mercredi 22 février 2017

Inaccessible T1: La Tour aux Mille Étages - Katharine McGee

 Auteur : Katharine McGee
Éditions : Michel Lafon
Prix : 17,95€

Résumé: Bienvenue à Manhattan, en 2118.
New York est à la pointe de l’innovation et du rêve. La ville est désormais une tour de mille étages où les plus aisés vivent à son sommet. Tout semble parfait, lisse et idéal.
Jusqu’au jour où une jeune femme tombe du millième étage…
Meurtre ou accident ? Les suspects sont nombreux. La belle et riche Eris, qui découvre un secret familial terrible ? Rylin, qui travaille pour un garçon des étages supérieurs ? Watt, qui espionne tout le monde grâce à une IA qu’il a créée ? Leda, qui cache une addiction ? Ou Avery, la plus parfaite de toutes, qui habite le penthouse du millième étage ? Entre soirées débridées, glamour et petits secrets entre amis, la Tour aux mille étages va révéler ses mystères.
Plus dure sera la chute.

Inaccessible est un livre qui m'attirait beaucoup mais qui me repoussait en même temps... A vrai dire, j'avais un peu peur de m'ennuyer car je pensais que le livre serait une sorte de longue enquête où tout le monde suspecterait tout le monde jusqu'à ce que la vérité éclate.

Pas. Du. Tout. 
(et c'est tant mieux. Si j'avais envie d'enquête je lirais un policier)

En fait, ce premier tome se déroule sur les deux mois qui précèdent la chute et, pendant ces deux mois, nous apprenons à connaître beaucoup de personnages: Avery, Rylin, Leda, Eris et Watt, le seul garçon. D'autres personnages sont récurrents et très intéressants ; vous aurez donc du monde à rencontrer dans Inaccessible. Mais pas d'inquiétude si, comme moi, vous êtes du style à ne pas aimer quand il y a moulte (mot le plus moche de la langue française avec "croûte") personnages car, dans ce livre, ils sont TOUS captivants et agréables à suivre. Si au départ, la plupart peut sembler superficielle, des fissures apparaîtront bien vite pour laisser transparaître des vies pas si simples et scintillantes que ça. 
Ces personnages n'ont pas tous les mêmes richesses et cela permet de se sentir proche d'au moins l'un d'eux. Dans Inaccessible, nous retrouvons un système de classe sociale parfaitement « logique » et, plus vous vivez haut, plus vous être quelqu'un d'important. {Attention! Par "logique" je ne dis pas que c'est normal. Rangez les fourches et les chiens, je refuse de mourir avant le dernier épisode de The Walking Dead} Cependant, ici encore, l'auteur a su doser les réactions des gens vis à vis des autres classes sociales pour créer une atmosphère tout à fait réaliste. Le jugement est toujours présent, sans jamais n'être exagéré.  

Le côté futuriste est franchement génial et bien appréhender. Bon, je doute qu'une tour de 1000 étages et de plusieurs kilomètres de haut soit réellement quelque chose de possible... Si? J'sais pas... Il y a un architecte, ingénieur ou pro de Jenga dans la salle?

 HAHAHAHAH (pardon)
Par contre, toutes les nouvelles technologies que l'auteure nous présentent sont vraiment agréables, bien pensées et tout à fait plausibles. Katharine McGee n'en fait jamais trop dans le côté futuriste (rien de capillotracté à mon sens) et, tout ce qu'elle apporte, elle le fait avec naturel et parcimonie. PAR-FAIT.

Enfin, et SURTOUT, le mystère reste entier tout le long du livre! Je n'ai, jusqu'à la toute fin, eu aucune idée de qui allait se retrouver en mode crêpe (le nutella en moins) au pied de cette magnifique tour New-Yorkaise. C'était très agréable de se poser des questions sans arrêt; la lecture n'en était que plus addictive! Bravo m'dame l'auteure!

