Accéder au contenu principal

M.O.N.S.T.R.E - Coeur de Harpie

Auteur: Hervé Jubert
Editions: Rageot
4ème de couverture: Milo n'est pas un adolescent tout à fait comme les autres. Héritier d'un empire, passionné par les créatures fantastiques, il se sent à part. Quand ses compagnons de jeu en ligne le rejoignent à Oxford pour former le groupe M.O.N.S.T.R.E et protéger une chimère, il s’interroge.Qui, de la harpie ou du chasseur qu'ils pourchassent est le plus dangereux?Et s'il y avait un monstre en vous?


Bon vous savez quoi? La chronique va être différente aujourd'hui parce que j'ai essayé de la construire comme d'habitude avec les "Ce que j'ai aimé" & "Ce que je n'ai pas aimé" etc. sauf que je n'y arrive pas.
Les choses que j'ai aimé comportent souvent des choses que je n'ai pas aimé et inversement donc je vais juste écrire ce que j'ai pensé en général.

Ce livre était dans ma WL depuis un moment, après avoir lu la chronique de Mag - Lire délivre (des livres) - qui était bien enthousiaste alors voilà... Hop je tombe dessus, tout neuf, tout beau, 2 euros... Forcément, je craque!

Bon on parle de sa couverture vite fait? Est-ce bien nécessaire? C'est magnifique. Voilà. J'adore, j'adhère. Made in Magali Villeneuve.

Alors... L'histoire en elle-même m'a bien plu. Milo vient de perdre son milliardaire de père et hérite de son empire sous l'oeil attentif et bienveillant de Dickens, un vieil ami de son père. Bon déjà hein, pardon mais je ne peux pas m'empêcher de penser à Batman... Milo a un côté riche héritier, "surveillé" et aidé par un homme (Alfred, c'est toi?) et qui va pouvoir se servir de tout cet argent pour mener  à bien un projet entouré de ses alliés (Non pas Robin mais 6 autres jeunes gens qu'il connaît grâce à un jeu en ligne). Ensemble, ils forment M.O.N.S.T.R.E, protecteurs de chimères dans le monde virtuel.  Pourrait-il en être de même dans le monde réel?

Tout ça, pour moi, c'était vraiment prometteur. J'aime l'idée de base, j'aime les personnages et leurs caractères, j'aime le livre objet, j'aime la mythologie... Alors pourquoi est ce que je ne suis pas raide dingue de ce livre?! En fait je pense que c'est parce que dans chaque point positif, il y a du négatif:

- J'aime les personnages mais le livre étant court, on n'a pas vraiment le temps d'en apprendre beaucoup sur eux. Du coup, on a des impressions positives ou négatives pour chacun mais très peu de ces impressions auront eu l'occasion d'être approfondies finalement.
- J'aime le côté mythologique mais il est vraiment peu exploité dans le tome 1. Des explications sur certains termes ou bien des légendes racontées avec + de détails auraient pu étoffer le livre. Non seulement cela lui aurait donner du volume mais en plus, ça aurait intéressé les adeptes de mythologie et ça aurait expliqué légèrement plus les bases de l'histoire à des personnes n'y connaissant rien.
- J'aime l'histoire et les actions en général mais tout va très vite. Encore une fois, il m'a manqué du volume dans ce bouquin. Il y a parfois un manque de détail sur la manière dont les personnages sont arrivés à tel endroit, ou sur le plan qu'ils ont élaboré etc... Du coup, on se retrouve à se dire que c'est trop facile, qu'il y a un manque de cohérence alors que finalement, tout pourrait très bien tenir la route et être possible aux yeux des lecteurs si seulement l'auteur nous intégraient un peu plus à l'histoire.
- Le livre objet: Si je suis dingue de la couverture, le résumé n'est vraiment pas terrible. Comme toujours, je n'ai découvert le résumé qu'en écrivant cette chronique et euh.... Mmmh non!
- J'aime la fin. Elle donne envie d'en savoir plus, vraiment. Mais comme le reste du bouquin, elle arrive très vite et je n'aurais passé que quelques courtes heures à lire ce bouquin... J'ai peur qu'il ne me marque pas suffisamment pour avoir toujours envie d'acheter la suite dans un mois. C'est vraiment dommage parce que ce livre a TOUT pour m'enchanter à la base mais je me retrouve à ne pas réellement savoir si je l'ai aimé ou non.

