Accéder au contenu principal

Point Final - William Lafleur

Afficher l'image d'origine
Auteur: William Lafleur
Édition: Michel Lafon

Résumé : « Ce matin, je suis mort. J’ai mis un point final à cette vie. »
Dans leur maison, une mère de famille et ses deux enfants viennent d’apprendre la mort accidentelle de leur mari et père.
Tout à leur souffrance, comment pourraient-ils se douter qu’ils sont épiés jour et nuit, que des caméras et des micros enregistrent chacun de leurs gestes et chacune de leurs paroles ? Que celui qui les observe n’est autre que leur cher disparu ? Bien vivant, à quelques rues de là, il tient froidement un journal dont les mots se nourrissent de leurs larmes.
Voyeur de la douleur des siens, manipulateur de leur détresse, celui dont l’existence se limite aux pages qu’il noircit jour après jour invite le lecteur à devenir complice de son jeu littéraire… »

A la lecture de ce résumé, j'étais SUPER motivée ! Je me suis dis qu'on allait tomber dans quelque chose d'hyper sombre et glauque ; j'avais hâte de dévorer le livre et de m'immerger dans l'esprit de cet homme suffisamment fou pour se faire passer pour mort et jouir des réactions de ses proches comme un mec seul depuis trop longtemps se rendant sur un site porno. (Oui, je fais dans la chronique classe aujourd'hui.)
Afficher l'image d'origine
Je n'ai pas aimé: 

En recevant le livre ce matin j'ai été surprise par sa taille (entre le poche et le broché), par le nombre de pages (175) mais surtout par la taille de l'écriture et des marges (grandes!). Du coup, honnêtement, la première chose qui m'est venue à l'esprit c'était « Sérieusement ? Pratiquement 15€ pour ça ?! ».
Et puis j'ai commencé ma lecture en me disant que, no matter what, vu le résumé, j'allais « grave kiffer ma race ».

Et là, c'est le drame.
Afficher l'image d'origine
Honnêtement, pendant toute la première partie du livre, je n'arrêtais pas de me dire « Ah ben voilà, l'auteur est connu sur le net alors on l'édite, même si c'est complètement bâclé ! » (ouais, je suis une connasse comme ça! haha)
A mon goût, rien n'était assez poussé ; ni les descriptions des lieux, ni celles des membres de la famille, ni celles de leurs réactions etc.
Donc je lisais, en mode « MAIS BORDEL DE DIEU ! SORS TOI LES DOIGTS ! » Haha.

Sauf qu'au bout d'un moment, je me suis reprise : « Anne-So, c'est sensé être la retranscription d'un blog que le père tient. Il dit lui-même ne pas tout dire en ligne. Il se contente de tenir informer ses quelques lecteurs en somme ; il n'écrit pas un roman hein ! ».

Et là, c'était le début du mieux. Malgré tout, il y avait encore beaucoup de choses qui m'agaçaient et notamment, le fait que la fille parle de la même manière que le père, sans avoir ses propres tics de langage...
Puis, la fin est arrivée ; et là je me suis dis « AH OUAIS ! Bon ben je retire toutes mes critiques et je vais m'auto flageller pour avoir été méchante. ».
Afficher l'image d'origine
Et après une fin que j'ai adoré, la postface est arrivée... Là je me suis dis « NOM DE DIEU MAIS JE SAVAIS PAS MAIS C'EST TROP COOL EN FAIT ». (oui car, comme d'habitude, je n'avais pas lu l'intégralité de la 4ème de couverture et je ne savais donc pas que le blog était "réel"...)

J'ai aimé:

- Le « haha ça t'apprendra à juger trop vite vile morue ! ». J'ai cru que l'auteur avait une écriture franchement très moyenne... Finalement, c'est tout le contraire ; William Lafleur parvient à pondre ce livre qui résulte d'une une réflexion percutante (voire philo), tout en nous donnant l'impression de lire les propos d'un type franchement dans la moyenne. Je ne sais pas vraiment comment l'expliquer mais... Ouais, il est fort.

Bref une écriture magistrale qui transpire l'intelligence et la culture. 
Afficher l'image d'origine
 - Le message... Évidemment. Transgénérationnel, percutant, perturbant, déprimant, motivant ; une réflexion sur le vide de la vie qu'on essaie, ou non, de combler, oubliant parfois d'ouvrir les yeux sur ce et ceux qui nous entourent. Point Final m'a tout d'abord donné envie de m'enfermer dans le noir et chialer parce que ma vie n'a rien de spécial. Et puis, doucement, je n'ai eu qu'une envie : balancer mon ordi, jeter ma box internet dans les chiottes, faire pipi dessus et sortir au grand air pour rencontrer des gens et faire des choses. (On remarquera, au final, que j'ai allumé mon ordinateur pour écrire une chronique que je compte poster sur internet. HAHA Remarquez, ça fait totalement écho au livre... L'humain est irrécupérable...)

