choses géniales à découvrir dans la suite des aventures de Simon et sa famille.
Surtout, l'auteure fait passer un message important au lecteur ; celui de ne jamais avoir honte de qui l'on est et d'accepter les différences des autres. Que demander de mieux à un livre jeunesse ?

La Minute Citation
"On ne peut pas contrôler ce que les autres pensent de nous, mais il n'y a que nous pour décider qui nous sommes."

jeudi 11 janvier 2018

Mon Challenge lecture 2018


Un livre de zombies
Un livre en une journée
Un classique
Une série complète
Une BD/un roman graphique
Une relecture
Un livre en anglais
Un livre de poésie
Un premier roman
Un livre adapté au cinéma
Une ré-écriture de conte
Un auteur français
Une dystopie
Un LGBT
Une histoire vraie
Un livre audio
Un livre de + de 700 pages
Un livre sur Noël
Un recueil de nouvelles
Un livre de développement personnel
Un livre sur le racisme
Un livre acheté au hasard
Un roman historique

Si vous avez des recommandations, je suis toute ouïe !  
Et si vous voulez me rejoindre dans ce challenge, bienvenue, bienvenue !

mercredi 10 janvier 2018

Angelica Varinen enquête - T1 : Le Voleur de Bijoux

Auteur: N.M. Zimmermann
Illustrateur: Noëmie Chevalier
Éditions: Flammarion Jeunesse
201 pages - 12.00 €

Angelica Varinen est une nouvelle série qui débarque chez Flammarion Jeunesse et qui ne mérite rien d'autre qu'un joli succès ! 

Résumé: Angelica Varinen n'est pas une princesse comme les autres : elle est détective. Lorsqu'elle apprend le vol des bijoux de son amie Éloïse, elle fonce à l'aventure. Accompagnée de sa renarde magique Naali et de son chat surdoué Buffon, la voilà partie sur la piste des voleurs... 

Angelica est une jeune princesse qui préfère (et de loin) se salir pour une mener l'enquête plutôt qu'aller s'ennuyer lors d'un bal dans une jolie robe. Cette petite chasseuse d'aventures téméraire, curieuse et intelligente, rêve de devenir détective et personne ne parviendra à l'empêcher d'enquêter ; pas même son majordome Atticus (et ce n'est pas faute d'essayer!).

Des personnages hauts en couleur :

Dans ce premier tome, vous rencontrerez beaucoup de personnages entourant la jeune princesse.
  • Buffon, un chat hautain et quelque peu grognon qui ne parle que lorsque c'est véritablement important.
  • Naali, une renarde arctique protectrice qui a la capacité de se téléporter.
  • Charlotte, sa gouvernante.
    "J'ai été élevée par Charlotte, répondit Angelica. Tu ne survis pas à cent coups de brosse à cheveux chaque matin sans devenir une dure à cuire."
  • Atticus, le majordome à la jambe mécanique est ce qui se rapproche le plus d'une figure paternelle pour Angelica dans ce tome. Sous ses airs sévères et sa manie de punir la jeune fille en la forçant à manger des légumes, Atticus est surtout très attaché à Angelica et ne cesse de s'inquiéter pour elle.
  • L'inspecteur Tybalt qui n'est pas vraiment ravi qu'une jeune fille soit plus perspicace que lui concernant le voleur de bijoux !
  • La princesse Éloïse, qui est une amie de Angelica.
  • La princesse Lisobel, vivant dans un royaume de l'Est et qui est en visite de la région. Ce sont ses bijoux qui seront volés alors qu'elle passera une nuit chez Eloïse.

Un univers original et bien dosé :

Le roman se déroule dans un univers steampunk que l'on découvre par petites touches ce qui ne déstabilisera pas un jeune lecteur peu habitué à cette ambiance. Entre vapeur et animaux fantastiques, Angelica Varinen promet d'être une série absolument géniale pour les 10 – 13 ans.

Une présentation délicieuse

Le livre est illustré mais pas trop ce qui permet aux plus jeunes d'entrer dans un univers de lecture un peu plus mature sans pour autant être totalement perdus.
De plus, chaque page est décorée et, comme je ne vois pas comment vous l'expliquer (car, pour tout vous dire, je me réveille et mon cerveau est encore un peu dans mon rêve... Dans une colo post apo où je dois affronter des méchants en fabriquant des boomerang tranchants avec la glace que mes mains fabriquent... Oui.), voici une photo. C'est cadeau :


Les illustrations signées Noëmie Chevalier (à l'intérieur comme sur la couverture) sont vraiment très belles et aérées ; elles apportent une agréable ambiance à une histoire qui saura captiver les plus jeunes (comme les moins jeunes. J'ai testé ; à 26 ans, ça marche encore!).


