Accéder au contenu principal

Des Mensonges dans nos Têtes - Robin Talley

Couverture : Des mensonges dans nos têtes

Auteur: Robin TALLEY
Éditions: Mosaïc
Résumé: Les filles sont faites pour se marier… Les Noirs et les Blancs ne doivent pas se mélanger… Une fille ne doit pas embrasser une autre fille… Linda ne doit pas aimer Sarah.
Rien que des mensonges?
1959, en Virginie. C’est l’histoire de deux filles qui croient qu’elles se détestent — parce qu’elles n’ont pas la même couleur de peau et qu’elles ne sont pas nées du même côté.
C’est l’histoire de Sarah et Linda qui croient qu’elles se détestent… mais c’est aussi l’histoire de l’année où tout va changer — parce que les mensonges des autres vont voler en éclats et que les vies, les cœurs de Sarah et Linda vont s’en trouver bouleversés pour toujours…


Ahhhhh j'ai horreur de ça ! Ce livre m'a laissée totalement froide alors que je pensais que ce serait un gros coup de coeur! Non mais regardez moi ce résumé!!
Je l'ai fini il y a trois semaines mais je repoussais sans cesse l'écriture de cette chronique parce que je ne sais absolument pas quoi dire !

Je pense, objectivement, que Des Mensonges dans Nos Têtes est un bon livre. Il est bien écrit, il est original, il traite d'un sujet intéressant, ses personnages ne sont pas détestables. Bref, ce livre a tout pour plaire.

Ben oui sauf que non.

J'ai mis une bonne semaine à le lire et je me suis rarement autant forcée pour un livre (et pour en faire une chronique décente)! En fait, si je ne l'avais pas reçu par Babelio j'aurais abandonné, chose qui m'HORRIPILEUH ! 
http://www.reactiongifs.com/wp-content/uploads/2013/09/so-mad-i-could.gif

A la suite d'une décision de la Cour Suprême, la ségrégation devient quelque chose d'illégal... En théorie. Bien évidemment, les mentalités ne peuvent pas changer du jour au lendemain. Pour une transition étape par étape, une poignée de lycéens noirs seront intégrés dans un lycée pour blancs dans la Virginie conservatrice et raciste de 1959. Sarah Dunbar est l'une de ces élèves et les insultes, coups, crachats et autres gestes violents deviendront alors son quotidien. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Linda, une jeune femme qui pense que les blancs et les noirs ne doivent pas se mélanger. Et pourtant, Sarah lui semble si différente...

Ce que j'ai aimé :
  • La prise de conscience, pour les filles, petit à petit, que les idées des parents ne sont pas forcément justes, ou même que ce n'est pas parce qu'une majorité semble avoir une opinion qu'il faut suivre le troupeau aveuglément. Cela vaut pour Linda, fille de blancs, cherchant à tout prix à plaire à son père (ce gros bâtard) mais également pour Sarah, fille de noirs, cherchant à faire avancer la cause, sous l'influence de ses parents.
  • J'aime le titre de ce livre qui est juste parfait et surtout, le fait qu'à chaque chapitre correspond un sous-titre, un Mensonges justement. J'ai trouvé l'idée vraiment très bonne.
Ce que je n'ai pas aimé :
  • Je n'ai pas réussi à ressentir quoi que ce soit. En temps normal j'aurais été révoltée du traitement que les autres lycéens faisaient subir à Sarah et ses amis. En temps normal j'aurais été à fond dans la relation Sarah et Linda. Oui j'aurais dû (et voulu) être touchée et révoltée mais... Rien. Je n'arrive pas à savoir si je suis passée par un bug momentané de mes capacités d'empathie ou si c'est l'auteur qui n'écrivait pas avec assez de puissance.

Bref je ne vais pas m'attarder plus que ça parce que cette chronique est un massacre ! Haha

Si Des Mensonges dans nos Têtes partait avec un gros potentiel grâce à son thème et son concept, il m'a laissé totalement froide. Glacée. Congelée.
Afficher l'image d'origine


Commentaires

  1. C'est dommage c'est vrai que l'histoire à l'air génial comme ça :)

    RépondreSupprimer
  2. Le sentiment bien *bip*... Surtout quand tu as l'impression que ce livre que tu as entre les mains et qui ne te fait pas forcément ressentir tout ou tout ce que tu en attendais est pourtant bon >.<

    RépondreSupprimer
  3. J'avais vu la couverture sans jamais vraiment m'intéresser au résumé... qui effectivement, a l'air d'annoncer un truc absolument merveilleux. Mais bon, au vu de ta chronique, je ne pense pas m'aventurer à le lire...

