Accéder au contenu principal

Never Sky

Auteur: Veronica Rossi
Editions: Nathan
4ème de couverture:
Depuis que le ciel s'est chargé d'éther, les hommes vivent sous des capsules ou survivent dans la nature dévastée.
Aria, 17 ans, a grandi dans une immense Capsule. Comme tous les Sédentaires, elle passe ses journées dans des mondes virtuels, à l'abri du danger. Mais un jour, accusée d'un crime qu'elle n'a pas commis, Aria est bannie, abandonnée en pleine nature ravagée par les tempêtes d'Ether. Sa seule chance de survie apparaît alors sous les traits de Perry, un chasseur aux cheveux hirsutes et à la peau tatouée. Malgré la terreur qu'il lui inspire, Aria n'a pas d'autre choix que de lui proposer un marché...qui va bouleverser leur vie à jamais.


Cette semaine j'ai lu Never Sky de Veronica Rossi dans le cadre de mon Pick me a book avec Sous ma Couverture! <3

***

Aria vit au sein une capsule appelée Rêverie, dans un univers post-apocalyptique. Dans son environnement, tout est maîtrisé, tout est contrôlé et la vie se résume beaucoup au temps passé dans les "Domaine"; des environnements virtuels plus vrais que nature dans lesquels les gens peuvent vivre et s'amuser grâce à leur SmartEye. C'est un appareil relié à leur système et influant sur les informations perçues par le cerveau afin que l'univers virtuel semble parfaitement réel, jusqu'à la moindre sensation. Un jour, Aria et quelques "amis" décident de se déconnecter et de se rendre dans un endroit interdit d'accès de la capsule. Bien sur, cela entraînera des problèmes qui finiront par forcer Aria à découvrir ce que les siens appellent "l'Usine de la mort": l'extérieur de la capsule. Et si je vous dis qu'elle va rencontrer quelqu'un ça vous étonne? Bizarre, j'parie que non! Soyons fous j'vous dis son nom: Peregrine! (OK c'est écrit dans le résumé, c'est pas une surprise... Mais je vous rappelle que je ne les lis jamais. :D )

***

J'avais lu ce roman à sa sortie il y a un certain temps mais j'avais fini par le remettre dans ma PAL où Bookish Girl est allée le déterrer. Et franchement c'est tant mieux! J'ai aimé redécouvrir cet univers malgré quelques détails qui m'ont embêtée. Ce qui est bien c'est qu'on a pratiquement découvert le livre, moi et ma mémoire défaillante!

Ce que j'ai aimé:
- L'univers : Il n'est pas incroyablement original parce que bon, faut le dire, les univers post-apo avec une société qui s'est créée à l'écart de tout (et même sous une capsule/dôme), on connaît. Et pourtant ça fonctionne vraiment bien. On ne s'en lasse pas car l'auteur ici a su ne pas en faire trop et il était aisé de s'imaginer parmi les paysages que Perry et Aria avaient sous les yeux.
- Peregrine: J'ai aimé ce personnage parce que je le déteste cordialement. Enfin disons que je déteste sa manière d'être au début du livre. Et pourtant, c'est mon chouchou! Simplement parce que ce n'est pas le stéréotype même du héros fort et désintéressé. Bon certes il n'a pas l'air dégueu, avec ses muscles et ses tatouages (maman aime les tatoués) mais il a un caractère Tellement insupportable et gamin!! Ca lui donne une dimension plus réelle et j'ai aimé retrouver les défauts de monsieur tout le monde dans l'un des personnages principal d'un bouquin.
- Les choix qui s'offrent aux personnages: ici encore, rien n'est "trop facile". Rien ne s'arrange en un claquement de doigt et les personnages se retrouvent face à de dures décisions à prendre, quitte à en pâtir.
- La fin... Cette fin... MAMAN VEUT LA SUITE !

Ce que je n'ai pas aimé:
- Au début du livre l'écriture m'a donné des boutons: j'ai horreur des phrases trop nombreuses et trop courtes dans un bouquin. J'aime que les phrases soient travaillées et c'est une chose qui m'a manqué au début du livre. Cependant, je ne sais pas si c'est parce que l'auteur a pris confiance en son histoire ou parce qu'elle s'est laissé porter elle-même par sa créativité; mais ce défaut disparaît au fur et à mesure. OU ALORS je me suis simplement laissé happer dans cet univers tout en oubliant les défauts.
- Parfois ça passe, parfois ça ne passe pas... Ici j'ai eu beaucoup de mal avec l'emploi de la troisième personne du singulier ce qui a influer sur mon attachement pour les personnages (bon, à part Roar... <3).

Bref, ce livre aurait pu être un coup de coeur sans une écriture qui m'a parfois agacée. L'histoire est agréable à suivre et devient addictive après la première moitié du livre.

A lire si: Vous ne voulez pas passer à côté de cette trilogie qui fait beaucoup parler d'elle. Dans ce cas, vous pouvez réellement vous lancer sans trop d'inquiétudes car, en tout cas pour l'instant, ça commence très très bien!
A ne pas lire si: Vous avez une envie de livre qui change des autres. Parce que malgré tout, on est un peu dans du déjà-lu déjà-vu; même si c'est un déjà-vu très très réussi!


