Accéder au contenu principal

Amy and Roger's Epic Detour

Auteur : (Madame De) Morgan Matson (alias femme de ma vie)

Editeur : Simon & Schuster

4ème de couverture :

Après la mort de son père dans un accident de voiture, la famille d’Amy a volé en éclat. Son frère est en désintoxication, sa mère a déménagé dans le Connecticut et souhaite qu’Amy fasse le trajet de la Californie à son nouveau domicile en voiture, avec Roger comme chauffeur, le fils d’une amie. Amy ne se remet pas du traumatisme du décès de son père et Roger a ses propres soucis. Ils s’embarquent dans un road trip imprévu et surprenant.


 

Cet après-midi j'ai terminé ce livre, je l'ai fermé, je me suis enfoncée un peu plus dans mon canapé et j'ai ri... Parce que j'étais contente... Certes c'est le tableau relativement pathétique d'une personne perdant peu à peu l'esprit à force de vivre dans des livres mais... J'm'en fous !



Lors du dernier Spotlight on j'avais, j'ai envie de dire, « bien évidemment » choisi Morgan Matson comme auteur qui m'intriguait le plus. Si vous êtes passé à côté de ce que j'ai pensé de Since You've Been Gone, sachez simplement que je l'ai conseillé à approximativement 28000 personnes incluant des gens détestant la lecture, des bébés, des chiens et des plantes en pot. C'est à peu près tout ce qui me vient à l'esprit pour vous expliquer l'amour que je porte à ce livre.

Amy And Roger's Epic Detour c'est l'histoire de cette fille, Amy, qui a perdu son père et qui doit rejoindre sa mère dans leur nouvelle maison se trouvant dans le Connecticut, sachant qu'elle vit en Floride donc comme tout le monde le sait, c'est loin. Ahaha bon ok j'le savais pas parce que les Etats-Unis c'est grand et j'ai déjà beaucoup de mal avec la carte de la France. Sérieusement vous saviez vous qu'on avait une frontière commune avec la Suisse ? Incroyable ! [Avis à la population, ceci était une blague, je répète ceci était une blague. Fin du message]. Tout ça pour dire qu'un long voyage en voiture s'annonce durant lequel elle sera accompagnée d'un garçon nommé Roger – et là on se rend compte qu'un tel prénom n'est classe qu'avec un accent américain. Il est probable, je dis bien PROBABLE que, comme ne l'annonce presque pas le titre, ils décident de faire un petit détour....



Pour ce livre, la recette est assez similaire à Since You've Been Gone. Des rencontres tout au long du livre, des remises en question, des réponses, des prises de conscience (…) changeant le personnage principal petit à petit. Une sorte de leçon sur la vie et le bonheur à travers la vision d'une jeune femme perdue qui cherche la solution à un problème lui semblant insurmontable.

Ce que j'ai aimé :
  • Les personnages : Amy qui est plus qu'attachante et que l'on prend plaisir à voir évoluer au fil des pages. Roger que l'on voit à travers le regard d'Amy et qu'on apprend réellement à connaître à mesure qu'elle évolue. Ainsi que TOUS les personnages croisés au cours de ce Road Trip frais et envoutant, qu'ils ne fassent qu'une apparition éclair ou qu'ils marquent l'histoire d'une manière ou d'une autre.
  • L'évolution de l'histoire : rien ne va trop vite mais on ne s'ennuie pas pour autant. Morgan Matson a su prendre son temps pour résoudre les choses d'une manière générale ce qui reflète plus la réalité que beaucoup de livres. Parfois les couples se forment et s'aiment en 5 pages, les solutions à de grands problèmes apparaissent comme par miracle sans vraiment que la chose ait été creusée etc. Ici, rien de tout ça. On sent une auteur inspirée et ça fait du bien.

Ce que je n'ai pas aimé :
  • J'ai dû me dire deux ou trois fois que le côté explication des routes prises ou autre étaient un peu trop présent. Et en même temps on lit un Road Trip là, donc c'est un peu inévitable et ça a l'avantage de nous mettre dans l'ambiance. Donc c'est un micro point négatif finalement plutôt positif.... C'est pas de ma faute si ce livre est génial OK ?!!:D

Bref, vous l'aurez compris, voilà encore un livre avec lequel je vais vous gonfler un moment sur la page fb du blog. C'est dit. Que du positif. Que du bonheur et des sourires que j'avais du mal à refouler pour ne pas passer pour une folle alors que j'étais plongée dans ce livre dans les lieux public.
Je n'ai qu'une envie : préparer mes affaires et aller me perdre sur les routes perdues d'Amérique. AMEN


A lire si : vous aimez les contemporains qui savent prendre leur temps pour vous offrir une lecture réaliste qui vous fera voyager loin.

A ne pas lire si : Vous avez envie de combats à l'épée/ aux poings/ aux flingues / aux sabres lasers / au mikado / à la petite cuillère. // Vous avez envie de suivre les aventures de personnages masculins débordant de testostérone et de personnages féminins le string remonté bien haut... (hahaha dsl j'sais pas pourquoi je dis ça. En vrai, vous n'avez pas vraiment le droit de ne pas lire au moins UN livre de Morgan Matson.)

