Accéder au contenu principal

D'encre, de Verre et d'Acier - Gwendolyn Clare

Auteure : Gwendolyn Clare
Éditions : Lumen
Traduction : Mathilde Montier
467 pages – 15,00 €

D'encre, de Verre et d'Acier est ma dernière belle découverte chez Lumen. Même si ce n'est pas un coup de cœur j'ai vraiment passé un super moment. Parfois, j'ai l'impression que lire un Lumen c'est un peu comme rentrer à la maison dans le sens où je sais que j'y serai bien et que l'ambiance y sera familière. En effet, la plupart de leurs livres comportent des ingrédients communs que j'adore ; en particulier (je ne cesserai de le dire!^^) : une héroïne badass. OWI OWI OWI

Résumé : Qui n’a jamais rêvé d’arranger la réalité d’un trait de plume ? Pour tout scriptologue qui se respecte, ce miracle fait désormais partie du quotidien. Car de sous les doigts de ces scientifiques armés d’encre et de papier naissent des univers entiers… Et même, parfois, des êtres humains. Jumi et sa fille, Elsa, sont de ceux-là : elles vivent dans un monde fabriqué de toutes pièces, aux allures de paradis perdu. Elles ont repris le contrôle de leur univers à leur créateur, et veillent à présent au bien-être de leur peuple, une plume à la main. Mais le jour où Elsa voit sa mère se faire enlever sous ses yeux, sa vie vole en éclats. Parachutée dans le monde réel sans en connaître les codes, la jeune fille trouve refuge à Pise, dans un « asile de fous » – où scriptologues, alchimistes et mécaniciens travaillent à l’abri des persécutions. Les élèves de ce pensionnat, au premier rang desquels Leo, mécanicien de génie, ne seront pas de trop pour l’aider à lever le voile sur la disparition de sa mère, qui cachait, semble-t-il, un noir secret… La jeune fille saura-t-elle réparer par l’écriture un monde devenu fou ? Mondes de poche et savants fous, luttes de pouvoir et déclaration d’amour à l’Italie, suivez cette héroïne armée d’encre et de papier à travers une ribambelle de mondes réels et inventés!

Quel résumé plein de promesses ! Pouvoir créer son monde rien qu'en écrivant toutes ses propriétés ? Autant vous dire que dès demain j'emménage dans un monde 100% vegan avec des licornes qui gambadent partout, des murs en Oreo et de la musique qui tombe des nuages !

Cette notion m'a donc séduite dès la lecture du résumé et j'avais hâte de découvrir Veldana et de m'imaginer vivre dedans ! Malheureusement, seul le tout début du roman nous présente ce monde et les débuts du livre sont plutôt laborieux. A vrai dire, j'ai eu peur que tout le roman manque cruellement de profondeur mais, TOUT. VA. BIEN. Les premières pages furent juste un mauvais moment à passer pour moi ! La (très) grande majorité du roman se passe donc dans le monde réel, en Italie à fin 19ème siècle, le tout dans une délicieuse ambiance steampunk.

J'ai adoré le fait que ce roman soit une uchronie ; c'est à dire que l'auteure s'inspire d’événements historiques réels puis se les réapproprie pour modifier l'Histoire. Ici, Gwendolyn Clare utilise l'histoire européenne et l'épisode de la réunification italienne comme point de départ, intégrant à son récit un personnage historique réel : le général Giuseppe Garibaldi. Bon, dit comme ça, dans la chronique, on pourrait croire que je suis intelligente mais je n'ai appris tout ça qu'en lisant la note de l'auteure en fin de livre... Donc quand je dis «  j'ai adoré le fait que ce roman soit une uchronie », il faut comprendre « après coup, apprendre que c'était une uchronie n'a fait qu'augmenter mon amour pour ce roman »... Mais ce sera notre secret.

Un autre point qui risque de plaire à beaucoup... Si il y a une romance, elle est loin de prendre toute la place (du moins dans ce premier tome) et, SURTOUT, l'auteure ne tombe pas dans le vice de « l'insta love ». Les personnages ne craquent pas l'un sur l'autre en deux pages pour s'exprimer leur amour mutuel et profond trois pages après. Ouf !