En bref, je vous recommande à 100% cette nouvelle série jeunesse mettant en avant un personnage féminin fort et ambitieux ; parfait exemple pour les jeunes lecteurs en quête d'une lecture intrigante et amusante. Entre univers steampunk original mais discret (et donc facile à digérer), illustrations au top, réel mystère n'infantilisant pas le lecteur par sa simplicité et personnages hauts en couleur, Angelica Varinen rassemble un paquet d’ingrédients menant au coup de cœur !

lundi 18 décembre 2017

2017 en 10 livres : Les coups de coeur !

Nom : Fowl. Prénom : Artemis. Age : 12 ans
Signes particuliers : une intelligence hors du commun.
Profession : voleur.
Recherché pour : enlèvement de fées et demande de rançon.
Appel à tous les FARfadets, membres des Forces Armées de Régulation du Peuple des fées : cet humain est dangereux et doit être neutralisé par tous les moyens possibles. Un anti-héros pétillant de malice, une galerie de personnages décapants, une histoire au rythme débridé... Découvrez l'univers unique et enchanteur d'Eoin Colfer.
Je Suis ton Soleil est un livre intelligent et juste nous présentant des personnages vrais et touchants. Beaucoup de thèmes importants sont à retrouver dans ce roman surprenant, drôle et addictif tels que la famille, l'amitié, la fin de l'adolescence, la dépression, l'amour etc. Grâce à une écriture à la fois fluide, belle et pétillante, Marie Pavlenko nous entraîne avec elle pour suivre la dernière année de lycée de Déborah... Et quelle année !
467 pages de personnages géniaux, de rire, de stress et d'émotions qui s'additionnent pour former un livre d'une justesse envoûtante. On en redemande !

RAGE est un appel à la tolérance et à la compréhension de l'autre. Aucun pays ni conflit ne sont cités. On ne connaît pas non plus véritablement l'âge de la jeune femme même si on peut tirer quelques conclusions pas nous-mêmes. Ce n'est pas le plus important. Rage est une allégorie. Elle est le symbole de tant d'autres jeunes à la vie bousillée à cause de conflits dont ils ne sont pas la cause. Je pense que pour l'auteure, l'important était de passer cet appel à la tolérance universelle, à l'entraide et à la compassion. Honnêtement ? Pari 100% réussi ! Bravo.


Déracinée est un voyage dépaysant et envoûtant dans une contrée magique, sombre et magnifique, où nous accompagnons une héroïne imparfaite et incroyable qui fera tout pour sauver son village. Dans ce roman intense, le lecteur observe des scènes flirtant toujours entre le beau et le laid, l'espoir et le mal qui tente de s'étendre, et découvre des personnages aux multiples facettes.
Déracinée est une ôde à la nature et, rien que pour ça, je vous recommande de vous plonger dedans et de profiter de la vue !


" La vérité :
C'est ce qui arrive
quand on est accrochées comme on l'est
par une masse de cellules trop coriace
pour se diviser en deux. "

Je suis tombée sous le charme de Shades of Magic qui m'a tenue en haleine de la première à la dernière page ! L'univers tout entier, les personnages, les rebondissements, l'écriture, le livre-objet... Et cette fin! Tout était là pour que ce premier tome devienne un (gros) coup de cœur !

The Curse est un roman complet et superbement travaillé tant sur le fond que la forme. Il allie évènements sombres et brutaux avec espoirs contrariés et attirances inavouées, remuant le lecteur du début à la fin...
Encore une fois, Lumen nous offre un roman 100% addictif mêlant enjeux politiques, attirances, infiltrations et engagements familiaux. Hey mais... Ca ne vous rappelle rien ? Je pense que si vous avez aimé The Book of Ivy, vous pouvez réellement craquer sur The Curse ! Les époques ont beau sembler loin l'une de l'autre, le lecteur retrouve les mêmes ingrédients géniaux pour se régaler!


Espace Lointain est une merveille, entre dystopie et science-ficton, opposant de nombreux thèmes (humanisme, totalitarisme, vérité & mensonge, politique, liberté, besoin de l'autre etc) et mérite que l'on parle de lui. Toi, le lecteur qui aura lu cette chronique jusqu'au bout; lance-toi et prépare-toi à découvrir un univers sombre et mené d'une main de maître ainsi que des personnages foutrement humains.


Entre manipulations psychologiques et politiques, amitiés contrariées et amours naissants, complot à déjoué discrètement et bonne image à afficher ouvertement sous l’œil des caméras.. Victor Dixen nous offre de nombreux points à découvrir et parvient à nous surprendre plus d'une fois dans ce roman de science-fiction intelligent, bien écrit et 100% addictif. On sent un véritable travail recherches pour le cadre et de réflexion pour l'intrigue et, rien que pour ça, je dis "Chapeau m'sieur Dixen" !


Ce livre est déroutant, captivant. Brillant. Parce que lire enrichit les hommes et qu’en refermant ce livre, le lecteur ne peut que se sentir concerné et intéressé par le trouble bien connu et pourtant si méconnu qu’est l’autisme.