BREF, je suis perdue. Je crois que j'ai très envie de lire la suite si j'ai la chance de la trouver rapidement. Sinon, il est probable que le tome 1 reste seul, sans ses petits copains, dans un recoin de ma bibliothèque!


Commentaires

  1. Dommage que le côté mythologique ne soit pas tellement exploité, c'est surtout ça qui m'attire! Construire ta chronique comme ça est tout aussi sympa! :D

    RépondreSupprimer
  2. Quand j'ai lu le résumé je me suis dis que ce livre était pour moi avec un univers geek et mythologique... mais après ton avis je pense que je ne tenterai pas.

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre me tentait bien, mais avec ton avis je ne sais pas si je me lancerai^^' (surtout si le côté mythologique n'est pas assez exploité, car j'adore la mythologie :)

    RépondreSupprimer
  4. Magali Villeneuve fait un travail de fou sur cette série [et ailleurs] *-*

    Et... Je suis super désolée qu'il ne t'ait pas plu autant qu'attendu... :/ *part se cacher*

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.

Posts les plus consultés de ce blog

Cendrillon 2.0 : Le conte de fée d'une fangirl 100% geek !

 Autrice : Ashley Poston Éditions : Lumen   Résumé : Et si Cendrillon était une fan, une vraie ? La jeune Elle Wittimer, geek de son état, ne vit que pour Starfield, le grand classique de science-fiction dont son père était, lui aussi, un grand fan avant sa mort. Alors, quand le reboot de la mythique saga est annoncé au cinéma, elle croit devenir folle de joie. Sauf que c'est Darien Freeman, acteur de séries légères pour adolescents, qui décroche le rôle principal. Et ça, aux yeux d'Elle et de milliers de fans historiques du chef-d'œuvre, c'est intolérable. Martyrisée par sa belle-mère et ses deux demi-sœurs qui mènent la grande vie et la prennent pour leur domestique, elle a hâte de voler enfin de ses propres ailes après sa dernière année de lycée. En attendant, elle assassine le pauvre Darien à longueur de posts – s'assurant, à sa grande surprise, une audience de plus en plus large sur les réseaux sociaux. Alors, quand le tournage du film commence

La Guilde des Aventuriers de Zack Loran Clark & Nick Eliopulos

  Auteurs  : Zack Loran Clark & Nick Eliopulos Éditions : Bayard 434 pages – 15,90€   Résumé : Pierrefranche est l’une des dernières cités survivant à l’assaut des montres qui ont envahi le monde. Différentes guildes y organisent la résistance. Parmi elles, celle des Aventuriers à mauvaise réputation : 1-       Ses apprentis sont recrutés de force 2-       Ses membres meurent jeunes Zed, un demi-elfe aux pouvoirs magiques, est désigné pour rejoindre la guilde des Aventuriers. Son meilleur ami Bock décide alors de se porter volontaire pour l’accompagner. L’intrépide Liza, elle, née d’une famille de nobles, a toujours rêvé d’entrer dans la Guilde. Zed, Brock et Liza vont peu à peu découvrir, derrière les murailles de la ville, un monde aussi dangereux que merveilleux. Or, les Aventuriers sont la dernière ligne de protection de la ville…   Y’a pas à dire, la fantasy jeunesse c’est vraiment ce que je préfère ! Je me suis régalée avec La Guilde des Aventuriers qui e

A Dos d'Oiseaux de Sarah Marquis

    Autrice  : Sarah Marquis Éditions : Michel Lafon 303 pages – 19 ,95€   Bon. Disons le d’entrée… C’est un gros flop pour moi !   Résumé  : Tout commence par une vertèbre de dinosaure envoyée anonymement à Pumilla Isquarm, célèbre exploratrice qui se repose entre deux expéditions dans son chalet perdu au milieu des Alpes suisses... Cette énigme va amener Pumilla et son équipe jusqu'au fascinant désert de Gobi, en Mongolie, dont ils vont découvrir les rites ancestraux, les trafics insoupçonnés, et un lieu mystérieux, Shambhala, censé protéger la Terre.   Il y a quelques temps j’ai décidé de lancer une chaîne Booktube. Si vous la regardez, vous saurez que j’accorde beaucoup d’importance au style dans un livre (fiction, ou non). Pour moi, la qualité de la plume surpasse même l’intrigue en terme d’importance et avec A Dos d’Oiseaux… J’ai souffert. Fort. Ma chronique va être très courte. Les premières lignes m’ont suffit à comprendre que la plume de l’autrice n’étai