Accéder au contenu principal

Contrecoups

Auteur: Nathan Filer
Éditions:  Michel Lafon
4ème de couverture:
"Je vais vous raconter ce qui s'est passé, parce que ce sera un bon moyen de vous présenter mon frère. Il s'appelle Simon. Je pense que vous allez l'aimer. Vraiment. Mais dans quelques pages il sera mort. Et il n'a plus jamais été le même après ça." Matthew a 19 ans, et c'est un jeune homme hanté. Hanté par la mort de son grand frère, lors de vacances à la mer, dix ans auparavant. Hanté par la culpabilité. Hanté par la voix de Simon qu'il entend partout, tout le temps...
Matthew a 19 ans et il souffre de schizophrénie, une maladie qui " ressemble à un serpent ". Pour comprendre son passé et s'en libérer, Matthew écrit, dessine. Il raconte l'enfance étouffée par la perte, la douleur silencieuse de ses parents; l'adolescence ingrate brouillée par les nuages de marijuana; la lente descente dans la folie, l'internement... Mais aussi, avec un humour mordant, le quotidien parfois absurde et toujours répétitif de l'hôpital psychiatrique – "Je vis une vie faite de copiés-collés", les soignants débordés mais qui font de leur mieux, l'ennui abyssal : " il n'y a littéralement rien à faire "... Et le combat sans cesse renouvelé pour apprivoiser la maladie, et trouver enfin sa place dans le monde.

Le livre objet:
J'en ai très peu mais j'adore les grands livres comme celui là... Ils sont trop peu nombreux dans ma bibliothèque! :p Bon... Par contre, je me sens vraiment stupide. Je ne comprends pas le choix de la couverture avec cet arbre immense... Et pourtant je sais qu'il est important car il apparaît aussi sur la couverture VO (voir à la fin de l'article). Du coup, si quelqu'un a lu ce livre et peut m'expliquer la signification du symbole... Merci bien! 
***

J'ai terminé ce livre cette nuit et je crois qu'il m'a complètement déréglé le cerveau. Je ne suis plus vraiment sure de rien, si ce n'est que ce livre est merveilleux et que je vais probablement exploser si je ne contrôle pas mieux ce que je ressens. Amen



Ce que j'ai aimé:
- L'écriture de Nathan Filer qui a su s'adapter avec génie à la pathologie de son personnage principal. Franchement, j'étais totalement bluffée. Au delà de l'histoire que j'ai adorée, au-delà des personnages qui m'ont touchée, l'écriture m'a réellement troublée. A tel point qu'après la lecture de certains passages très forts (que ce soit dans les actions ou dans les pensées de Matthew), je devais reposer mon bouquin pour deux raisons: 1/ pour digérer ce que je venais de lire et m'en "extraire" quelques secondes tant l'écriture m'avait happée 2/ tout simplement pour relire le passage plus doucement en savourant au maximum : Cet auteur, dans ses mots et dans son appréhension des émotions humaines, est juste incroyable.
- Le thème. L'auteur a été infirmier psychiatrique et cela se ressent à travers les pages de son livre; un premier roman juste, touchant, épatant, captivant.
- Des personnages imparfaits tellement humains; tantôt lâches, tantôt courageux, parfois drôles, compréhensifs et souvent perdus... Des parents rongés par leurs propres démons tentant de combattre ceux de leurs enfants, quitte à se laisser submerger plus tard, à l'abri dans leur intimité.
- Il y a TELLEMENT de passages qui sonnent comme de la poésie. Le personnage principal analyse certaines situations d'une manière détachée qui nous donne pourtant l'impression qu'il a TOUT compris.

Ce que je n'ai pas aimé:
- J'ai parfois été complètement perdue dans la chronologie de ce livre. Par moment, je commence une partie et je me rends compte que ce n'est pas la suite de celle que je viens de terminer et pourtant, rien d'autre qu'un saut de ligne ne les sépare. C'est assez déconcertant et j'ai dû plusieurs fois reprendre ma lecture pour mieux comprendre la situation. Cependant, même si c'était déconcertant, c'était surtout très intelligent de la part de l'auteur car cela nous donnait réellement l'impression d'être dans la tête de ce jeune homme schizophrène qui veut nous raconter son histoire mais qui se laisse emporter d'un sujet à l'autre par moment. Donc c'est quelque chose que je mets dans "ce que je n'ai pas aimé" pour les 80 premières pages puis dans "ce que j'ai aimé"! ^^

BREF un livre qui nous rappelle à quel point l'homme peut être perturbé et perdu, et pourtant il nous rappelle également qu'en cherchant suffisamment loin, on peut trouver la force pour avancer encore un peu, pas à pas, seul ou accompagné.
Tout ça pour dire que je vous le conseille VRAIMENT vraiment vraiment vraiment vraiment

A lire si: Vous aimez les livres qui vous déconnectent complètement de votre réalité, pour vous laisser entre les mains d'un personnage principal perdu, déroutant, attachant.
A ne pas lire si: Vous n'aimez pas les sauts dans le temps et/ou les propos déroutants qui, à première vue, n'ont pas de réelle logique.

Merci à Camille et aux éditions Michel Lafon pour l'envoi de cette pépite!


