mardi 19 janvier 2016

Forget Tomorrow - Pintip DUNN

Afficher l'image d'origine

Auteur: Pintip DUNN
Éditions: LUMEN


Il y a des livres comme celui-là, on les voit puis on lit le résumé et la première chose qui nous vient en tête c'est :
OUHHH ça a l'air trop bien ! Il FAUT que je le lise.

Parfois, on a raison, on tombe sur de vrais tueries !
Et puis parfois, malheureusement, il n'y a que l'emballage et le résumé d'agréables parce que tout le reste est une torture..........
Afficher l'image d'origine
(ouille.)


Et bien ce ne fut pas le cas de Forget Tomorrow parce que ce bouquin, si il était comestible, il serait déjà au fond de mon bidon ma bonne dame !
Encore une fois, Lumen, c'est un sans-faute (ou presque, n'exagérons rien!). J'ai passé un super moment avec ce livre et j'ai hâte de découvrir la suite! Bon, en vrai je pensais que c'était un one shot et j'aurais vraiment adoré la fin si ça avait été la "vraie" fin donc madame Pintip Dunn n'a pas intérêt de s'être loupée dans la suite! haha

Imaginez un monde où votre avenir a déjà été fixé… par votre futur moi !
Callie vient d’avoir dix-sept ans et, comme tous ses camarades de classe, attend avec impatience le précieux « souvenir », envoyé par son moi futur, qui l’aidera à se glisser dans la peau de la femme qu’elle est destinée à devenir. Athlète de haut niveau… Scientifique de renom… Politique de premier plan… Ou, dans le cas de Callie, tueuse.
Car dans son rêve, elle se voit assassiner Jessa, sa jeune sœur adorée… qu’elle passe pourtant ses journées à protéger des autorités, car l’enfant a le pouvoir caché de prédire l’avenir proche ! Avant même de comprendre ce qui lui arrive, Callie est arrêtée et internée dans les Limbes – une prison réservée à tous ceux qui sont destinés à enfreindre la loi. Avec l’aide inattendue de Logan, un vieil ami qui a cessé, cinq ans auparavant, de lui parler du jour au lendemain, elle va tenter de déclencher une série d’événements capables d’altérer son destin.
Lorsque l’avenir semble tout tracé, le combat est-il perdu d’avance ? Dans la veine de Minority Report, Forget Tomorrow est le premier tome d’une dystopie haletante, dont l’héroïne va devoir trouver un moyen infaillible de protéger sa sœur de la plus grande des menaces : elle-même…

Ce que j'ai aimé :
  • L'idée de base a vraiment su me captiver ! Ce concept de souvenir envoyé par son moi futur... Je n'avais encore jamais croisé ce genre de chose personnellement et ça fait du bien de sentir qu'on peut encore se régaler dans un genre que l'on a tant lu ! J'ai adoré me poser de nombreuses questions, les mêmes que l'héroïne d'ailleurs « Peut-on vraiment changer son destin ? » « Si oui, que risque t-on de modifier d'autre ? » « Si non, pourquoi tenter de se battre ? ». Le côté « voyage dans le temps » auquel on ne peut que penser et tous ses tenants et ses aboutissants nous donnent très largement à réfléchir ! 
    Afficher l'image d'origine
  • L'héroïne, justement, qui se pose tant de questions n'est jamais désagréable à suivre ou à écouter. Elle ne tourne pas en rond et ne se lamente pas sans cesse ; en fait, même si Callie est une bad-ass comme je les aime tant, elle garde des réactions vraiment « plausibles » ce qui rend la lecture très agréable. Elle sait quand une situation est sérieuse et ne va pas s'épancher 100 ans sur des choses futiles à ce moment-là comme ça peut arriver. C'est assez rare de croiser un personnage principal qu'on on n'a pas, au moins une petite fois dans le livre, envie de présenter à notre talon, non ?
  • Bon, comme d'hab hein... Rincez-vous l'oeil, allez-y (en plus il est douuuuuuuuuuuux!)
    Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origineAfficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine 
    Afficher l'image d'origine
  • Le monde dans lequel vit l'héroïne m'a beaucoup plu ! Enfin, non, justement, il ne m'a pas plu puisque c'est un peu gentiment totalitaire hein, on est dans une dystopie les gars. Mais j'ai trouvé ça plutôt bien amené et subtil de la part de l'auteur. De plus, les réelles motivations qui sont au départ plutôt floues pour l'héroïne apparaissent au fur et à mesure et sont vraiment... « valables ». J'ai parfois l'impression que dans certaines lectures, la structure du gouvernement ou bien les motivations de ce dernier ne sont pas vraiment claires. Là, les raisons qui poussent le gouvernement à agir tel qu'il le fait sont solides et j'ai trouvé que c'était réellement l'une des forces de Forget Tomorrow !