 Si vous avez envie de cogiter un peu (mais pas trop parce que, quand même, ça fait 175 pages. J'm'en remets pas.), lisez ce livre petits Pandas! <3

Commentaires

  1. J'adore la façon dont le roman t'a retournée et totalement faite changer d'avis à un moment ! Je pense aller zieuter sur le blog avant de me pencher davantage sur ce titre :)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis contente pour toi que ce roman aie fini par te plaire :) !!

    RépondreSupprimer
  3. J'en ai pas mal entendu parler, et plutôt en bien. Du coup, le début de ta chronique m'a rendue assez perplexe tellement c'était à l'opposé de ce que j'avais pu lire. Mais finalement, tu confirmes bien que j'ai plutôt envie de le lire celui-là !

    RépondreSupprimer
  4. Je connaissais pas du tout! Tu me donnes envie de découvrir ce petit livre!😄

    RépondreSupprimer
  5. Oula, ta chronique m'a fait tourner dans tous les sens, maintenant je sais plus si j'ai encore envie de le lire... En tout cas je ne l'achèterai pas, 15€ pour même pas 200 pages... Mais s'il est à la médiathèque je l'emprunterai !

    Bérénice

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.

Posts les plus consultés de ce blog

Un roman magistral : Le Lilas ne Refleurit qu'Après un Hiver Rigoureux - Martha Hall Kelly

Auteure: Martha Hall Kelly Éditions: Charleston 576 pages - 22.50 €

Absolument bluffant.
Résumé: À New York, Caroline Ferriday travaille au consulat français. Mais lorsque les armées hitlériennes envahissent la Pologne en septembre 1939, c'est tout son quotidien qui va être bouleversé.
De l'autre côté de l'océan, Kasia Kuzmerick, une adolescente polonaise, renonce à son enfance pour rejoindre la Résistance. Mais la moindre erreur peut être fatale.
Quant à l'ambitieuse Herta Oberheuser, médecin allemand, la proposition que lui fait le gouvernement SS va lui permettre de montrer enfin toutes ses capacités. Mais une fois embauchée, elle va se retrouver sous la domination des hommes...
Les vies de ces trois femmes seront liées à jamais lorsque Kasia est envoyée à Ravensbrück, le tristement célèbre camp de concentration pour femmes. À travers les continents, de New York à Paris, de l'Allemagne à la Pologne, Caroline et Kasia vont tout tenter pour que l'Hi…

Mon Challenge lecture 2018

Bonjour les Pandas!

2018 arrive et j'ai décidé de mettre beaucoup d'espoirs en cette nouvelle année. Pour la première fois, je vais prendre non pas une résolution, mais PLEINS ! Je me ré-invente.
Bref, cette année j'ai décidé de m'impliquer davantage dans le blog, d'être plus régulière et de diversifier mes lectures. Dans ma liste des 30 choses à faire avant mes 30 ans, comme vous le savez peut-être, j'ai décidé de lire un auteur par pays. Dès que je retrouve comment faire, je fais un onglet sur le sujet si jamais vous avec envie de suivre ça !

CHALLENGE LECTURE 2018
Un livre de zombies Un livre en une journée Un classique Une série complète Un BD/Roman graphique Une relecture Un livre en anglais Un livre de poésie Un premier roman Un livre adapté au cinéma Une ré-écriture de conte Un auteur français Une dystopie un LGBT Une histoire vraie Un livre audio Un livre de + de 700 pages Un livre sur noël Un recueil de nouvelles Un développement perso Un live sur le ra…

Des Elles et un ascenseur - Colline Larêverie

Auteure : Colline Larêverie Illustratrice :Anne-Soline Sintès 304 pages - 17.00 €
Des Elles et un ascenseur est un roman qui m'aura beaucoup touchée; beaucoup plus, peut-être, que je ne l'aurais voulu. L'auteure m'aura collé une gentille claque afin de me remettre les idées en place et, vraiment, c'est une bonne chose.
{Résumé} Imaginez-vous : jeune maman lessivée, trentenaire sous employée et sous payée, belle-mère blasée, artiste frustrée et amoureuse désenchantée. Vous y êtes ? Alors maintenant, imaginez qu’une parfaite inconnue vous propose de gérer intégralement votre vie à votre place : vous répondez quoi, en toute honnêteté ? Et bien moi, j’ai accepté… Un roman « feel good » drôle, léger et poétique qui fait la part belle aux personnages féminins.
L'héroïne, c'est un peu nous, aussi. 
Alors oui, ce roman m'a touchée, et ce, dès le début. Je dois admettre que je n'ai pas réussi à le lire dès la première fois. En effet, très vite aprè…