Commentaires

  1. Ce coup ci je pense que je vais craquer ! Je ne suis pas une habituée des dystopies alors ça n'aura pas forcément un gout de déjà vu ...
    Merci pour cette chronique !

    RépondreSupprimer
  2. Oh, comme je suis contente de l'avoir demandé à Nathan suite au flash :D Ta chronique me fait dire que je ne me suis pas trompée et j'ai hâte de pouvoir me lancer dans cette lecture !

    RépondreSupprimer
  3. C'est un peu dommage pour l'écriture mais ça semble etre quand meme une bonne découverte. Il faudrait que je tente ça un jour !

    RépondreSupprimer
  4. C'est un livre qui me tente assez bien :)

    RépondreSupprimer
  5. Je ne sais pas si je craque ou pas, mon porte monnaie me dit qu'il ne faut pas mdr

    RépondreSupprimer
  6. C'est vrai que l'histoire n'est pas tout de suite addictive, mais j'ai beaucoup aimé cette trilogie :)

    RépondreSupprimer
  7. Si j'ai l'occasion je me lancerai dans cette lecture =)

    RépondreSupprimer
  8. Bon ben c'est décidé je craque, et cela, par ta faute ! Je ne te remercie pas ! (Bon enfait si, un peu ^^)

    RépondreSupprimer
  9. Hum. Il va pourtant falloir que je me décide à le lire :/

    RépondreSupprimer
  10. Trop de dystopie tue la dystopie. Je te jure, je vais faire une overdose à la fin... On a compris que c'était LE style de roman du moment, mais bon, à un moment... Enfin, après, c'est purement personnel, mais vraiment, je commence à en avoir jusque là de ces bouquins :')

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.

Posts les plus consultés de ce blog

{CHRONIQUE} Simon Thorn revient, plus en forme que jamais !

Auteur : Aimée Carter Éditions : Michel Lafon
Traduction : Cyril Laumonier
310 pages - 14.95€
Attention : Chronique comprenant des spoilers sur les 2 tomes précédents !
C'était encore une fois un grand plaisir de retrouver Simon pour la suite de ses aventures avec un troisième tome 100% captivant !
Résumé : Simon Thorn est prêt à tout pour protéger les Animalgames, ceux qui, comme lui, ont le don de se changer en animaux. Pour cela, il doit empêcher le terrible Orion de reconstituer une arme à la magie si puissante qu’elle lui permettrait de régner sur le monde entier.
Aussi, lorsque son meilleur ami Jam est convoqué à Avalon, le royaume sous-marin, Simon voit là une parfaite opportunité de trouver puis de protéger le fragment d’arme qui y est caché. Mais sous l’océan, la vie est bien plus dangereuse qu’à la surface. D’autant plus qu’un traître s’est glissé parmi les proches des garçons. Un traître qui attend patiemment son heure pour servir les noirs desseins de son maître…
J'…

{CHRONIQUE} J'ai lu le pire livre de ma vie...

Autrice : Audrey Carlan Éditions : Hugo Roman Traduction : Lucie Marcusse Prix : Trop. Cher.
En temps normal, je ne chronique pas les livres que j'ai détesté et, si je suis obligée de le faire, j'essaie quand même d'expliquer ce qu'il y a de positif dans le livre (tout en restant honnête, bien sûr). Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre que j'ai vraiment, vraiment, VRAIMENT détesté. Je ne vais m'imposer aucune limite dans mon honnêteté, et ça va piquer. Ce qui me rassure, c'est que l'auteure a un succès monstre (enfin ça me rassure... Non, ça m'inquiète en vrai. M'enfin.) et que je ne vais donc pas tacler une petite auteure qui tente de se faire sa place.
Bref... Allons-y gaiement.
Résumé : Un homme au service des femmes. Découvrez le premier opus de l'agence de coaching dont vous ne pourrez plus vous passer. Faites la connaissance de Parker Ellis et ses comparses. La première mission de l'agence International Guy se dé…

La Muse des Cauchemars - Suite et fin parfaite de l'incroyable série de Laini Taylor : Le Faiseur de Rêves

Autrice : Laini Taylor Éditions : Lumen Traduction : Sarah Dali Couverture : Jantine Zandbergen 629 pages - 16.00€
SPOILER ALERT :Si vous n'avez pas lu le Faiseur de Rêves, ne lisez pas cette chronique !
La chronique ICI
Résumé : Le rêve comme seul rempart contre la violence du monde Il est un monde où hommes et femmes naissent avec un don précieux, dont seuls les plus puissants gagnent le droit de se servir en temps utile, mais toujours au nom de l'Empire. À respectivement seize et dix-sept ans, Nova et Kora rêvent du jour tant attendu où des envoyés à la peau bleue viendront enfin les enlever. Alors, seulement, elles pourront accomplir leur véritable destin.

Très loin de là, à travers l'espace et le temps, dans la mythique Cité oubliée – qu'après tant d'années, Lazlo Lestrange peut désormais contempler de ses yeux –, retentit une explosion qui fait basculer son monde et celui de Sarai. Leur avenir ne tient désormais plus qu'à un fil, celui que manipule par la…