mercredi 28 juin 2017

Timelapse - Nadia Richard

Auteur: Nadia Richard
Éditeur: Michel Lafon
Prix: 14.95 €

A 25 ans, peut-on être actrice, YouTubeuse à succès ET auteure talentueuse (et en plus hyper jolie et ça, c'est agaçant!)? Mon avis, c'est par là! :)

Résumé: Le jour des 18 ans de Samantha, le temps s'est arrêté. Piégée 48 heures dans un monde où tous ceux qu'elle aime sont transformés en statues de cire, Sam réalise avec effroi qu'elle est la cause de ce phénomène. La vie reprend son cours, mais Sam, elle, est persuadée de devenir folle. Pourtant son don est on ne peut plus réel. Et convoité.

Alors que M. Delatour, son professeur de physique, s'intéresse subitement à elle, la jeune femme réalise avec stupeur qu'elle est incapable de figer le nouveau de la classe, le mystérieux Matthias. Seraient-ils plus liés qu'elle n'ose l'espérer ?
Mais à trop jouer avec le temps, Sam pourrait bien finir par en manquer... car Delatour semble prêt à tout pour s'approprier son pouvoir, peu importent les conséquences.

Ce que j'ai aimé :
  • Le concept d'une intervention humaine possible sur le temps n'est pas un thème dont j'ai l'habitude. J'ai été agréablement surprise par la manière dont l'auteure utilise le don de l'héroïne, ne mettant pas que cela en avant. La seule chose me dérangeant légèrement est la manière dont Sam doit s'y prendre pour influer sur le temps... Je vous laisse le découvrir mais, pour moi, c'est un peu "cheap"!
  • Le mystère qui tourne autour de l'héroïne reste entier jusqu'à la fin. Tout termine par parfaitement s'enclencher afin de répondre à toutes les questions des lecteurs d'une manière subtile et bien pensée. Même si j'avais bien sur compris quelques choses avant les révélations finales, Nadia Richard a su me surprendre avec une fin au top !
  • J'ai trouvé le rythme plutôt bon dans l'ensemble et je ne me suis pas ennuyée. Cependant, il faut admettre que certains évènements provoquant la colère ou le désarroi de l'héroïne reviennent plusieurs fois ce qui est un peu agaçant et nous pousse à nous demander si Sam ne serait pas un peu nounouille quand même !
  • Enfin, la romance que l'on peut découvrir dans Timelapse est, à mon sens, bien amenée. En effet, j'ai trouvé que l'histoire, à ce niveau, était très réaliste. On ne va pas se mentir, quand on commence à tomber amoureux de quelqu'un, nos pensées tournent en grande partie autour de cette personne, ce qui est bien le cas ici. Pour autant, pas de scène cul-cul, pas de grandes envolées « je ne peux vivre sans lui » et pas non plus de déclarations hyper rapides avec surnoms débiles en prime. Pour du young adult... Ça fait du bien !

Ce que je n'ai pas aimé :
  • Il y a vraiment un truc qui m'a gênée pendant ma lecture... Le fait que l'héroïne soit à la fac ! Entre sa relation avec ses parents, l'intitulé et la fréquence de certains cours, le rapport des élèves avec l'établissement, les rapports entre les élèves et les descriptions et réflexions de l'héroïne... On ne se croit pas du tout au à la fac mais plutôt au lycée ! Si l'auteure avait fait le choix de faire de Sam une terminale plutôt qu'une étudiante, RIEN n'aurait changé dans l'histoire. Si ce n'est peut être sa liberté de sortir en dehors des cours ou bien de ne pas y aller... Ce qui me fait penser que l'auteure a peut être fait ce choix uniquement parce qu'il était pratique pour elle ; dans ce cas, je pense qu'il aurait fallut ajuster un peu le décors !
  • Même si j'ai aimé ma lecture et passé un bon moment, je ne peux m'empêcher de penser que Timelapse manque d'un certain pep's pour en faire un roman qui marquera réellement le lecteur !
En bref, j'ai dévoré ce roman en une journée. On y retrouve quelques défauts d'écriture qui sont, je pense, inhérents à un premier roman. Cependant, rien de vraiment gênant et je dirais même que Timelapse est un super premier roman et j'espère que Nadia Richard ne s'arrêtera pas là ! Entre l'apparition d'un don étrange, des amitiés qui se lient et se délient, des attirances pas toujours avouables et des études à gérer, l'héroïne et le lecteur auront de quoi faire dans ce roman agréable !

1 commentaire:

  1. Haha c'est totalement cheap le déclenchement du pouvoir, on est d'accord (Joséphine Ange gardien bonjouuuur !). Et je suis d'accord avec tes arguments, même si dans mon cas les points négatifs m'ont plus marquée... Surtout en ce qui concerne l'écriture.

    RépondreSupprimer

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.