jeudi 6 juillet 2017

Les Vigilantes T1: Le Foyer - Fabien Clavel

 
Auteur : Fabien Clavel
Éditeur : Rageot
Prix : 14,90 €

Résumé : Anna est une Vigilante.
Sa mission : observer une famille d'opposants. Mais elle-même se sent surveillée. Elle doit se méfier de tout le monde. Elle ne supporte plus la discipline imposée par le Parti.
Et si l'heure de la révolte approchait ?

Ce que j'ai aimé :
  • Une héroïne qui en a ! Anna a grandi au Foyer, un orphelinat où la loi du plus fort domine. Bien décidée à prendre soin de Irisz, l'héroïne a dû s'endurcir au fil des ans afin d'assurer sa protection et celle de sa petite sœur de cœur. Résultat, notre personnage principal sait se défendre, a appris à être résistante et ne se précipite jamais dans une situation sans en avoir évalué tous les risques et les options. Anna, c'est donc une badass avec du plomb dans la tête. On aime !
  • La dimension politique de ce roman m'a beaucoup plu. On se retrouve plongés dans un pays en dictature et tout ce que cela implique : un climat de peur, de la propagande, un mouvement de résistance... Bon, et j'avoue que quelques passages m'ont amusée et je vous en mets un en fin de chronique. Comprenne qui pourra ! :)

  • Une fin en cliffhanger (pléonasme?) extrêmement énervante mais, en vrai, on adore ça ! Sur les derniers chapitres, le lecteur se retrouve en apnée, à la fois bien décidé à découvrir ce qu'il arrivera ensuite et en même temps conscient du nombre réduit de pages à venir. Bref, on sait qu'on va être frustrés tout en étant incapables de s'arrêter !

Ce que je n'ai pas aimé :
  • Un rythme qui ne permet certes pas de s'ennuyer mais qui, en même temps, en fait trop. On a la sensation que l'auteur se précipite sur les scènes les plus croustillantes en oubliant qu'il n'y a pas que les scènes d'action qui séduisent le lecteur. Je n'aurais pas dis non à un peu plus d'introspection, à des descriptions plus précises et à davantage de souvenirs du Foyer. Tout cela m'aurait permis une meilleure empathie envers les personnages. Dommage !

En bref, si Les Vigilantes n'est absolument pas le livre le plus original de l'année, il n'en est pas moins très agréable à lire et réellement prenant ! L'auteur a su ré-utiliser beaucoup des codes qui plaisent en littérature ado en ce moment, tout en y ajoutant sa touche personnelle. Les personnages secondaires ont encore énormément de choses à nous dire et, après une fin si frustrante, j'ai hâte de me jeter sur le tome 2 !

Une Citation pour vous convaincre :
"(…) Et les portraits de Ferentz aux stations de tram, de métro et de bus. En quatre mètres sur trois à la place des publicités. En couverture des magazines, des journaux. On dirait qu'il n'y a plus qu'un seul sujet d'article... C'est un sacré culte de la personnalité."

3 commentaires:

  1. J'ai l'impression que ce roman sent un peu le déjà-vu, mais en même temps c'est clair que les héroïnes comme ça en personnage principal, c'est trop bien ! Avis complètement contradictoire ^^'

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien envie de le lire celui-ci...

    RépondreSupprimer
  3. Bon, je vais le lire, j'ai peur des stéréotypes, maiiiiis bon, on y va dans la joie !

    RépondreSupprimer

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.