Accéder au contenu principal

La Liste

Auteur: Siobhan Vivian *** Editions: Nathan

J'avais entendu pas mal d'avis négatifs sur ce livre; j'ai donc été agréablement surprise en constatant qu'il me plaisait vraiment. Bon, peut être que si j'avais eu 5 ans de moins je l'aurais plus apprécié mais je ne sais pas si j'aurais pu avoir une réflexion au-delà des mots. Ce livre, il ne faut pas le lire en voulant simplement suivre la vie de lycéennes. Il faut voir au delà.

Ce que j'ai aimé:
- Un livre jeunesse, avec des adolescentes comme tout le monde mais qui soulève des problèmes sérieux et encore tabous chez certains jeunes. Je ne veux pas dire quels sont ces problèmes car ce serait légèrement spoiler les gens qui ne l'ont pas lu. Je veux simplement dire que ce genre de bouquin soulevant des sujets sérieux que peuvent rencontrer les ados, et bien je trouve ça super. Simplement parce que, parfois, une jeune fille peut s'identifier à l'une des héroïnes et avoir un regard "extérieur" sur ce qu'elle traverse elle-même, ce qui peut être un déclencheur pour réussir à surmonter les choses. [Cet entier paragraphe est une espèce d'insulte à la langue française. Pardon. Je n'arrive pas à dire ce que je veux dire ... BREF]
- Des héroïnes qui auraient pu être vous ou moi et qui dévoilent leurs failles et leurs peurs d'une manière très humaine et touchante.
- Il existe un "mystère" tout au long de ce bouquin: qui a écrit cette liste? Et la réponse, on ne sait qu'une fois le livre terminé si on l'aura ou non...
- La plume simple mais efficace d'une auteur qui a su me toucher et surtout m'investir dans le livre d'une manière inattendue. Avec l'un des personnage, Sarah, j'ai même eu du mal à continuer ma lecture tellement il y avait quelque chose de dérangeant.
- Une vision réaliste du lycée et des relations parfois profondes, parfois superficielles mais toujours importantes à un âge où la vie sociale semble être le centre de l'univers.:)

Ce que je n'ai pas aimé:
- J'aurais aimé en savoir tellement plus! On termine ce livre en se rendant compte à quel point on veut que ces ados soient heureuses. Je voulais une suite, je voulais une explication: je voulais simplement être rassurée et me dire qu'elles iront bien (oui, je sais, elles n'existent pas. M'enfin hein... Parfois j'ai du mal à l'accepter..)


En bref: un roman qui fut une réelle suprise puisque je m'attendais à m'ennuyer sévère. Comme quoi, si un résumé vous semble superficiel, le livre peut s'avérer surprenant!


A lire si: Vous avec envie d'une lecture rapide et sans réelle prise de tête mais permettant tout de même un minimum de réflexion (réflexion plutôt sociologique au passage)
A ne pas lire si: Les "drames" quotidiens et ordinaires de lycéennes vous ennuient, même si le livre a un fond qui peut s'avérer pertinent.

Commentaires

  1. Personnellement, j'avais été déçue par ce livre... Mais je suis d'accord avec les points positifs que tu as relevés ^^
    Haha, je connais aussi, les paragraphes pas français dans lesquels tu essayes désespérément de faire passer ce que tu ressens... xD

    RépondreSupprimer
  2. C'est toujours tellement agréable d'etre surpris comme ça par un livre. Je ne l'ai pas lu mais c'est vrai que j'en ai entendu beaucoup parler.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai été déçue par ce roman.. J'ai trouvé qu'il y avait y avait trop de personnages et du coup, je ne me suis attachée à aucun. Contente de voir qu'il t'a plu à toi !

    RépondreSupprimer
  4. Pareil que we were infinite, si ce livre a des thèmes forts, je trouve que l'auteur reste en surface et ne va pas du tout au bout des choses, j'ai été très décue mais si tu as aimé tant mieux !!

    RépondreSupprimer
  5. J'avais bien aimé aussi =) Malgré qu'il y ai pas mal de personnages, et au début un peu compliqué à suivre ;)

    RépondreSupprimer
  6. C'est la première fois que je vois un avis positif sur ce roman. xD
    C'est bête, l'autre jour j'hésitais à l'acheter...J'aurais eut-être dû.