Commentaires

  1. J'ai vu celui ci autre part mais je ne me rappelle plus l'avis que j'ai lu à ce niveau. Mais je suis contente de voir que tu as passé un super moment.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas lu cette auteur, à voir :)

    RépondreSupprimer
  3. encore une belle tentation mais je vais te l'avouer j'ai trop la flemme de me plonger dans la VO tellement j'ai une grosse PAL en VF .... je suis juste trop désespérante mais peut être qu'un jour tes chouchous sortiront en VF pour mon plus grand bonheur !!!!

    RépondreSupprimer
  4. Effectivement Roger ça ne fait classe qu'avec l'accent ... Sérieux imagine si Roger Federrer on l'appelait Roger (avec l'accent français fedderer) ... Vraiment moins classe ...
    Ca fait trop de suisses pour moi en une seule minute, je préfère sortir ----->

    RépondreSupprimer
  5. Haha, c'est vrai que Roger en français c'est vraiment nul (ça fait nom de chien je trouve, me demande pas pourquoi), mais avec l'accent américain ça passe tout de suite mieux.
    Me frappe pas, mais même avec tes avis, je ne suis pas plus que ça tentée par un livre de cette auteure. MAIS (avant que tu commences à me jeter des cailloux), si jamais j'en croise un à la médiathèque, je sauterais dessus tout de suite. C'est mieux comme ça ? :3

    RépondreSupprimer
  6. Bon ok. Il a l'air cool. Très cool.

    J'aime ta réaction en le refermant. La folie te guette mon enfant !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.

Posts les plus consultés de ce blog

{CHRONIQUE} Simon Thorn revient, plus en forme que jamais !

Auteur : Aimée Carter Éditions : Michel Lafon
Traduction : Cyril Laumonier
310 pages - 14.95€
Attention : Chronique comprenant des spoilers sur les 2 tomes précédents !
C'était encore une fois un grand plaisir de retrouver Simon pour la suite de ses aventures avec un troisième tome 100% captivant !
Résumé : Simon Thorn est prêt à tout pour protéger les Animalgames, ceux qui, comme lui, ont le don de se changer en animaux. Pour cela, il doit empêcher le terrible Orion de reconstituer une arme à la magie si puissante qu’elle lui permettrait de régner sur le monde entier.
Aussi, lorsque son meilleur ami Jam est convoqué à Avalon, le royaume sous-marin, Simon voit là une parfaite opportunité de trouver puis de protéger le fragment d’arme qui y est caché. Mais sous l’océan, la vie est bien plus dangereuse qu’à la surface. D’autant plus qu’un traître s’est glissé parmi les proches des garçons. Un traître qui attend patiemment son heure pour servir les noirs desseins de son maître…
J'…

{CHRONIQUE} J'ai lu le pire livre de ma vie...

Autrice : Audrey Carlan Éditions : Hugo Roman Traduction : Lucie Marcusse Prix : Trop. Cher.
En temps normal, je ne chronique pas les livres que j'ai détesté et, si je suis obligée de le faire, j'essaie quand même d'expliquer ce qu'il y a de positif dans le livre (tout en restant honnête, bien sûr). Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre que j'ai vraiment, vraiment, VRAIMENT détesté. Je ne vais m'imposer aucune limite dans mon honnêteté, et ça va piquer. Ce qui me rassure, c'est que l'auteure a un succès monstre (enfin ça me rassure... Non, ça m'inquiète en vrai. M'enfin.) et que je ne vais donc pas tacler une petite auteure qui tente de se faire sa place.
Bref... Allons-y gaiement.
Résumé : Un homme au service des femmes. Découvrez le premier opus de l'agence de coaching dont vous ne pourrez plus vous passer. Faites la connaissance de Parker Ellis et ses comparses. La première mission de l'agence International Guy se dé…

La Muse des Cauchemars - Suite et fin parfaite de l'incroyable série de Laini Taylor : Le Faiseur de Rêves

Autrice : Laini Taylor Éditions : Lumen Traduction : Sarah Dali Couverture : Jantine Zandbergen 629 pages - 16.00€
SPOILER ALERT :Si vous n'avez pas lu le Faiseur de Rêves, ne lisez pas cette chronique !
La chronique ICI
Résumé : Le rêve comme seul rempart contre la violence du monde Il est un monde où hommes et femmes naissent avec un don précieux, dont seuls les plus puissants gagnent le droit de se servir en temps utile, mais toujours au nom de l'Empire. À respectivement seize et dix-sept ans, Nova et Kora rêvent du jour tant attendu où des envoyés à la peau bleue viendront enfin les enlever. Alors, seulement, elles pourront accomplir leur véritable destin.

Très loin de là, à travers l'espace et le temps, dans la mythique Cité oubliée – qu'après tant d'années, Lazlo Lestrange peut désormais contempler de ses yeux –, retentit une explosion qui fait basculer son monde et celui de Sarai. Leur avenir ne tient désormais plus qu'à un fil, celui que manipule par la…