Accéder au contenu principal

Half Life T.1: Half Bad

Auteur : Sally Green

Éditions : Milan

4ème de couverture :
Tu ne sais ni lire ni écrire, mais tu guéris vite, pour un sorcier.
Tu ne supportes pas de rester enfermé une fois la nuit tombée.
Tu détestes les sorciers blancs mais tu aimes Annalise.
Tu es enfermé dans une cage depuis tes quatorze ans.
Maintenant, tu n'as pas le choix : tu dois duir et retrouver Mercury, la sorcière noire qui dévore les petits garçons.
Et tout ça avant ton dix-septième anniversaire.
Facile...





Le Livre Objet:
Pour une fois, je préfère la couverture française à l'originale. Je trouve qu'elle reflète parfaitement la violence et la dureté de ce livre. Pour info, voici la couverture VO.

***


On entend énormément parlé de ce livre depuis un moment, et je comprends pourquoi maintenant ! Ce livre original, porté par une histoire sombre et brutale est une vraie réussite.

Nathan est un half code : né d'une mère sorcière « blanche » (décédée) et d'un père sorcier « noir » (recherché) vivant en Angleterre avec sa grand-mère, son demi-frère Arran et ses demi-soeurs Jessica et Deborah. L'histoire débute par le milieu, alors que Nathan est enfermé dans une cage, maltraité, puis un retour en arrière permet de comprendre ce qui l'a amené ici. Ce qui, entre nous, en plus d'être le style que j'aime est très malin de la part de l'auteur qui nous fait atterrir dès le début dans le « feu de l'action » histoire de bien nous accrocher à son histoire dès les premières pages :) Ces sorciers « blancs » ou « noirs », bons ou mauvais, vivent parmi une population d''humains tout à fait normaux comme vous et moi et doivent donc cacher leurs pouvoirs.

Dans ce monde, l'intolérance est de mise. Les Half Code (enfants de sorciers + humains), ces personnes qui n'ont pas le sang pur sont déjà mal considérés dans leur société et sont surveillés de près. Mais le pauvre Nathan qui lui, a un père "Back Witch" et une mère "White witch", est surveillé du matin au soir par les « Chasseurs » du conseil.

Par moment la narration est différente, n'utilisant ni la narration interne « je » ou la narration externe « il » mais le "tu", comme dans la 4ème de couverture. C'est déstabilisant quelques secondes mais pour ma part, j'ai trouvé que cela apportait une certaine puissance et permettait de cerner l'état d'esprit du protagoniste dès le départ.

Ce que j'ai aimé :
  • suivre Nathan de ses 11 à 17 ans ce qui nous permet de suivre l'évolution de ce personnage catalogué comme mauvais parce qu'il a eu le malheur d'avoir un père meurtrier.
  • Être dans la tête d'une personne qui subit tant de traitements injustes et violents et le sentir perdre pied (parfois) et s'accrocher (souvent).
  • La complexité des personnages : que ce soit Nathan ou encore Celia (son bourreau lorsqu'il est dans la cage), rien n'est réellement tout blanc ou tout noir.


      
    Ce que je n'ai pas aimé :
  • J'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs dans la 2ème partie de l'histoire.
  • Ce n'est pas un spoiler mais plutôt une remarque pour ceux qui l'ont lu : J'ai trouvé que tout le côté « Jessica » n'étais pas assez exploité. 

Bref, un livre que j'ai énormément apprécié et qui s'est avéré très addictif. Je vous le conseille sincèrement ne serait-ce que pour lire un livre unique en son genre.


A lire si : Vous voulez découvrir un livre à l'ambiance sombre et l'écriture particulière, portant sur l'histoire de sorciers.

A ne pas lire si : La violence particulièrement explicite et les scènes très éprouvantes physiquement et mentalement pour le personnage ne sont pas votre tasse de thé.

Commentaires

  1. Il est dans ma PAL grâce à p'tite Saaaaae :D
    Et j'ai plutôt hâte de le lire ! Ton avis est l'un des premiers que je lis mon chat, et tu me mets un peu l'eau à la bouche, quand même.

    TCHUSS ! <3

    RépondreSupprimer
  2. [Argh... J'ai l'impression que mon commentaire n'est pas passé... Pardon s'il y a doublon.]

    En décembre, je me le fais ! Même si l'idée des scènes éprouvantes me fait un peu reculer, Half Bad m'intrigue énormément depuis sa sortie et je lui ai promis de ne pas le laisser trop longtemps dans ma PAL numérique. Et après ta chronique, comment lui résister davantage ? ^^

    RépondreSupprimer
  3. Aaah je suis tellement contente que tu aies aimé :)

    RépondreSupprimer
  4. Il me tentait pas mal mais j'ai lu quelques critiques mitigées... notamment par rapport au "tu" utilisé, donc je ne sais pas trop sur quel pied danser avec ce livre xD. Mais ta chronique enthousiaste me rassure un peu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le "tu" dois correspondre à genre.. 2 ou 3 chapitres donc si c'est ça qui te freine, il ne faut pas :)

      Supprimer
  5. Je l'ai dans ma PAL, je ne sais quand, mais je le lirais ^_^

    RépondreSupprimer
  6. oh oui j'ai beaucoup entendu parler du roman que ça soit ici ou sur les blogs étrangers et je suis assez curieuse mais bon je ne me suis toujours pas lancée. On verra ça un jour.

