mercredi 15 juillet 2015

Ma Raison de Vivre


Editions: PKJ
Auteur: Rebecca Donovan
Résumé: Lycéenne parfaite, athlète accomplie aux notes maximales, Emma n’a pourtant qu’une amie, Sara, et ne sort jamais. Personne ne la connaît vraiment. C’est ce mystère qui attire immédiatement Evan, tout juste arrivé de San Francisco. En quelques jours, il va bouleverser le quotidien bien huilé de la jeune fille, et devenir sa raison de vivre. Mais il ignore qu’en tentant coûte que coûte d’entrer dans sa vie, il la menace directement. En effet, Emma vit chez son oncle et sa tante qui la maltraitent quotidiennement, parfois jusqu’au sang. Et si elle fait profil bas, c’est avant tout pour que personne ne remarque ses nombreux bleus…


Je suis perdue. Je ne sais plus comment je m'appelle. Je crois que ça commence pas un A...



Ma Raison de Vivre m'a totalement prise au dépourvu. Je ne m'attendais pas à une telle force dans l'écriture, dans l'histoire, dans les dialogues. Les Pandas, c'était une foutue claque littéraire droit dans mon visage de myope à lunettes. Je ne sais pas comment je vais pouvoir écrire cette chronique.



Ce que j'ai aimé:
- Le thème central: la maltraitance. J'ai lu très peu de romans sur le sujet; probablement parce que j'avais peur qu'ils aient de trop grandes répercussions en moi. Pour en avoir, avec Ma Raison de Vivre, il y en a eu des répercussions... Je suis passée par tous les états, l'étonnement dans un premier temps concernant la violence dont la tante d'Emma fait preuve. Qu'elle soit physique ou verbale, elle nous atteint autant que sa cible tant nous nous attachons au personnage principal. J'ai été outrée, choquée, triste, dépitée. Les pages défilaient à toute allure alors que je cherchais à tout prix à savoir comment Emma allait s'en sortir.
- Emma, le personnage principal. On ne peut que l'aimer et on l'aime même doublement, pour contrer toute cette haine qu'elle subit au quotidien. C'est une jeune femme intelligente, sportive et attachante qui nous montre, à travers ses pensées, à quel point être prise dans la tourmente d'une telle vie est bien plus compliqué qu'il n'y paraît. On souhaite lui hurler "Fais quelque chose! Parles-en à quelqu'un! Envoie cette garce en prison!" et pourtant on ne peut que comprendre pourquoi elle décide de garder le silence et ce qui pourrait passer pour de la faiblesse nous montre finalement à quelle point elle est forte.
- La couverture est magnifique et reflète très bien le livre. Cette image est expliquée au cours du bouquin et j'adore regarder la couverture d'un livre que j'aime tant et pouvoir me projeter au moment où l'instant fut capturé. J'ai l'impression de voler un moment intime et important au personnage... Ça sonne un peu euh... Pas bien. Mais je suis gentille.
- La romance dans ce livre n'est pas laissée de côté et est très bien amenée. On assiste, impuissants, au combat que mène Emma pour ne pas bousculer son quotidien déjà compliqué et parfaitement rôdé. Puis petit à petit, elle ne se contente plus d'uniquement exister en attendant le jour où elle pourra s'enfuir; elle cesse de survivre pour se mettre à vivre et on se sent presque chanceux d'assister à la lente métamorphose.
- Le thème de l'amitié à également une grande importance et la meilleure ami d'Emma crée une sorte d'équilibre dans sa vie et dans l'histoire, nous amenant à aimer cette personne qui soutient l'héroïne qu'on aime tant.
- La fin. Je ne dirai rien de plus. Amen.

Ce que je n'ai pas aimé:
- Certaines descriptions sont un peu longues mais les descriptions n'ont jamais été mon fort. Cependant, elles ont leur place car elle sont parfaitement logiques: Emma est restée enfermer dans son quotidien, essayant de ne pas se faire remarquer pendant si longtemps, que lorsqu'elle fait de nouvelles expériences et découvrent de nouveaux lieux, elle ne peut que se pencher dessus un minimum.

Bon bref, allons-y, crions le:
COUP DE CŒUR

Livre, j'ai une question très importante pour toi:

Ne réponds pas tout de suite. Prends le temps d'y réfléchir. Je ne serai jamais loin de ta bibliothèque.

L'instant Madame Irma: Vous allez acheter ce livre... Et vous allez... PLEURER JUSQU’À DESSÈCHEMENT LACRYMAL COMPLET. (de rien)

12 commentaires:

  1. Vivement le 15 octobre pour la suite !! :D

    RépondreSupprimer
  2. Il est sur ma wish ..... Mais je résiste, les grands formats n'étant pas sur mon budget :s

    RépondreSupprimer
  3. J'avais bien envie de le lire en VO. MAIS CE CHALLENGE DE M******** QUI M'EMPECHE DE L'ACHETER. Je vais donc harceler ma bibliothèque pour qu'elle l'achète alors!

    RépondreSupprimer
  4. Je suis actuellement en train de le lire, j'en suis au tout début et j'ai un peu de mal à m'y mettre. Mais maintenant que j'ai lu t'a chronique, je sens que je vais m'y mettre beaucoup plus vite ;)

    RépondreSupprimer
  5. Stratégie : j'attends que le second livre sorte pour lire le premier, comme ca, pas de temps d'attente et je m'évite une torture mentale !

    RépondreSupprimer
  6. YES, YES, YEEEEEEEEEEEESSSSSSS !
    Cette trilogie me fend le coeur !

    RépondreSupprimer
  7. Depuis le temps que je veux ce livre !!! Et ta chronique n'arrange pas les choses :')

    RépondreSupprimer
  8. Oh oui j'ai entendu de très jolies choses de celui ci donc contente de voir que tu as passé un si bon moment.

    RépondreSupprimer
  9. Ce livre, je veux le lire ♥
    Mais comme toi les livres dont la maltraitance est le thème me fait peur. J'ai peur aussi des répercussions !

    RépondreSupprimer
  10. Ta chronique est parfaiiiiiiiiiiite <3

    RépondreSupprimer
  11. Niiiiiiiah ! Vilaine. VILAINE. Je VEUX.

    RépondreSupprimer
  12. Eh bien. voilà qui donne envie ! Super chronique :)

    RépondreSupprimer

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.