Bref. Inaccessible est une sorte de Gossip Girl qui aurait fusionné avec Pretty Little Liars - le tout dans un New-York futuriste - où l'on retrouve des jeunes riches et moins riches, entre lesquels des rapports parfois compliqués se mettent en place. Amitié, amour, traîtrise, coup bas et révélations ; Inaccessible est un roman complet et qui vous rendra accro de la première à la dernière page.

mercredi 1 février 2017

Bilan du mois - Janvier 2017


Bon, qui dit 2017 dit bonne résolution bloguesque! Cette année j'aimerais beaucoup être davantage assidue dans le coin. Bilan tous les mois, minimum une chronique par semaine, un concours en juin pour l'anniversaire du blog, divers TAG... Bref, je ne sais pas si je vais m'y tenir mais, en tout cas, le billet du jour est un début de tentative! :)

Ce que j'ai reçu ce mois-ci :

- Split Second est la suite de Pivot Point que j'ai lu et adoré. Je vous en parle davantage bientôt; lorsque je chroniquerai la duologie.
- Orgullo y Prejuici est bien sur une version espagnole de Orgueil et Préjugés de Jane Austen. Mon frère me l'a gentiment ramené du Pérou pour ma collection! Mon amoureux a rajouté à son tour la version Manga du roman que je suis très curieuse de découvrir!
- Blue m'a été envoyé par Michel Lafon  et a été chroniqué sur le blog. Malheureusement, j'ai été un peu déçue.
- Va et Poste une Sentinelle de Harper Lee est la "suite" de Ne Tirez pas sur l'Oiseau Moqueur que j'avais réellement adoré l'année dernière. J'ai hâte de me plonger dedans!
- Et enfin, Babelio m'a envoyé Les Super-Héros pour les Nuls. J'ai toujours voulu découvrir un livre de cette collection et c'était l'occasion car le sujet m'intéressait beaucoup.


J'ai également reçu l'édition collection de mon livre préféré de 2016: Les Travaux d'Apollon de Rick Riordan. Merci 1000 fois à Mag (Lire Délivre) qui savait à quel point ce cadeau me rendrait dingue! 

J'ai aussi reçu un cadeau d'anniversaire en avance de la part d'Emilie de La Bibliothèque aux Mille et une Vies... Cette femme a eu la FOLLE idée de m'offrir le coffret des Héros de l'Olympe en VO Hardback... Vous avez bien lu. Merci copine (grande malade) <3

Ce que j'ai lu ce mois-ci :

Bon. Ça se laisse lire... J'ai trouvé agréable tout le côté criminel et/ou policier que l'auteur maîtrisait très bien. Après, les romances en elles-mêmes ne sont pas originales et un peu trop de scènes de "vient-on-va-jouer-aux-cartes-tout-nus-dans-la-chambre" pour moi. De plus, je me suis clairement forcée à lire le tome 3.

J'étais vraiment d'humeur lisons-du-love ce mois-ci! J'ai adoré ces livres (avec une préférence pour le tome 3) et je les recommande carrément. J'attends la sortie du prochain avec impatience!

Je suis toujours dingue de la série Bloodlines, qui est la suite de Vampire Academy. Cependant attention : la série n'est pas entièrement sortie en français et j'crois bien que ça  n'arrivera jamais... Si vous avez des infos, je suis preneuse!
Moi, Simon (...) est un livre drôle et addictif porté par des personnages tout simplement adorables et intéressants. Il se dévore et donne immanquablement le sourire ! Je vous le conseille totalement si vous avez envie d'une romance YA simple, adorable et efficace. 
Pour Blue ce fut une lecture en demi-teinte. Blue est un roman très addictif et impressionnant quand on sait que l'auteure n'a que 16 ans. Cependant pas mal de défauts sur le tout début et la fin sont venus gâcher ma lecture.


Les nouveaux sur le blog:

- Chronique de Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens
- Chronique de Blue
- Chronique du merveilleux Porno-Dinosaure : Taken by the T-Rex.
- Mini-Chroniques, Maxi-Feignasse #3 : l'édition de l'amouuuur.

Ma lecture en cours: 


Bonne semaine les Pandas!

samedi 28 janvier 2017

Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens - Becky Albertally

Auteur : Becky Albertally
Éditions : Hachette Roman
Prix : 16,90€

Résumé : Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement : 1/ Ils fréquentent le même lycée. 2/ Blue est irrésistible. 3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.) Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Martin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr... "