Commentaires

  1. Alors déjà qu'il me faisait de l’œil avant mais là .... Je sais ce qu'il me reste a faire !

    RépondreSupprimer
  2. Pfioulala...Comment ne pas le lire après une chronique comme ça ? :D

    RépondreSupprimer
  3. J'ai tellement tellement tellement tellement aimé ce livre !! :D

    RépondreSupprimer
  4. Mon porte monnaie te dit merci ! Il va perdre un peu de poids x) ! Ce livre me fait de l'oeil depuis un moment ! Merci pour cette belle chronique !!

    RépondreSupprimer
  5. Ce roman me tente énormément !

    RépondreSupprimer
  6. J'ai tellement adoré ce livre, il est émouvant à souhait :)

    RépondreSupprimer
  7. Je meuuuuuuuuuurs d'envie de le lire. Dis, tu veux pas faire des chroniques uniquement sur des livres pourris, pour épargner ma WL et ma PAL ? :p

    RépondreSupprimer
  8. OUHH !! Tu as réussi à me le rendre encore plus attirant qu'il ne l'était déjà !

    RépondreSupprimer
  9. Ah difficile pour la chronologie de l'histoire mais le livre semble vraiment intéressant. par contre je prefere vraiment la couv anglaise.

    RépondreSupprimer
  10. Oh purée, mais comment tu parles méga bien de ce livre ! J'avais déjà lu l'avis super enthousiaste de Saefiel, mais là, OK, j'ai très très TRES envie de le lire, maintenant. Ennemie de ma PAL, tu as encore frappé.

    RépondreSupprimer
  11. C'est officiel, ce livre va dans ma PAL dès ce soir! J'avais déjà lu l'avis d'une blogueuse dessus, et il m'avait tapé dans l’œil, mais là je me le prends dans la figure^^

    RépondreSupprimer
  12. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai du mal à me sentir attiré par ce livre même s'il a vraiment l'air bien...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.

Posts les plus consultés de ce blog

{CHRONIQUE} Simon Thorn revient, plus en forme que jamais !

Auteur : Aimée Carter Éditions : Michel Lafon
Traduction : Cyril Laumonier
310 pages - 14.95€
Attention : Chronique comprenant des spoilers sur les 2 tomes précédents !
C'était encore une fois un grand plaisir de retrouver Simon pour la suite de ses aventures avec un troisième tome 100% captivant !
Résumé : Simon Thorn est prêt à tout pour protéger les Animalgames, ceux qui, comme lui, ont le don de se changer en animaux. Pour cela, il doit empêcher le terrible Orion de reconstituer une arme à la magie si puissante qu’elle lui permettrait de régner sur le monde entier.
Aussi, lorsque son meilleur ami Jam est convoqué à Avalon, le royaume sous-marin, Simon voit là une parfaite opportunité de trouver puis de protéger le fragment d’arme qui y est caché. Mais sous l’océan, la vie est bien plus dangereuse qu’à la surface. D’autant plus qu’un traître s’est glissé parmi les proches des garçons. Un traître qui attend patiemment son heure pour servir les noirs desseins de son maître…
J'…

{CHRONIQUE} J'ai lu le pire livre de ma vie...

Autrice : Audrey Carlan Éditions : Hugo Roman Traduction : Lucie Marcusse Prix : Trop. Cher.
En temps normal, je ne chronique pas les livres que j'ai détesté et, si je suis obligée de le faire, j'essaie quand même d'expliquer ce qu'il y a de positif dans le livre (tout en restant honnête, bien sûr). Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre que j'ai vraiment, vraiment, VRAIMENT détesté. Je ne vais m'imposer aucune limite dans mon honnêteté, et ça va piquer. Ce qui me rassure, c'est que l'auteure a un succès monstre (enfin ça me rassure... Non, ça m'inquiète en vrai. M'enfin.) et que je ne vais donc pas tacler une petite auteure qui tente de se faire sa place.
Bref... Allons-y gaiement.
Résumé : Un homme au service des femmes. Découvrez le premier opus de l'agence de coaching dont vous ne pourrez plus vous passer. Faites la connaissance de Parker Ellis et ses comparses. La première mission de l'agence International Guy se dé…

La Muse des Cauchemars - Suite et fin parfaite de l'incroyable série de Laini Taylor : Le Faiseur de Rêves

Autrice : Laini Taylor Éditions : Lumen Traduction : Sarah Dali Couverture : Jantine Zandbergen 629 pages - 16.00€
SPOILER ALERT :Si vous n'avez pas lu le Faiseur de Rêves, ne lisez pas cette chronique !
La chronique ICI
Résumé : Le rêve comme seul rempart contre la violence du monde Il est un monde où hommes et femmes naissent avec un don précieux, dont seuls les plus puissants gagnent le droit de se servir en temps utile, mais toujours au nom de l'Empire. À respectivement seize et dix-sept ans, Nova et Kora rêvent du jour tant attendu où des envoyés à la peau bleue viendront enfin les enlever. Alors, seulement, elles pourront accomplir leur véritable destin.

Très loin de là, à travers l'espace et le temps, dans la mythique Cité oubliée – qu'après tant d'années, Lazlo Lestrange peut désormais contempler de ses yeux –, retentit une explosion qui fait basculer son monde et celui de Sarai. Leur avenir ne tient désormais plus qu'à un fil, celui que manipule par la…