mercredi 2 septembre 2015

La Fournaise, tome 1: Enfermé - Alexander Gordon Smith

Couverture de La Fournaise, tome 1 : Enfermé

Auteur: Alexander Gordon Smith
Éditeur: Pocket jeunesse
Résumé: Condamné à la perpétuité pour un crime qu'il n'a pas commis, Alex, treize ans, pense avoir touché le fond. Mais il y a pire que l'injustice... Il y a la Fournaise. Pas une prison, mais un enfer, un monde terrifiant au plus profond des entrailles de la Terre, où règnent gardiens inhumains et molosses mangeurs d'hommes...
Alex n'a pas le choix : au risque de sa vie, il doit trouver un moyen de s'enfuir. Mais à qui se fier quand même les autres prisonniers sont des tueurs sans pitié ?


Bon.
Commençons par le mystérieux mystère qui entoure ce livre parce que je suis perdue ! Héhé
Dans le cadre du Challenge Septocket organisé par Fanny, j'avais sélectionné quelques formats poches à lire durant le mois de septembre. Parmi eux, on retrouvait La Fournaise (et je viens de réaliser que je l'ai lu le dernier jour d'Août, donc ça ne compte pas. Damn!).
A partir de là, je reçois un commentaire de Elyza me disant que je me suis trompée car il n'existe pas en poche. Ensuite, c'est Gersende qui s'y met ! Bon, forcément que je me dis que les filles ont tord puisque je ne l'invente pas, le livre que je tiens dans mes mains quand même !
Et puis j'enquête sur Amazon et un peu partout, même à partir de l'ISBN directement... Introuvable.

MON LIVRE VIENT DU FUTUR.
NOM DE ZEUS MARTY!

Bref !
L'histoire:
Accusé d'un crime alors qu'il est innocent, Alex est envoyé à la Fournaise; prison pour adolescents dont on ne ressort jamais.
L'atmosphère de cette prison souterraine, où toute lumière et tout espoir ne sont plus qu'un lointain souvenir, est lourde, sombre et oppressante. Les bourreaux gardiens de la prison sont très étranges et terrifiants, et sont accompagnés de leurs énormes chiens aux particularités physiques pour le moins... dérangeantes!
Malgré cet environnement de caichemars ressemblant à s'y méprendre aux Enfers, les personnages tissent des liens entre eux, tentant de garder leur humanité à coup d'amitié et de rires volés, pour ne pas se faire avaler tout entier par la noirceur des lieux.
Le temps est une notion importante dans cet enfer où la lumière ne filtre pas et où chaque jour se résume aux mêmes gestes, aux mêmes corvées, et aux mêmes cauchemars. Cependant, Alex n'est pas du style à regarder le temps filer et lui voler sa vie sans rien faire...

Ce que j'ai aimé :
  • L'univers de la prison. Déjà, parce que l'auteur a fait un sacré boulot de description; on s'y croirait! Imaginez une prison si sombre qu'on en finit par oublier à quoi peut ressembler le bleu du ciel ou le hum... la couleur des cheveux de Ron Weasley! (haha n'importe quoi!). Très rapidement, on se représente très bien cette prison inhumaine sous terre, sombre, glauque et terrifiante, remplie d'adolescents survivant chacun à leur manière. En fait, on retrouve les codes du milieu carcéral masculin habituel mais avec des réactions peut-être exacerbées dû aux évènements étranges menaçant la vie de chacun.
  • La relation entre les personnages est intéressante et particulièrement grâce à Donovan qui est à la prison depuis plusieurs années. C'est lui qui guidera Alex et Zed (celui qui rentrera dans la prison avec Alex et deviendra rapidement un ami) et leur expliquera les règles de la prison; et les règles, ce n'est pas ce qui manque. Sous ses airs de gros dur, Donovan est simplement un ado qui a appris à adapter son attitude selon toutes les situations pour ne pas se mettre en danger, et qui essaie de ne pas s'attacher afin de ne pas risquer de perdre quelqu'un. Autant vous dire que l'arrivée d'Alex va tout foutre en l'air! héhé
  • Le mystère qui entoure la prison et ceux qui y travaillent reste entier pendant presque la totalité de ce premier tome et, même si on commence à avoir des ébauches de réponses à la fin du livre, nous sommes loin d'avoir tout pigé. Alexander Gordon Smith a donc très bien su gérer le suspens et nous rend accro, un peu plus à chaque page.
  • La couverture. Genre... Sérieusement! Elle est cool, flippante et fascinante. Amen. En plus, en ce moment elle me fait penser à la nouvelle saison de Teen Wolf ! haha



Ce que je n'ai pas aimé :
  • Peut-être un léger manque d'approfondissement concernant les personnalités des personnages. Si la prison est parfaitement décrite, on apprend un peu à comprendre les personnages « sur le tas » et, à part Alex, le personnage principal, on connaît finalement peu les caractères. J'espère que les prochains tomes nous en dévoileront davantage.
  • L'écriture n'est pas incroyable. En fait, l'histoire est suffisamment bonne et forte pour nous happer complètement dans l'univers. Cependant ce n'est pas l'écriture qu'il faut remercier car parfois, alors que la narration est à la première personne, j'avais l'impression de légèrement survoler les émotions et/ou les situations, comme si l'auteur n'avait pas su totalement nous faire vivre les évènements à travers les yeux du personnage directement concerné. 


En bref, un roman (sur)prenant où, malgré un petit manque d'approfondissement sur plusieurs points, l'auteur sait nous accrocher de la première à la dernière page! 
Bon, maintenant la question à 1000 points... Le tome 1 est-il sorti en poche? Si oui quand le sort 2 en poche? Si non, quand sort le 2 en poche quand même? :D

Ouh ! J'allais oublier ! Dans ce premier tome, il n'y a aucune romance. En fait, maintenant que j'y pense, il n'y a pas une seule fille alors les gros lovers, passez votre chemin si c'est ce que vous recherchez. Allez lire Grey (hahahaaaa NON FAITES PAS CA C’ÉTAIT UNE BLAGUE)



4 commentaires:

  1. Ta dernière phrase m'a juste fait TROP RIRE !

    RépondreSupprimer
  2. Je vais m'abstenir de lire ce roman, je tiens à éviter les cauchemars haha

    RépondreSupprimer
  3. Je ne suis pas une lectrice de Grey, mais La fournaise pourrait me plaire :D

    RépondreSupprimer

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.