En fait, il y aurait BEAUCOUP à dire sur d'Encre de Verre et d'Acier car l'univers est riche et original, les personnages sont sincèrement intéressants, les différentes capacités de ces derniers ainsi que la quête pour trouver la mère d'Elsa sont captivantes, les divers rebondissements et révélations sont vraiment surprenantes et la fin, frustrante à souhait !
Honnêtement, c'est tout bête ; si le résumé vous plaît, je ne vois absolument aucune raison qui pourrait vous faire ressortir de cette lecture déçus ! N'hésitez donc pas à vous faire un petit plaisir et à foncer l'acheter !


Commentaires

  1. Il me faisait déjà super envie, maintenant c'est acté : je dois le lire. Tout me tente et me rend impatiente de le lire !

    RépondreSupprimer
  2. Encore un Lumen qui me fait sacrément de l'oeil, dis donc !

    RépondreSupprimer
  3. Promis j'emporterai ton secret dans la tombe AAHHA

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.

Posts les plus consultés de ce blog

{CHRONIQUE} J'ai lu le pire livre de ma vie...

Autrice : Audrey Carlan Éditions : Hugo Roman Traduction : Lucie Marcusse Prix : Trop. Cher.
En temps normal, je ne chronique pas les livres que j'ai détesté et, si je suis obligée de le faire, j'essaie quand même d'expliquer ce qu'il y a de positif dans le livre (tout en restant honnête, bien sûr). Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre que j'ai vraiment, vraiment, VRAIMENT détesté. Je ne vais m'imposer aucune limite dans mon honnêteté, et ça va piquer. Ce qui me rassure, c'est que l'auteure a un succès monstre (enfin ça me rassure... Non, ça m'inquiète en vrai. M'enfin.) et que je ne vais donc pas tacler une petite auteure qui tente de se faire sa place.
Bref... Allons-y gaiement.
Résumé : Un homme au service des femmes. Découvrez le premier opus de l'agence de coaching dont vous ne pourrez plus vous passer. Faites la connaissance de Parker Ellis et ses comparses. La première mission de l'agence International Guy se dé…

Le Faiseur de Rêves, le 1er tome délicieux d'une duologie qui s'annonce parfaite

Auteure : Laini Taylor Éditions : Lumen Traduction : Sarah Dali 
ƸӜƷ
Je n'avais pas eu un coup de cœur si monumental depuis très (très très) longtemps. Voici pourquoi Le Faiseur de Rêves rejoint le podium de mes livres préférés.

Est-ce que je meurs d'envie de me faire tatouer le papillon? Serais-je accro à ce point? Oui. Vais-je le faire? Non, gardez toute aiguille loin de ma personne. Vais-je acheter un tatouage de ce papillon sur Etsy? Oui madame. 
ƸӜƷ
Résumé : Il est une ville, au centre du désert, où nul n’a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d’interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde… Pire encore, un soir d’hiver, le nom de ce lieu de légende s’évanouit en un clin d’œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme.
Qu…

Un Million de Minutes : Comment j'ai exaucé le souhait de ma fille et découvert le bonheur en famille - Wolf Küper

Auteur : Wolf Küper
Éditions : Actes Sud
325 pages - 22.50 €
Quelle jolie petite claque ! Je ne m'attendais pas du tout à cela lorsque j'ai commencé Un Million de Minutes; je pensais uniquement découvrir l'histoire d'une petite fille qui voit le monde différemment. Finalement, on assiste ici à la métamorphose du père grâce à sa fille et au voyage qu'ils entreprennent en famille.
4ème de couverture : C'est une histoire vraie. La petite Nina, quatre ans, est fâchée avec le temps. Dans le quotidien, elle est très lente et souvent elle n'y arrive pas du tout. Les médecins parlent de spécificités comportementales et cognitives. Débordant de vie, de rêves et d'imagination, elle est l'un des personnages attachants de ce livre. Lorsque Nina dit à son père : J'aimerais avoir un million de minutes avec toi. Rien que pour les jolies choses ? c'est le déclic. Sa mère, son père et le petit Monsieur Simon de six mois voyageront pendant deux ans (c&#…