Accéder au contenu principal

Déracinée - Naomi Novik

Auteur : Naomi Novik
Éditions : Pygmalion
Prix : 19,90€

Ce livre est la preuve que les miracles existent. Moi, Echos de Mots, j'ai lu et ADORÉ un livre fantasy (qui ne soit pas Percy Jackson, évidemment).

Résumé : Patiente et intrépide, Agnieszka parvient toujours à glaner dans la forêt les baies les plus recherchées, mais chacun à Dvernik sait qu'il est impossible de rivaliser avec Kasia. Intelligente et pleine de grâce, son amie brille d'un éclat sans pareil. Malheureusement, la perfection peut servir de monnaie d'échange dans cette vallée menacée par la corruption. Car si les villageois demeurent dans la région, c'est uniquement grâce aux pouvoirs du "Dragon". Jour après jour, ce sorcier protège la vallée des assauts du Bois, lieu sombre où rôdent créatures maléfiques et forces malfaisantes. En échange, tous les dix ans, le magicien choisit une jeune femme de dix-sept ans qui l'accompagne dans sa tour pour le servir. L'heure de la sélection approche et tout le monde s'est préparé au départ de la perle rare. Pourtant, quand le Dragon leur rend visite, rien ne se passe comme prévu...

Déracinée rappelle un conte ; celui d'une princesse retenue captive dans une haute tour par un dragon attendant passivement qu'un prince (hot, riche et courageux, bien évidemment) vienne la délivrer. Difficile de ne pas y penser dès que l'on se plonge dans ce livre. L'héroïne, Agnieszka, n'a pourtant pas grand chose de la princesse de conte, à part peut être sa générosité et l'attention qu'elle porte aux autres. La jeune femme est une simple villageoise, fille de bûcheron, qui aime s'aventurer dans la nature qui entoure son village, incapable de rester propre plus de quelques minutes. Surtout, Agnieszka va très vite s'affirmer et prouver qu'elle n'a pas besoin d'un prince pour la défendre ; ni qu'on vienne la sauver, elle compte bien s'en charger elle même. Non mais !
L'héroïne est un personnage très intéressant à suivre et il est difficile de ne pas être admiratif de son désir de toujours vivre en suivant ses principes. Lorsqu'elle est contrainte de partir avec le Dragon, ce puissant sorcier qu'on lui a appris toute sa vie à craindre et respecter, Agnieszka est loin d'être rassurée. Le lecteur découvre alors ce fameux Dragon et il est difficile de ne pas le trouver détestable dès le début. Cependant, on ne peut pas nier qu'il est également très intéressant et les scènes entre la jeune fille et le sorcier sont empreintes d'une certaine tension rendant la lecture captivante. Surtout, leurs rapports évolueront d'une manière subtile et vraisemblable à mesure qu'une relation maître/apprentie s'installera entre eux.
La magie que l'on découvrira grâce, entre autre, au Dragon et à sa nouvelle apprentie, m'a totalement fascinée et j'ai adoré le fait qu'il n'y ait pas qu'une seule façon de l'utiliser et de la ressentir.

Le Bois est évidemment au centre de cette histoire et je suis sciée face à la qualité et la profondeur de l'univers qu'a su créer l'auteure, Naomi Novik... « Bois »... « sciée » Hahaha... Non ? Ah bon.
Pardon, reprenons.
Le Bois, c'est donc le méchant vilain pas beau de l'histoire. Son histoire, sa force, la manière dont il est décrit à travers le livre, sa noirceur, ses créations... Je ne veux pas en dire trop mais absolument TOUT m'a fascinée concernant le Bois et particulièrement cet équilibre entre beauté de la nature et noirceur, organisme vivant et pourriture...
Il s’avérera donc un adversaire plus que redoutable [et là je me rends compte que j'avais spoilé à mort, heureusement que je me suis relue! haha] et vous aurez le plaisir d'assister à une bataille épique et mémorable. Promis, juré, craché. "Rik pffftt" (ceci est un bruit de crachat sexy).

En bref, Déracinée est un voyage dépaysant et envoûtant dans une contrée magique, sombre et magnifique, où nous accompagnons une héroïne imparfaite et incroyable qui fera tout pour sauver son village. Dans ce roman intense, le lecteur observe des scènes flirtant toujours entre le beau et le laid, l'espoir et le mal qui tente de s'étendre, et découvre des personnages aux multiples facettes.

