Accéder au contenu principal

Smoke - Dan Vyleta

 
Auteur: Dan Vyleta 
Éditions: Robert Laffont
Traduction : Isabelle D. Philippe 
563 pages - 22.00 € 

Smoke est un roman qui aura su me donner une bonne leçon. En effet, son résumé m'avait tout de suite emballée donc j'avais tenté ma chance lors de la Masse Critique pour le recevoir contre chronique.
Après l'avoir reçu, je suis allée lire quelques chroniques le concernant pour vite m'apercevoir qu'il avait été apprécié d'une manière générale, mais toujours plutôt moyennement... Ce qui ne m'a pas franchement motivée ! Du coup, j'ai repoussé sa lecture jusqu'à la dernière minute... Pour finalement passer un super moment !
Moralité : Toujours laisser le bénéfice du doute à un bouquin.

Résumé : Angleterre, fin du XIXe siècle. À Londres s'entassent les classes laborieuses qui par tous les pores exsudent une infecte Fumée, preuve de leur noirceur intérieure et de leur infériorité. À la campagne vivent les aristocrates, d'une blancheur de lys et qui ne fument jamais, signe de leur vertu et de leur droit à gouverner. Dans un internat d'élite, Thomas et Charlie, seize ans, s'exercent sans relâche à dompter leurs instincts afin de ne pas fumer. Mais le doute les tenaille : comment se fait-il que l'un de leurs congénères, un vrai petit tyran, soit épargné par la marque du vice ? Avec l'aide de la ravissante et très prude Livia, ils enquêtent sur la nature réelle de la Fumée. Et découvrent que l'ordre établi est fondé sur une scandaleuse duperie. Dès lors, une lutte à mort s'engage entre eux et la police politique. C'est la guerre de la passion contre la raison, du désir contre la bienséance, du droit contre l'injustice ? même si leurs frontières sont souvent imprécises.
  • J'ai tout de suite accroché avec l'écriture de Dan Vyleta. La narration se concentre sur un personnage par chapitre et, généralement, à la troisième personne. Cependant, nous rencontrons par moment des chapitres écrit à la première personne et, chose plaisante, ce ne sont pas uniquement les personnages principaux qui prennent la parole dans ces moments-là !
« Smoke est une réflexion provocante sur la nature du mal, du pouvoir, de la foi et de l'amour. »
Publishers Weekly
  • L'atmosphère générale du roman m'a également envoûtée dès les premières pages. Cette Angleterre étouffante de Fumée et sombre de violence de la fin du XIX est hypnotisante. Ce pensionnat où vivent des garçons rongés par la honte à la moindre volute de Fumée émanant de leur corps fascine. Difficile de ne pas être happé dans cet univers étonnant et mystérieux.
  • Les personnages principaux, Charlie et Thomas, sont à la hauteur de cet univers si particulier. L'un est aussi taciturne et perdu que l'autre est loyal et bon. Ensemble, ils se soutiendront et chercheront à connaître la vérité sur la Fumée et ceux qui semblent diriger la société. Leur amitié a quelque chose d'humble, de solide et, pour moi en tout cas, de très touchant.

Bref, Smoke est un roman particulier mais surtout particulièrement bien écrit et intelligent. Attention cependant, ce petit pavé de près de 600 pages prend son temps. Si vous n'aimez pas les descriptions ou les récits qui se posent avec lenteur (mais néanmoins réelle force), je ne vous recommande pas cette lecture !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Un roman magistral : Le Lilas ne Refleurit qu'Après un Hiver Rigoureux - Martha Hall Kelly

Auteure: Martha Hall Kelly Éditions: Charleston 576 pages - 22.50 €

Absolument bluffant.
Résumé: À New York, Caroline Ferriday travaille au consulat français. Mais lorsque les armées hitlériennes envahissent la Pologne en septembre 1939, c'est tout son quotidien qui va être bouleversé.
De l'autre côté de l'océan, Kasia Kuzmerick, une adolescente polonaise, renonce à son enfance pour rejoindre la Résistance. Mais la moindre erreur peut être fatale.
Quant à l'ambitieuse Herta Oberheuser, médecin allemand, la proposition que lui fait le gouvernement SS va lui permettre de montrer enfin toutes ses capacités. Mais une fois embauchée, elle va se retrouver sous la domination des hommes...
Les vies de ces trois femmes seront liées à jamais lorsque Kasia est envoyée à Ravensbrück, le tristement célèbre camp de concentration pour femmes. À travers les continents, de New York à Paris, de l'Allemagne à la Pologne, Caroline et Kasia vont tout tenter pour que l'Hi…

{CHRONIQUE} J'ai lu le pire livre de ma vie...

Autrice : Audrey Carlan Éditions : Hugo Roman Traduction : Lucie Marcusse Prix : Trop. Cher.
En temps normal, je ne chronique pas les livres que j'ai détesté et, si je suis obligée de le faire, j'essaie quand même d'expliquer ce qu'il y a de positif dans le livre (tout en restant honnête, bien sûr). Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre que j'ai vraiment, vraiment, VRAIMENT détesté. Je ne vais m'imposer aucune limite dans mon honnêteté, et ça va piquer. Ce qui me rassure, c'est que l'auteure a un succès monstre (enfin ça me rassure... Non, ça m'inquiète en vrai. M'enfin.) et que je ne vais donc pas tacler une petite auteure qui tente de se faire sa place.
Bref... Allons-y gaiement.
Résumé : Un homme au service des femmes. Découvrez le premier opus de l'agence de coaching dont vous ne pourrez plus vous passer. Faites la connaissance de Parker Ellis et ses comparses. La première mission de l'agence International Guy se dé…

Des Elles et un ascenseur - Colline Larêverie

Auteure : Colline Larêverie Illustratrice :Anne-Soline Sintès 304 pages - 17.00 €
Des Elles et un ascenseur est un roman qui m'aura beaucoup touchée; beaucoup plus, peut-être, que je ne l'aurais voulu. L'auteure m'aura collé une gentille claque afin de me remettre les idées en place et, vraiment, c'est une bonne chose.
{Résumé} Imaginez-vous : jeune maman lessivée, trentenaire sous employée et sous payée, belle-mère blasée, artiste frustrée et amoureuse désenchantée. Vous y êtes ? Alors maintenant, imaginez qu’une parfaite inconnue vous propose de gérer intégralement votre vie à votre place : vous répondez quoi, en toute honnêteté ? Et bien moi, j’ai accepté… Un roman « feel good » drôle, léger et poétique qui fait la part belle aux personnages féminins.
L'héroïne, c'est un peu nous, aussi. 
Alors oui, ce roman m'a touchée, et ce, dès le début. Je dois admettre que je n'ai pas réussi à le lire dès la première fois. En effet, très vite aprè…