  • Simon est un personnage qui ne ressemble à aucun de ceux que j'ai pu croiser. Il est intelligent sans être un premier de la classe coincé sans ami comme on en trouve beaucoup (bonjour vous avez commandé un cliché? Oui? Sauce piquante avec ou c'est bon?). Il est plutôt calme sans être timide et sans se laisser marcher dessus pour autant. Il n'est ni particulièrement populaire ni impopulaire... Bref, Simon n'est pas cliché et, aussi étrange que ça puisse paraître, sa normalité fait de lui un personnage particulier en YA. Après, si vous pensez que j'ai tort, n'hésitez pas à me le dire !
  • Le thème de l'homosexualité est traité d'une manière très agréable, grâce à la manière dont le vit le personnage principal. Il est hésitant à faire son coming-out, non pas parce que ça lui fait peur, mais parce que c'est compliqué. Ce n'est pas la réaction des gens qui l'inquiète, mais simplement les changements que cela entraînera dans sa vie. Ce n'est pas un livre sur le harcèlement scolaire, l'homophobie ou encore les difficultés familiales suite à un coming-out. Non, en fait, tout simplement le livre c'est : une romance YA ! Il se trouve simplement que le personnage principal est homo. Alors parlons un peu de l'histoire d'amour qui se développe à travers ce livre : Qu'est ce que c'est mignonnnnnnn ! Oh les gens ! Je vous jure c'est juste une histoire trop mignonne et douce et qui fait rêver. Le fait que le lecteur ne sait pas qui est Blue est super addictif, surtout lorsque l'on peut lire les échanges de mails entre les garçons... L'attachement est quasi immédiat.
  • Les personnages secondaires : ils sont également très intéressants mais, au début, peuvent sembler nombreux (et ça, on se l'avoue, c'est souvent chiant). Très vite cependant les caractères se révèlent et on les distingue vite les uns des autres. Ils sont tout aussi agréable à découvrir que les personnages principaux; même si j'aurais parfois aimé en savoir davantage.

Bref, Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens est un livre drôle et addictif porté par des personnages tout simplement adorables et intéressants. Il se dévore et donne immanquablement le sourire ! Je vous le conseille totalement si vous avez envie d'une romance YA simple, adorable et efficace. 

Un extrait pour vous convaincre? 
« Tu ne trouves pas que tout le monde devrait en passer par le coming-out ? Pourquoi l’hétérosexualité serait-elle la norme ? Chacun devrait déclarer son orientation, quelle qu’elle soit, et ça devrait être aussi gênant pour tout le monde, hétéros, gays, bisexuels ou autres. Je dis ça je dis rien.» 

mercredi 18 janvier 2017

Mini Chroniques - Maxi Feignasse #3

Édition spéciale "Nous, on aime le love"

Résumé: Sky, 17 ans, vit avec sa mère adoptive Karen. Elle débute sa dernière année de lycée dans un nouvel établissement où elle ne connaît quasiment personne. Peu importe, de toute façon, Sky ne ressent aucune émotion depuis son enfance. Alors, quand elle croise Holder, elle est surprise de l'effet qu'il produit sur elle. D'autant que ce garçon croit la connaître, alors qu'elle n'a aucun souvenir de lui...
J'ai adoré, adoré, adoré ! Même si j'avais vu venir certains des gros rebondissements, l'écriture est parfaite (normal, c'est Hoover) et l'histoire est prenante et émouvante (oui, j'ai pleuré. Comme d'hab). Les émotions ne manquent pas et l'histoire d'amour est juste... Gniiiii <3 Je les aime d'amour ! Bref, 100% de réussite pour ma deuxième lecture d'un Colleen Hoover. Cependant, à mon goût, il n'atteint pas la perfection de Maybe Someday.

Résumé: Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin. Lorsqu'elle franchit la porte d'une galerie d'art à Dallas pour un entretien, elle s'attend à tout sauf à l'irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry. Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu'elle risque bien plus gros qu'elle ne pensait. Elle n'a qu'une solution : s'éloigner d'Owen au plus vite. Mais la dernière chose que souhaite Owen, c'est la perdre. Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeur que la vérité...
J'ai eu beaucoup de mal à reposer ce livre car j'avais vraiment hâte de tout connaître... Et cela prouve bien que l'auteure sait capter son public parce que, au fond, ce livre, je m'en rappelle déjà à peine (alors euh je m'en rappelais à peine quand j'ai écrit ça il y a un mois. Aujourd'hui je ne sais même plus de quoi ça parle...). Je me souviens surtout l'avoir fermé, avoir dis « mouais » et être passée à autre chose. Déso pas déso.