Déracinée est une ôde à la nature et, rien que pour ça, je vous recommande de vous plonger dedans et de profiter de la vue !

Commentaires

  1. Bon... tu m'as PRESQUE convaincue !!!!!!!!!!!!!! J'ai dis presque :p

    RépondreSupprimer
  2. AHHHH tu me donnes teeeellement envie ! J'ai ce livre depuis sa sortie dans ma WL et j'ai trop envie de le lire T_T (ta chronique n'arrange rien snif)

    RépondreSupprimer
  3. J'aime ce livre j'aime ce livre j'aime ce livre

    RépondreSupprimer
  4. Au vu de la couverture et du titre, je n'aurais jamais pensé à un livre fantasy. Ton avis me donne très envie de le découvrir, j'adore ce genre d'histoires !

    RépondreSupprimer
  5. Je n'aime vraiment vraiment pas la fantasy mais tu me fais douter ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.

Posts les plus consultés de ce blog

La Guilde des Aventuriers de Zack Loran Clark & Nick Eliopulos

  Auteurs  : Zack Loran Clark & Nick Eliopulos Éditions : Bayard 434 pages – 15,90€   Résumé : Pierrefranche est l’une des dernières cités survivant à l’assaut des montres qui ont envahi le monde. Différentes guildes y organisent la résistance. Parmi elles, celle des Aventuriers à mauvaise réputation : 1-       Ses apprentis sont recrutés de force 2-       Ses membres meurent jeunes Zed, un demi-elfe aux pouvoirs magiques, est désigné pour rejoindre la guilde des Aventuriers. Son meilleur ami Bock décide alors de se porter volontaire pour l’accompagner. L’intrépide Liza, elle, née d’une famille de nobles, a toujours rêvé d’entrer dans la Guilde. Zed, Brock et Liza vont peu à peu découvrir, derrière les murailles de la ville, un monde aussi dangereux que merveilleux. Or, les Aventuriers sont la dernière ligne de protection de la ville…   Y’a pas à dire, la fantasy jeunesse c’est vraiment ce que je préfère ! Je me suis régalée avec La Guilde des Aventuriers qui e

Cendrillon 2.0 : Le conte de fée d'une fangirl 100% geek !

 Autrice : Ashley Poston Éditions : Lumen   Résumé : Et si Cendrillon était une fan, une vraie ? La jeune Elle Wittimer, geek de son état, ne vit que pour Starfield, le grand classique de science-fiction dont son père était, lui aussi, un grand fan avant sa mort. Alors, quand le reboot de la mythique saga est annoncé au cinéma, elle croit devenir folle de joie. Sauf que c'est Darien Freeman, acteur de séries légères pour adolescents, qui décroche le rôle principal. Et ça, aux yeux d'Elle et de milliers de fans historiques du chef-d'œuvre, c'est intolérable. Martyrisée par sa belle-mère et ses deux demi-sœurs qui mènent la grande vie et la prennent pour leur domestique, elle a hâte de voler enfin de ses propres ailes après sa dernière année de lycée. En attendant, elle assassine le pauvre Darien à longueur de posts – s'assurant, à sa grande surprise, une audience de plus en plus large sur les réseaux sociaux. Alors, quand le tournage du film commence

A Dos d'Oiseaux de Sarah Marquis

    Autrice  : Sarah Marquis Éditions : Michel Lafon 303 pages – 19 ,95€   Bon. Disons le d’entrée… C’est un gros flop pour moi !   Résumé  : Tout commence par une vertèbre de dinosaure envoyée anonymement à Pumilla Isquarm, célèbre exploratrice qui se repose entre deux expéditions dans son chalet perdu au milieu des Alpes suisses... Cette énigme va amener Pumilla et son équipe jusqu'au fascinant désert de Gobi, en Mongolie, dont ils vont découvrir les rites ancestraux, les trafics insoupçonnés, et un lieu mystérieux, Shambhala, censé protéger la Terre.   Il y a quelques temps j’ai décidé de lancer une chaîne Booktube. Si vous la regardez, vous saurez que j’accorde beaucoup d’importance au style dans un livre (fiction, ou non). Pour moi, la qualité de la plume surpasse même l’intrigue en terme d’importance et avec A Dos d’Oiseaux… J’ai souffert. Fort. Ma chronique va être très courte. Les premières lignes m’ont suffit à comprendre que la plume de l’autrice n’étai