Accéder au contenu principal

Not a Drop to Drink

Auteur: Mindy McGinnis
Editions: HarperCollins
4ème de couverture:

Regret was for people with nothing to defend, people who had no water.
Lynn knows every threat to her pond: drought, a snowless winter, coyotes, and, most important, people looking for a drink. She makes sure anyone who comes near the pond leaves thirsty or doesn't leave at all.
Confident in her own abilities, Lynn has no use for the world beyond the nearby fields and forest. Having a life means dedicating it to survival and the constant work of gathering wood and water. Having a pond requires the fortitude to protect it, something Mother taught her well during their quiet hours on the rooftop, rifles in hand.
But wisps of smoke on the horizon mean one thing: strangers. The mysterious footprints by the pond, the nighttime threats, and the gunshots make it all too clear Lynn has exactly what they want, and they won't stop until they get it. . . .


J'ai lu ce livre en Lecture Commune avec Bulle de Caladhiel et La Bibliothèque aux Mille et une Vies! Je partagerai leurs chroniques sur la page FB du blog dès que ces dames seront prêtes! :)

Le livre objet:
Pour ma part, j'ai le hardback et je dois dire qu'il est vraiment très beau! Il y a un certain grain sur la couverture à l'exception de l'eau, qui elle est lisse et brillante en comparaison. J'aime beaucoup l'image de couverture, tout simplement. Elle reflète très bien l'ambiance du livre.
***

Lynn vit dans un futur où l'eau se fait plus que rare et les maladies (dont le choléra) déciment la population déjà + que fortement réduite... Elle vit seule avec sa mère dans une maison isolée de tout. Armées jusqu'aux dents, elles protègent l'étang qui leur permet de subsister quitte à tuer quiconque ressemblerait à une menace. Alors que les journées se succèdent apportant chacune leur lot de corvées pour s'assurer de rester en vie (et de survivre à l'hiver), une fumée annonçant un campement d'étrangers près de leur maison les inquiète. Car, pour Lynn et sa mère qui ne comptent que l'une sur l'autre, l'arrivée d'étrangers n'augure rien de bon...

Au début, j'ai vraiment eu du mal. Genre pour les 60 premières pages je me cherchais constamment des excuses pour reposer le bouquin. J'essayais quand même de me forcer car c'était une LC et je ne voulais pas être à la traîne mais PFIOU c'était dur! Surtout que l'anglais me posait quelques problèmes parfois (mais les choses qui me posaient problème revenant souvent, une fois la traduction acquise c'était bon^^ Je préviens si jamais certains veulent se le tenter. BREF). Et puis doucement, la lecture devient de plus en plus prenante, les personnages de plus en plus intéressants et en un rien de temps, j'étais complètement happée dans l'histoire.

Ce que j'ai aimé:
- L'originalité du thème. Un bon dans le temps pour arriver dans un monde où la peur de ne plus avoir d'eau est constante, ça fait peur. Enfin c'est le fait qu'on a toutes les chances d'arriver à un tel résultat un jour qui est flippant. C'est un sujet dont on parle souvent finalement mais c'est la première fois que je vois un livre avec ce thème donc c'est un TRÈS bon point!
- Le personnage principal. Lynn n'a toujours vécu qu'avec sa mère, dans une maison isolée. Elle n'a finalement connu qu'elle ou presque et n'a jamais parlé à personne d'autre. Vu les conditions de vie, elle a été élevée "à la dure" (et c'est un doux euphémisme) ce qui fait qu'on se retrouve avec un personnage qui n'a l'air de ne rien ressentir. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai eu beaucoup de mal avec le début du livre: le manque d'émotion m'empêchait de m'attacher au personnage. Et puis au fil des pages Lynn évolue et devient l'un des personnages les plus intéressants que j'ai rencontré au travers des pages d'un roman YA.
- L'incertitude dans laquelle je me trouvais concernant la fin. Les contemporains à l'eau de rose finissent toujours par un couple qui se forme. Les dystopies ont tendance à voir des happy ends avec une société qui se "redresse" mais alors là... Comment le livre pourrait-il finir? Ce n'est pas comme si l'eau allait tout d'un coup réapparaître sur Terre! Ne pas savoir ce qui m'attendait à été un facteur motivant pour tourner les pages, encore et encore; pour dévorer ce livre et ENFIN savoir!

Ce que je n'ai pas aimé:
- J'ai eu un peu plus de mal avec le fait que presque tout se passe toujours dans le même périmètre restreint. Sauf que c'est juste NORMAL puisque les personnages restent à côté de leur source d'eau. Malgré tout, je crois que ça a eu tendance à me rendre un peu claustrophobe!
- J'aurais aimé que la psychologie des personnages soit un peu plus étudiée. Avec un peu de chance, le tome 2 saura ce rattraper à ce niveau!

BREF C'était donc mal parti avec ce roman et finalement, avec le recul, j'ai conscience que c'est vraiment un très bon livre!

A lire si: Vous aimez les livres où la survie est au centre des préoccupations des personnages.
A ne pas lire si: Vous avez du mal avec la narration à la 3ème personne. Parce que pour ce livre, déjà qu'il y a une espèce de distance émotionnelle à la base, la narration n'arrange rien donc certains peuvent se sentir déconnectés!

Commentaires

  1. Je ne connaissais absolument pas, mais maintenant j'ai bien envie de le lire... ne serait-ce que pour la couverture :3

    RépondreSupprimer
  2. Je veux lire ce livre, bon sang ! Je l'achèterai juste pour la couverture, si il le faut. Parce que j'ai essayé de lire un extrait sur Amazon, et... bah mon anglais n'a pas été très compatissant, on va dire. Argh, la barrière des langues, décidément !

