Accéder au contenu principal

KING'S GAME


Auteur : Nobuaki Kanazawa
Editions : Lumen
4ème de couverture :

1 classe, 32 élèves, 24 heures pour obéir. Une seule sanction : la mort.
Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange SMS qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. Le mystérieux expéditeur du message prétend que la classe entière participe à un « King’s Game ». Jour après jour, les défis se succèdent, et les lycéens sont bien obligés de se rendre à l’évidence : ils ont 24 heures pour s’exécuter et la sanction en cas de désobéissance est la mort. Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? Où qu’elles soient, quoi qu’elles tentent pour s’échapper, la mort vient trouver ses jeunes victimes, infaillible. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros… Parviendront-ils à découvrir la vérité avant qu’il se s’abatte ?

 (Livre gagné chez Bouchon donc merci à elle et... pardon d'avance)

Je viens de refermer King’s Game et comment dire… Non !
Le fond de l’histoire est bon : une classe entière qui reçoit tous les jours à minuit un texto du « Roi du Jeu » leur donnant des choses à faire dans les prochaines 24h sous peine de recevoir un gage ; gage entraînant bien souvent la mort.
Malheureusement, comme souvent dans mes lectures en ce moment, l’idée est mal travaillée et le résultat est franchement très (très très très) moyen…

 Ce que j’ai aimé :

-          L’idée de base et le petit côté Destination finale étaient sympas. Et bon, j’admets que lire ce livre toute seule en pleine nuit était une mauvaise idée… Je le SAIS pourtant que je suis la personne la plus trouillarde du monde dès qu’il fait noir ! haha. Bref je me dis que si j’ai eu peur c’est que le livre m’a un minimum fait réagir.

 Ce que je n’ai pas aimé :

-          Les personnages : étant donné que ça tombe comme des mouches, je peux comprendre que l’auteur n’ait pas pris le temps de les travailler à outrance. Cependant, même le personnage principal et les personnages les plus récurrents ne dégagent RIEN ! Pourtant, quelques souvenirs sont énoncés pour que le lecteur ait une légère idée de leur passé et personnalité. Malgré l’effort, ce n’est absolument pas suffisant pour s’attacher ne serait ce qu’un tout petit peu.
-          Le style de l’écriture : Dès les toutes premières phrases, j’ai eu l’impression que la traduction avait été effectuée par un élève de 6ème… Donc bon, déjà c’est pas hyper agréable mais si on passe outre ce défaut, le style même de l’auteur est désagréable. J’veux dire, notre bon vieux Nobuaki Kanazawa, je crois qu’il a oublié qu’il écrivait une histoire avec un énorme potentiel flippant et il a dû aussi zappé qu’il était en train de tuer pleins de personnages… Au bout d’un moment ça aurait pu être sympa d’être émue par la mort de certains… Ben non j’avais hâte que ça s’arrête ; ils pouvaient mourir ou non mon seul objectif était de terminer le bouquin pour passer à autre chose…
-          La fin… J’ai PAS COMPRIS ! Je me suis fait ch*er à lire ce livre tout ça pour ne pas saisir la fin… Voilà voilà.

 


 
Bref vous l’aurez compris, ce livre ne m’a VRAIMENT pas plu et si je devais résumer le tout en une raison c’est : euh… Elles sont où les émotions ?

 A lire si : Vous avez envie d’un livre glauque et vous n’êtes pas du tout dans le délire sentimentaliste ? Avec King’s Game vous aurez ce qu’il vous faut puisque l’auteur a privilégié des évènements « graves » qui se succèdent sans cesse plutôt qu’une narration plus approfondie.
A ne pas lire si : Vous préférez mettre votre argent dans un autre Lumen qui vaudra surement plus le coup ! haha.

Commentaires

  1. T'es chiante parce que je l'avais retiré de ma wish list, puis je l'avais remis, et maintenant, je vais de nouveau l'enlever. Parce que j'ai pas envie de prendre le risque :O

    La glauque m'avait paru ... intéressant :3 Non bah non bah non.

    RépondreSupprimer
  2. Pour ma part, je l'ai adoré ;)
    Mais c'est vrai que je n'ai rien compris à la fin non plus... Mais l'attachée de presse m'a apprise qu'il y aurait un autre tome après celui-ci, donc je pense qu'on aura les explications, et du coup c'est top :D

    RépondreSupprimer
  3. Rien que la couverture ne me donne pas envie d'aller plus loin dans la lecture et après avoir lu tes + et - je suis contente de suivre mon instinct et de passer outre cette lecture !!

