Accéder au contenu principal

Un roman magistral : Le Lilas ne Refleurit qu'Après un Hiver Rigoureux - Martha Hall Kelly

Auteure: Martha Hall Kelly
Éditions: Charleston
576 pages - 22.50 €


Absolument bluffant.

Résumé: À New York, Caroline Ferriday travaille au consulat français. Mais lorsque les armées hitlériennes envahissent la Pologne en septembre 1939, c'est tout son quotidien qui va être bouleversé.
De l'autre côté de l'océan, Kasia Kuzmerick, une adolescente polonaise, renonce à son enfance pour rejoindre la Résistance. Mais la moindre erreur peut être fatale.
Quant à l'ambitieuse Herta Oberheuser, médecin allemand, la proposition que lui fait le gouvernement SS va lui permettre de montrer enfin toutes ses capacités. Mais une fois embauchée, elle va se retrouver sous la domination des hommes...
Les vies de ces trois femmes seront liées à jamais lorsque Kasia est envoyée à Ravensbrück, le tristement célèbre camp de concentration pour femmes. À travers les continents, de New York à Paris, de l'Allemagne à la Pologne, Caroline et Kasia vont tout tenter pour que l'Histoire n'oublie jamais les atrocités commises.
Un premier roman remarquable sur le pouvoir méconnu des femmes à changer l'Histoire à travers la quête de l'amour, de la liberté et des deuxièmes chances.

Martha Hall Kelly signe, avec Le Lilas ne Refleurit qu'après un Hiver Rigoureux, un premier roman puissant basé sur une histoire vraie. Les trois héroïnes sont très différentes tant par leurs origines et parcours durant cette guerre que par leurs avis sur Hitler, ce qui nous offre une vision plus large de la Seconde Guerre Mondiale.

Nous faisons tout d'abord la connaissance de Caroline, une américaine bénévole au consulat français à NY, qui passe sa vie à aider les autres quitte à ne pas suffisamment s'occuper de sa propre vie. Elle sera celle qui, à priori, semble le moins « touchée » directement par la guerre. Elle représente, à mon sens, les répercussions indirectes du conflit.
Il y a également Nadia, une polonaise qui, malgré son jeune âge, rejoint la Résistance. Malheureusement, elle sera découverte et envoyer dans un camp à Ravensbruck. Kasia est peut être le personnage qui m'aura le plus touchée ; son évolution psychologique est fascinante à suivre... Je ne suis pas prête de l'oublier.
Enfin, nous rencontrons Herta, une jeune allemande diplômée de médecine qui ne rêve que d'exercer le métier de ses rêves dans ce milieu où seuls les hommes semblent avoir de l'importance. Elle saisira sa chance en acceptant l'offre des SS de travailler dans un camp où sa moralité sera mise à rude épreuve. 

« Un roman qui met en lumière les souffrances de ces femmes, et de tant d'autres. J'ai été émue aux larmes. » San Francisco Book Review

Le roman se déroule de 1939 à 1959. Ainsi le lecteur suit ces femmes sur vingt ans, ce qui lui permet non seulement de comprendre la vie durant les années « officielles » de la guerre, mais également l'après avec ses répercussions géographiques, politiques, psychologiques ou même physiques.

Enfin, ce roman de près de 560 pages se termine par la note de l'auteure qui est presque aussi fascinante que le roman en lui-même. Le lecteur en apprend davantage (ou se voit offrir divers moyens d'en savoir encore plus) sur les véritables Caroline Ferriday et Herta Oberheuser, mais également sur les diverses recherches et entretiens mis en œuvre pour l'élaboration de ce roman.

Bref, Le Lilas ne Refleurit qu'après un Hiver Rigoureux est un roman puissant et bouleversant. Il fait partie de ces romans durs et beaux à la fois qui marquent le lecteur de manière indélébile ; et c'est tant mieux. Il délivre un message à ne jamais oublier et c'est pour cette raison que je vous le recommande à 100%.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.

Posts les plus consultés de ce blog

{CHRONIQUE} J'ai lu le pire livre de ma vie...

Autrice : Audrey Carlan Éditions : Hugo Roman Traduction : Lucie Marcusse Prix : Trop. Cher.
En temps normal, je ne chronique pas les livres que j'ai détesté et, si je suis obligée de le faire, j'essaie quand même d'expliquer ce qu'il y a de positif dans le livre (tout en restant honnête, bien sûr). Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre que j'ai vraiment, vraiment, VRAIMENT détesté. Je ne vais m'imposer aucune limite dans mon honnêteté, et ça va piquer. Ce qui me rassure, c'est que l'auteure a un succès monstre (enfin ça me rassure... Non, ça m'inquiète en vrai. M'enfin.) et que je ne vais donc pas tacler une petite auteure qui tente de se faire sa place.
Bref... Allons-y gaiement.
Résumé : Un homme au service des femmes. Découvrez le premier opus de l'agence de coaching dont vous ne pourrez plus vous passer. Faites la connaissance de Parker Ellis et ses comparses. La première mission de l'agence International Guy se dé…

10 Bonnes Raisons de lire : Au Petit Bonheur la Chance d'Aurélie Valognes

Auteure: Aurélie Valognes Éditions: Mazarine 325 pages - 17.90 €

Résumé: Parce que derrière chaque imprévu de la vie,
se cache une chance d’être heureux !

1968. Jean a six ans quand il est confié du jour au lendemain à sa grand-mère. Pour l’été. Pour toujours. Il n’a pas prévu ça. Elle non plus.
Mémé Lucette n’est pas commode, mais dissimule un cœur tendre. Jean, véritable moulin à paroles, est un tourbillon de fraîcheur pour celle qui vivait auparavant une existence paisible, rythmée par ses visites au cimetière et sa passion pour le tricot. Chacun à une étape différente sur le chemin de la vie – elle a tout vu, il s’étonne de tout –, Jean et Lucette vont s’apprivoiser en attendant le retour de la mère du petit garçon. Ensemble, dans une société en plein bouleversement, ils découvrent que ce sont les bonheurs simples qui font le sel de la vie.

Un duo improbable et attachant pour une cure de bonne humeur garantie !


10 Bonnes Raisons de lire : Au Petit Bonheur la Chance
1/ Parce…