    RépondreSupprimer
  3. La couverture est juste magnifique !

    RépondreSupprimer
  4. Ca me tente bien mais j'attendrai qu'il soit traduit, si traduction il y aura!

    RépondreSupprimer
  5. J'en ai déjà entendu parler et le thème m'attire de ouf ! Sauf que je pense que ça me ferait flipper pas mal, impressionnable que je suis. Et pis, la couv est vachement cool, faut bien l'avouer. :p Mais bon, s'il est pas commode en anglais... je vais attendre un petit peu. On sait jamais. Au cas où un éditeur français lit ces lignes.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai souvent croisé cette couverture et je suis contente d'en entendre parler. Aussi bien en plus ! Et ça a vraiment l'air super sympa comme premier tome, et effectivement très intrigant.

    RépondreSupprimer
  7. Je suis tout à fait d'accord avec toi sur ce ressenti, et avec le recul, je me rends compte que c'est effectivement la narration à la 3e personne et le manque d'émotion (cohérent avec l'histoire cela dit) qui m'ont freinée au début. Mais un très bon livre pour ma part aussi! J'espère avoir le temps d'écrire ma chronique demain :)
    Bisous mon petit panda <3

    RépondreSupprimer
  8. Il pourrait bien me plaire, je note :D

    RépondreSupprimer
  9. Il y a un tome 2 ? Je croyais que c'était un standalone, c'est d'ailleurs pour ça que je l'avais ajouté à ma wish list ! Du coup, ça me donne un peu moins envie de m'y mettre vu que je n'ai pas envie d'entamer ENCORE une autre saga, j'en ai trop en cours... mais c'est quand même fort probable que je me laisse tenter malgré tout, surtout que ton avis donne vraiment beaucoup envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben en fait, le tome 2 se passe plusieurs années après si j'ai bien compris. Et l'épilogue du tome pourrait être une fin finalement. BREF tout ça pour dire que tu pourrais limite le lire en stand alone^^

      Supprimer
  10. C'est toujours difficile au départ quand on arrive pas à rentrer dans un roman mais finalement quand ça part on ne regrette pas. Contente que ça ait été le cas pour toi. J'avais vu plusieurs fois passer le roman mais j'avoue que je ne l'ai pas lu.

    RépondreSupprimer
  11. oooh il me fait hyper envie *w* mais il a l'air compliqué aussi.... :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons qu'il est pas aussi facile que les contemporains YA par exemple!^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.

Posts les plus consultés de ce blog

{CHRONIQUE} J'ai lu le pire livre de ma vie...

Autrice : Audrey Carlan Éditions : Hugo Roman Traduction : Lucie Marcusse Prix : Trop. Cher.
En temps normal, je ne chronique pas les livres que j'ai détesté et, si je suis obligée de le faire, j'essaie quand même d'expliquer ce qu'il y a de positif dans le livre (tout en restant honnête, bien sûr). Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre que j'ai vraiment, vraiment, VRAIMENT détesté. Je ne vais m'imposer aucune limite dans mon honnêteté, et ça va piquer. Ce qui me rassure, c'est que l'auteure a un succès monstre (enfin ça me rassure... Non, ça m'inquiète en vrai. M'enfin.) et que je ne vais donc pas tacler une petite auteure qui tente de se faire sa place.
Bref... Allons-y gaiement.
Résumé : Un homme au service des femmes. Découvrez le premier opus de l'agence de coaching dont vous ne pourrez plus vous passer. Faites la connaissance de Parker Ellis et ses comparses. La première mission de l'agence International Guy se dé…

Un Million de Minutes : Comment j'ai exaucé le souhait de ma fille et découvert le bonheur en famille - Wolf Küper

Auteur : Wolf Küper
Éditions : Actes Sud
325 pages - 22.50 €
Quelle jolie petite claque ! Je ne m'attendais pas du tout à cela lorsque j'ai commencé Un Million de Minutes; je pensais uniquement découvrir l'histoire d'une petite fille qui voit le monde différemment. Finalement, on assiste ici à la métamorphose du père grâce à sa fille et au voyage qu'ils entreprennent en famille.
4ème de couverture : C'est une histoire vraie. La petite Nina, quatre ans, est fâchée avec le temps. Dans le quotidien, elle est très lente et souvent elle n'y arrive pas du tout. Les médecins parlent de spécificités comportementales et cognitives. Débordant de vie, de rêves et d'imagination, elle est l'un des personnages attachants de ce livre. Lorsque Nina dit à son père : J'aimerais avoir un million de minutes avec toi. Rien que pour les jolies choses ? c'est le déclic. Sa mère, son père et le petit Monsieur Simon de six mois voyageront pendant deux ans (c&#…

Le Faiseur de Rêves, le 1er tome délicieux d'une duologie qui s'annonce parfaite

Auteure : Laini Taylor Éditions : Lumen Traduction : Sarah Dali 
ƸӜƷ
Je n'avais pas eu un coup de cœur si monumental depuis très (très très) longtemps. Voici pourquoi Le Faiseur de Rêves rejoint le podium de mes livres préférés.

Est-ce que je meurs d'envie de me faire tatouer le papillon? Serais-je accro à ce point? Oui. Vais-je le faire? Non, gardez toute aiguille loin de ma personne. Vais-je acheter un tatouage de ce papillon sur Etsy? Oui madame. 
ƸӜƷ
Résumé : Il est une ville, au centre du désert, où nul n’a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d’interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde… Pire encore, un soir d’hiver, le nom de ce lieu de légende s’évanouit en un clin d’œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme.
Qu…