    RépondreSupprimer
  4. ZUT, je voulais le lire
    Tu me l'envoies par la poste :P
    Je plaisante, je verrais dans ce cas :s Mais cela me laisse perplexe !

    RépondreSupprimer
  5. RAHHHHH c'est dommage !

    Mais j'ai quand même envie de le lire :p

    RépondreSupprimer
  6. Oooh trop dommage, il avait l'air cooleuh ><

    RépondreSupprimer
  7. Dommage que tu ne l'aies pas aimé, cependant tout ce que tu dis est juste malgré tout ;-)
    En tout cas pour moi ça a été un coup de cœur :D

    RépondreSupprimer
  8. Ah mince, dommage :/ C'est la première chronique que je vois négative pour ce roman... comme quoi, les goûts et les couleurs...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.

Posts les plus consultés de ce blog

{CHRONIQUE} Simon Thorn revient, plus en forme que jamais !

Auteur : Aimée Carter Éditions : Michel Lafon
Traduction : Cyril Laumonier
310 pages - 14.95€
Attention : Chronique comprenant des spoilers sur les 2 tomes précédents !
C'était encore une fois un grand plaisir de retrouver Simon pour la suite de ses aventures avec un troisième tome 100% captivant !
Résumé : Simon Thorn est prêt à tout pour protéger les Animalgames, ceux qui, comme lui, ont le don de se changer en animaux. Pour cela, il doit empêcher le terrible Orion de reconstituer une arme à la magie si puissante qu’elle lui permettrait de régner sur le monde entier.
Aussi, lorsque son meilleur ami Jam est convoqué à Avalon, le royaume sous-marin, Simon voit là une parfaite opportunité de trouver puis de protéger le fragment d’arme qui y est caché. Mais sous l’océan, la vie est bien plus dangereuse qu’à la surface. D’autant plus qu’un traître s’est glissé parmi les proches des garçons. Un traître qui attend patiemment son heure pour servir les noirs desseins de son maître…
J'…

{CHRONIQUE} J'ai lu le pire livre de ma vie...

Autrice : Audrey Carlan Éditions : Hugo Roman Traduction : Lucie Marcusse Prix : Trop. Cher.
En temps normal, je ne chronique pas les livres que j'ai détesté et, si je suis obligée de le faire, j'essaie quand même d'expliquer ce qu'il y a de positif dans le livre (tout en restant honnête, bien sûr). Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre que j'ai vraiment, vraiment, VRAIMENT détesté. Je ne vais m'imposer aucune limite dans mon honnêteté, et ça va piquer. Ce qui me rassure, c'est que l'auteure a un succès monstre (enfin ça me rassure... Non, ça m'inquiète en vrai. M'enfin.) et que je ne vais donc pas tacler une petite auteure qui tente de se faire sa place.
Bref... Allons-y gaiement.
Résumé : Un homme au service des femmes. Découvrez le premier opus de l'agence de coaching dont vous ne pourrez plus vous passer. Faites la connaissance de Parker Ellis et ses comparses. La première mission de l'agence International Guy se dé…

La Muse des Cauchemars - Suite et fin parfaite de l'incroyable série de Laini Taylor : Le Faiseur de Rêves

Autrice : Laini Taylor Éditions : Lumen Traduction : Sarah Dali Couverture : Jantine Zandbergen 629 pages - 16.00€
SPOILER ALERT :Si vous n'avez pas lu le Faiseur de Rêves, ne lisez pas cette chronique !
La chronique ICI
Résumé : Le rêve comme seul rempart contre la violence du monde Il est un monde où hommes et femmes naissent avec un don précieux, dont seuls les plus puissants gagnent le droit de se servir en temps utile, mais toujours au nom de l'Empire. À respectivement seize et dix-sept ans, Nova et Kora rêvent du jour tant attendu où des envoyés à la peau bleue viendront enfin les enlever. Alors, seulement, elles pourront accomplir leur véritable destin.

Très loin de là, à travers l'espace et le temps, dans la mythique Cité oubliée – qu'après tant d'années, Lazlo Lestrange peut désormais contempler de ses yeux –, retentit une explosion qui fait basculer son monde et celui de Sarai. Leur avenir ne tient désormais plus qu'à un fil, celui que manipule par la…