    RépondreSupprimer
  4. Mon chaton mon chaton, t'aurais dû venir voir le truc en lisant les chroniques, tout le monde à raconter en gros la même chose que toi, mais c'est vrai, l'histoire semblait vraiment pas mal je pense que c'est peut-être un problème au niveau du passage japonais > français qu'il y'a eu un beug à moins que ça soit une réelle calamité. J'espère que tu l'as acheté à 3 euros celui-ci... (a.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je l'ai gagné chez Bouchon! ZYVA JLAI ECRIS EN PLUS TU M'ECOUTES PAS

      Supprimer
  5. Dommage qu'il ne t'ait pas plu. Décidément il reçoit beaucoup d'avis négatif donc je ne le lirai pas

    RépondreSupprimer
  6. Moi qui voulais absolument le lire... De toute façon, je voulais d'abord lire le manga, donc ça tombe bien x) je pense que le manga doit être mieux que le livre, vu qu'il y a les dessins... Enfin, je me comprends !
    Bonnes lectures !

    RépondreSupprimer
  7. ah mince il est dans ma PAL bon je n'aime pas trop le glauque mais je voulais tenter quand même il paraît qu'il est mieux que les mangas on verra bien

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.

Posts les plus consultés de ce blog

{CHRONIQUE} Simon Thorn revient, plus en forme que jamais !

Auteur : Aimée Carter Éditions : Michel Lafon
Traduction : Cyril Laumonier
310 pages - 14.95€
Attention : Chronique comprenant des spoilers sur les 2 tomes précédents !
C'était encore une fois un grand plaisir de retrouver Simon pour la suite de ses aventures avec un troisième tome 100% captivant !
Résumé : Simon Thorn est prêt à tout pour protéger les Animalgames, ceux qui, comme lui, ont le don de se changer en animaux. Pour cela, il doit empêcher le terrible Orion de reconstituer une arme à la magie si puissante qu’elle lui permettrait de régner sur le monde entier.
Aussi, lorsque son meilleur ami Jam est convoqué à Avalon, le royaume sous-marin, Simon voit là une parfaite opportunité de trouver puis de protéger le fragment d’arme qui y est caché. Mais sous l’océan, la vie est bien plus dangereuse qu’à la surface. D’autant plus qu’un traître s’est glissé parmi les proches des garçons. Un traître qui attend patiemment son heure pour servir les noirs desseins de son maître…
J'…

{CHRONIQUE} J'ai lu le pire livre de ma vie...

Autrice : Audrey Carlan Éditions : Hugo Roman Traduction : Lucie Marcusse Prix : Trop. Cher.
En temps normal, je ne chronique pas les livres que j'ai détesté et, si je suis obligée de le faire, j'essaie quand même d'expliquer ce qu'il y a de positif dans le livre (tout en restant honnête, bien sûr). Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre que j'ai vraiment, vraiment, VRAIMENT détesté. Je ne vais m'imposer aucune limite dans mon honnêteté, et ça va piquer. Ce qui me rassure, c'est que l'auteure a un succès monstre (enfin ça me rassure... Non, ça m'inquiète en vrai. M'enfin.) et que je ne vais donc pas tacler une petite auteure qui tente de se faire sa place.
Bref... Allons-y gaiement.
Résumé : Un homme au service des femmes. Découvrez le premier opus de l'agence de coaching dont vous ne pourrez plus vous passer. Faites la connaissance de Parker Ellis et ses comparses. La première mission de l'agence International Guy se dé…

La Muse des Cauchemars - Suite et fin parfaite de l'incroyable série de Laini Taylor : Le Faiseur de Rêves

Autrice : Laini Taylor Éditions : Lumen Traduction : Sarah Dali Couverture : Jantine Zandbergen 629 pages - 16.00€
SPOILER ALERT :Si vous n'avez pas lu le Faiseur de Rêves, ne lisez pas cette chronique !
La chronique ICI
Résumé : Le rêve comme seul rempart contre la violence du monde Il est un monde où hommes et femmes naissent avec un don précieux, dont seuls les plus puissants gagnent le droit de se servir en temps utile, mais toujours au nom de l'Empire. À respectivement seize et dix-sept ans, Nova et Kora rêvent du jour tant attendu où des envoyés à la peau bleue viendront enfin les enlever. Alors, seulement, elles pourront accomplir leur véritable destin.

Très loin de là, à travers l'espace et le temps, dans la mythique Cité oubliée – qu'après tant d'années, Lazlo Lestrange peut désormais contempler de ses yeux –, retentit une explosion qui fait basculer son monde et celui de Sarai. Leur avenir ne tient désormais plus qu'à un fil, celui que manipule par la…