Résumé: Simple étudiante en théâtre, Cassie Taylor était une élève sans histoire qui rêvait d'être sur le devant la scène... jusqu'à sa rencontre avec Ethan Holt, le loup solitaire de l'école. Tout les oppose, excepté ce casting qui va tout changer et les conduire à interpréter Roméo et Juliette. A l'instar de leurs rôles, le couple semble destiné à vivre une histoire dramatique, mais hors du commun. Malheureusement, la tragédie aura tôt fait d'entamer son travail de destruction : Cassie pensait avoir trouvé en Ethan ce qui lui avait toujours manqué, or, ce dernier n'a vraisemblablement rien à lui offrir. Après les avoir séparés plusieurs années, le destin les réunit sur les planches de Broadway. Ensemble, seront-ils capables de réécrire le mythe ?
J'avais trop hâte de lire ce livre après avoir découvert le résumé et après en avoir lu une chronique sur le blog Absinthe et Sucre (cliquez ICI pour lire cette chronique positive). J'ai beaucoup aimé le début mais, très vite, l'histoire m'a ennuyée. En fait on alterne entre le passé (qui m'a beaucoup plu) et le présent (qui m'a beaucoup emmerdé). Le tout accompagné d'une fin qui m'a laissée totalement de marbre. Bref. Déception totale!


lundi 9 janvier 2017

Blue - Camille Pujol

Auteur : Camille Pujol
Éditions : Michel Lafon
Prix: 14.95€
Sortie: 12/01/2017

Livre lu en lecture commune avec Mag de Lire Délivre. Sa chronique ICI!

Résumé : À dix-sept ans seulement, Blue dissimule un lourd secret qui l’a obligée à changer brutalement de vie, à déménager avec sa famille, et à rester le plus discrète possible.
Mais ses mystérieux cheveux bleus captivent tous les regards et attisent la curiosité des élèves de son nouveau lycée. Comment se fondre dans la masse alors qu’elle commence à recevoir des lettres anonymes et que Nathan, un jeune homme à la terrible réputation, a décidé de la percer à jour ?

  • Les premières pages m'ont fait peur... Très peur. Si il y a bien une chose que je n'aime pas, ce sont les débuts de livres trop scolaires. Ce que je veux dire par là, c'est que l'auteure a fait – à mon goût – l'erreur de présenter son personnage principal comme elle se serait présenter en cours d'anglais ; et enchaîner sur la présentation de sa famille de la même manière : « Je m'appelle – âge – mon père fait ça dans la vie – ma mère fait ça dans la vie – mon frère a tel âge – et il est arrivé ça a mon père il n'a a pas longtemps ». J'en ai parlé à Mag lors de notre LC et elle m'a dit quelque chose de très juste : « Ce sont les erreurs de débutants!^^ ». Alors oui, on va pardonner car c'est vrai que l'auteur n'a que 16 ans quand même !
  • L'écriture : il n'y a pas grand chose à dire. Je n'ai pas du tout de reproche sur le style ou le rythme. On retrouve quelques répétitions çà et là mais rien de dérangeant pour le lecteur. Camille Pujol a parfaitement su gérer son "temps" dans le sens où elle sait délicieusement frustrer le lecteur en répartissant parfaitement les scènes tant attendues tout au long du livre.
  • L'histoire ne révolutionne pas le genre, on ne va pas se mentir, mais elle fonctionne parfaitement bien. Le contenu addictif est au rendez-vous et j'ai personnellement lu ce livre en un après-midi (maudissant – avec amour – ma partenaire de lecture commune quand elle se faisait désirer et que je l'attendais pour enchaîner sur un nouveau chapitre!).
  • Les personnages secondaires portent bien leur nom... On aurait même pu les appeler tertiaires. Ils ne servent honnêtement pas vraiment à l'histoire et ne sont pas plus fascinants que ça ! De plus, un personnage « à problèmes » disparaît carrément alors qu'on aimerait bien connaître la suite de l'histoire avec lui. Malheureusement, même l'un des personnages principaux, Nathan, manque de quelque chose. Je ne sais pas si il manque de profondeur comme les autres ou si le lecteur n'a tout simplement pas assez détails sur lui mais...
  • La fin du livre... Honnêtement avant les 15% de fin, je passais un bon moment. Je n'avais pas un livre parfait dans les mains mais j'étais vraiment à fond dedans, curieuse de connaître la fin. Et là, c'est le drame. L'auteur se lâche et pas en bien. Elle semble s'acharner à vouloir apporter des rebondissements extrêmes et juste... too much. Parfois, faut pas chercher à trop en faire !


Bref, lecture en demi-teinte. Blue est un roman très addictif et impressionnant quand on sait que l'auteure n'a que 16 ans. Cependant pas mal de défauts sur le tout début et la fin sont venus gâcher ma lecture. Par contre, je pense que Camille Pujol est à surveiller de très très près et j'aurais grand plaisir à découvrir davantage son travail si elle publie un nouveau roman. Un second tome peut-être? Je ne serais vraiment pas contre! :)

Addictivité: +++
Écriture: ++
Originalité: - - 
Personnage: -