    RépondreSupprimer
  7. Je l'avais vu dans sa cage a Cultura. Je trouve la couverture superbe aussi. Et ta chronique me tente beaucoup du coup ! Il a l'air vraiment interessant, cruel et bien mené. Bref, je veux :)

    RépondreSupprimer
  8. Je vais le commencer aujourd'hui :D C'est vrai que ça doit être bizarre la narration en "tu" au début, mais c'est original en tout cas.

    RépondreSupprimer
  9. Je suis tout à fait d'accord avec toi, ce livre était vraiment très bon :)
    Comme tu le dis, sa relation avec Célia est unique, j'espère qu'on la reverra !!

    RépondreSupprimer
  10. Je le rajoute à ma wish !! Tu me donnes vraiment envie !

    RépondreSupprimer
  11. Tu me redonnes un peu envie de le lire :) A la base j'ai été un peu attirée par le tapage qu'il avait fait sur la blogo US et au moment où je me suis décidée à l'acheter d'occasion une amie l'a lu et n'a pas du tout aimé. Du coup il est au milieu de ma PAL et maintenant j'vais pt'être pouvoir me motiver à le faire remonter vers le haut de mes bouquins à lire ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais encore jamais entendu parler de quelqu'un n'ayant pas du tout aimé!^^ Après, je peux comprendre pourquoi parce que c'est vraiment particulier.

      Supprimer
  12. Ohla! J'avais entendu parler de ce livre, mais j'ignorais la narration en "tu"! Je n'ai jamais rien lu de semblable. Ça me donne bien envie d'essayer!!! À mettre dans ma PAL ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention hein, tous les chapitres ne sont pas en "tu". Il y a le tout premier et genre un ou deux autres dans le livre. Ca correspond un peu à l'ambiance du moment et l'état d'esprit du protagoniste :)

      Supprimer
  13. Tu m'as vraiment donné envie ^^ même si la promo autour du bouquin avait déjà commencé à faire son travail dans mon petit cerveau de lecture acheteuse compulsive & vulnérable XD je me l'acheter très très bientôt

    RépondreSupprimer
  14. Ce livre me tente pas mal, il a fait beaucoup de bruit lors de sa sortie! Je me lancerais bien dedans!!

    RépondreSupprimer
  15. Je serais curieuse de le lire! la couverture m'intrigue beaucoup!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.

Posts les plus consultés de ce blog

Cendrillon 2.0 : Le conte de fée d'une fangirl 100% geek !

 Autrice : Ashley Poston Éditions : Lumen   Résumé : Et si Cendrillon était une fan, une vraie ? La jeune Elle Wittimer, geek de son état, ne vit que pour Starfield, le grand classique de science-fiction dont son père était, lui aussi, un grand fan avant sa mort. Alors, quand le reboot de la mythique saga est annoncé au cinéma, elle croit devenir folle de joie. Sauf que c'est Darien Freeman, acteur de séries légères pour adolescents, qui décroche le rôle principal. Et ça, aux yeux d'Elle et de milliers de fans historiques du chef-d'œuvre, c'est intolérable. Martyrisée par sa belle-mère et ses deux demi-sœurs qui mènent la grande vie et la prennent pour leur domestique, elle a hâte de voler enfin de ses propres ailes après sa dernière année de lycée. En attendant, elle assassine le pauvre Darien à longueur de posts – s'assurant, à sa grande surprise, une audience de plus en plus large sur les réseaux sociaux. Alors, quand le tournage du film commence

La Guilde des Aventuriers de Zack Loran Clark & Nick Eliopulos

  Auteurs  : Zack Loran Clark & Nick Eliopulos Éditions : Bayard 434 pages – 15,90€   Résumé : Pierrefranche est l’une des dernières cités survivant à l’assaut des montres qui ont envahi le monde. Différentes guildes y organisent la résistance. Parmi elles, celle des Aventuriers à mauvaise réputation : 1-       Ses apprentis sont recrutés de force 2-       Ses membres meurent jeunes Zed, un demi-elfe aux pouvoirs magiques, est désigné pour rejoindre la guilde des Aventuriers. Son meilleur ami Bock décide alors de se porter volontaire pour l’accompagner. L’intrépide Liza, elle, née d’une famille de nobles, a toujours rêvé d’entrer dans la Guilde. Zed, Brock et Liza vont peu à peu découvrir, derrière les murailles de la ville, un monde aussi dangereux que merveilleux. Or, les Aventuriers sont la dernière ligne de protection de la ville…   Y’a pas à dire, la fantasy jeunesse c’est vraiment ce que je préfère ! Je me suis régalée avec La Guilde des Aventuriers qui e

A Dos d'Oiseaux de Sarah Marquis

    Autrice  : Sarah Marquis Éditions : Michel Lafon 303 pages – 19 ,95€   Bon. Disons le d’entrée… C’est un gros flop pour moi !   Résumé  : Tout commence par une vertèbre de dinosaure envoyée anonymement à Pumilla Isquarm, célèbre exploratrice qui se repose entre deux expéditions dans son chalet perdu au milieu des Alpes suisses... Cette énigme va amener Pumilla et son équipe jusqu'au fascinant désert de Gobi, en Mongolie, dont ils vont découvrir les rites ancestraux, les trafics insoupçonnés, et un lieu mystérieux, Shambhala, censé protéger la Terre.   Il y a quelques temps j’ai décidé de lancer une chaîne Booktube. Si vous la regardez, vous saurez que j’accorde beaucoup d’importance au style dans un livre (fiction, ou non). Pour moi, la qualité de la plume surpasse même l’intrigue en terme d’importance et avec A Dos d’Oiseaux… J’ai souffert. Fort. Ma chronique va être très courte. Les premières lignes m’ont suffit à comprendre que la plume de l’autrice n’étai