    RépondreSupprimer
  7. J'hésite toujours un peu pour ce livre. Je ne me décide pas :p

    RépondreSupprimer
  8. Hé mais tu es l'une des premières que je vois à aimer ce livre ! Le résumé me dit carrément, je ne compte pas l'acheter mais j'aurais peut-être l'occasion de le lire un jour ou l'autre.

    RépondreSupprimer
  9. Moi ce livre me tente beaucoup ! Alors du coup ta chronique me donne très envie. Cela me fait penser, tu as lu Hate list ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non madame! Je sais que je sais ce que c'est mais je sais aussi que c'est flou dans ma tête ce que j'ai su et ne sais plus :D

      Supprimer
  10. Hello !
    J'ai très récemment lu "La liste" et j'avoue avoir été très déçue. Et ce malgré le message subliminal qui en ressort. ainsi que des thèmes forts.
    Mais je n'ai pas pu m'attacher aux différents personnages et encore moins ressentir de l'empathie pour ceux-ci.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.

Posts les plus consultés de ce blog

Cendrillon 2.0 : Le conte de fée d'une fangirl 100% geek !

 Autrice : Ashley Poston Éditions : Lumen   Résumé : Et si Cendrillon était une fan, une vraie ? La jeune Elle Wittimer, geek de son état, ne vit que pour Starfield, le grand classique de science-fiction dont son père était, lui aussi, un grand fan avant sa mort. Alors, quand le reboot de la mythique saga est annoncé au cinéma, elle croit devenir folle de joie. Sauf que c'est Darien Freeman, acteur de séries légères pour adolescents, qui décroche le rôle principal. Et ça, aux yeux d'Elle et de milliers de fans historiques du chef-d'œuvre, c'est intolérable. Martyrisée par sa belle-mère et ses deux demi-sœurs qui mènent la grande vie et la prennent pour leur domestique, elle a hâte de voler enfin de ses propres ailes après sa dernière année de lycée. En attendant, elle assassine le pauvre Darien à longueur de posts – s'assurant, à sa grande surprise, une audience de plus en plus large sur les réseaux sociaux. Alors, quand le tournage du film commence

La Guilde des Aventuriers de Zack Loran Clark & Nick Eliopulos

  Auteurs  : Zack Loran Clark & Nick Eliopulos Éditions : Bayard 434 pages – 15,90€   Résumé : Pierrefranche est l’une des dernières cités survivant à l’assaut des montres qui ont envahi le monde. Différentes guildes y organisent la résistance. Parmi elles, celle des Aventuriers à mauvaise réputation : 1-       Ses apprentis sont recrutés de force 2-       Ses membres meurent jeunes Zed, un demi-elfe aux pouvoirs magiques, est désigné pour rejoindre la guilde des Aventuriers. Son meilleur ami Bock décide alors de se porter volontaire pour l’accompagner. L’intrépide Liza, elle, née d’une famille de nobles, a toujours rêvé d’entrer dans la Guilde. Zed, Brock et Liza vont peu à peu découvrir, derrière les murailles de la ville, un monde aussi dangereux que merveilleux. Or, les Aventuriers sont la dernière ligne de protection de la ville…   Y’a pas à dire, la fantasy jeunesse c’est vraiment ce que je préfère ! Je me suis régalée avec La Guilde des Aventuriers qui e

A Dos d'Oiseaux de Sarah Marquis

    Autrice  : Sarah Marquis Éditions : Michel Lafon 303 pages – 19 ,95€   Bon. Disons le d’entrée… C’est un gros flop pour moi !   Résumé  : Tout commence par une vertèbre de dinosaure envoyée anonymement à Pumilla Isquarm, célèbre exploratrice qui se repose entre deux expéditions dans son chalet perdu au milieu des Alpes suisses... Cette énigme va amener Pumilla et son équipe jusqu'au fascinant désert de Gobi, en Mongolie, dont ils vont découvrir les rites ancestraux, les trafics insoupçonnés, et un lieu mystérieux, Shambhala, censé protéger la Terre.   Il y a quelques temps j’ai décidé de lancer une chaîne Booktube. Si vous la regardez, vous saurez que j’accorde beaucoup d’importance au style dans un livre (fiction, ou non). Pour moi, la qualité de la plume surpasse même l’intrigue en terme d’importance et avec A Dos d’Oiseaux… J’ai souffert. Fort. Ma chronique va être très courte. Les premières lignes m’ont suffit à comprendre que la plume de l’autrice n’étai