Ce que je n'ai pas aimé (mais en même temps j'ai quand même aimé ca je suis une fille et "les filles c'est compliqué" Mathéo - 8 ans):
  • Forget Tomorrow m'a très vite séduite et pourtant, même avec ses nombreuses qualités évidentes, on ne peut pas dire qu'il révolutionne l'univers des dystopies YA! Malheureusement, je pense que c'est normal et que cela ne vient absolument pas de l'auteur car je me suis éclatée de la première à la dernière page ! Avec les nombreux livres de ce genre à voir le jour, il est difficile de se distinguer. En fait, Forget Tomorrow m'a fait penser à plusieurs autres livres par moment et en particulier 2 :
    Un peu de Hunger Games : Une dystopie menée par une héroïne de caractère, un jeune homme dans sa vie depuis une moment qui lui plaît bien, une petite sœur à protéger...
    Un peu de Divergente : La remise du souvenir et l'ambiance des locaux m'ont beaucoup fait penser aux simulations dans Divergente. Il y a aussi deux autres choses mais je ne peux pas en parler car je risque de vous spoiler ! Si vous êtes curieux, venez me demander sur la page si vous l'avez lu !

Alors finalement, je pense qu'il y a beaucoup de critères qui poussent à lire ce livre ! Soit parce que j'ai su vous convaincre (j'espère.. Un peu quoi...^^), soit parce que vous aimez Minority Report, Hunger Games ou Divergente, soit parce que vous avez une envie de dystopie (jamais écris ce mot autant de fois d'un coup de ma vie.) ou alors... Parce que vous voulez le lire pour m'expliquer la signification de la couverture. Elle est magnifique... Mais GPAKOMPRI! haha
Afficher l'image d'origine

Forget Tomorrow, c'est un gâteau à plusieurs étages dont les ingrédients sont des valeurs sures (de l'action, un peu de love, une héroïne bad-ass comme on les aime, une société pourrie de l'intérieur, une petite sœur adorable) et sur le dessus, un glaçage constitué d'une idée rafraîchissante (cette notion de souvenir envoyé du futur ! Top!). Le tout forme une pâtisserie qu'on ne peut s'empêcher de dévorer, même si notre conscience nous crie qu'on sera triste de ne pas en avoir un autre bout pour le lendemain ! (Oui, j'ai faim.)
Afficher l'image d'origine

Je remercie les Éditions LUMEN pour leur confiance! 

7 commentaires:

  1. Ce livre me fait TROP envie. Pour l'instant en plus, tous les Lumen que j'ai lu: un sans faute. Cette maison d'édition a vraiment gagné mon coeur !
    J'ai hâte de voir si je vais aimé celui-ci aussi... Et la couverture est TROP BELLE.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis actuellement en train de me rouler par terre d'envie. Il est beaaaaaau...

    RépondreSupprimer
  3. C'est un livre qui me fait trop envie, et avec un avis pareil on ne peut qu'avoir envie de toute façon ^_^

    RépondreSupprimer
  4. J'ai lu 100 pages en une petite soirée, je crois que ça veut tout dire ! J'aime vraiment beaucoup pour le moment et je suis assez d'accord, certains trucs me font penser à Divergente (la cérémonie du début surtout).

    RépondreSupprimer
  5. J'adore ta chronique, avec de l'humour et tout, tu donnes vachement envie :D

    RépondreSupprimer
  6. Oh elle est géniale ta chronique!!! Je l'ai fini cet aprèm et j'ai beaucoup aimé aussi. Et pareil, la remise du souvenir ça m'a fait penser à Divergente aussi, maintenant que tu le dis.
    Vivement la suite, en espérant qu'elle soit aussi bien au minimum :-)

    RépondreSupprimer

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.