Accéder au contenu principal

KING'S GAME


Auteur : Nobuaki Kanazawa
Editions : Lumen
4ème de couverture :

1 classe, 32 élèves, 24 heures pour obéir. Une seule sanction : la mort.
Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange SMS qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. Le mystérieux expéditeur du message prétend que la classe entière participe à un « King’s Game ». Jour après jour, les défis se succèdent, et les lycéens sont bien obligés de se rendre à l’évidence : ils ont 24 heures pour s’exécuter et la sanction en cas de désobéissance est la mort. Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? Où qu’elles soient, quoi qu’elles tentent pour s’échapper, la mort vient trouver ses jeunes victimes, infaillible. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros… Parviendront-ils à découvrir la vérité avant qu’il se s’abatte ?

 (Livre gagné chez Bouchon donc merci à elle et... pardon d'avance)

Je viens de refermer King’s Game et comment dire… Non !
Le fond de l’histoire est bon : une classe entière qui reçoit tous les jours à minuit un texto du « Roi du Jeu » leur donnant des choses à faire dans les prochaines 24h sous peine de recevoir un gage ; gage entraînant bien souvent la mort.
Malheureusement, comme souvent dans mes lectures en ce moment, l’idée est mal travaillée et le résultat est franchement très (très très très) moyen…

 Ce que j’ai aimé :

-          L’idée de base et le petit côté Destination finale étaient sympas. Et bon, j’admets que lire ce livre toute seule en pleine nuit était une mauvaise idée… Je le SAIS pourtant que je suis la personne la plus trouillarde du monde dès qu’il fait noir ! haha. Bref je me dis que si j’ai eu peur c’est que le livre m’a un minimum fait réagir.

 Ce que je n’ai pas aimé :

-          Les personnages : étant donné que ça tombe comme des mouches, je peux comprendre que l’auteur n’ait pas pris le temps de les travailler à outrance. Cependant, même le personnage principal et les personnages les plus récurrents ne dégagent RIEN ! Pourtant, quelques souvenirs sont énoncés pour que le lecteur ait une légère idée de leur passé et personnalité. Malgré l’effort, ce n’est absolument pas suffisant pour s’attacher ne serait ce qu’un tout petit peu.
-          Le style de l’écriture : Dès les toutes premières phrases, j’ai eu l’impression que la traduction avait été effectuée par un élève de 6ème… Donc bon, déjà c’est pas hyper agréable mais si on passe outre ce défaut, le style même de l’auteur est désagréable. J’veux dire, notre bon vieux Nobuaki Kanazawa, je crois qu’il a oublié qu’il écrivait une histoire avec un énorme potentiel flippant et il a dû aussi zappé qu’il était en train de tuer pleins de personnages… Au bout d’un moment ça aurait pu être sympa d’être émue par la mort de certains… Ben non j’avais hâte que ça s’arrête ; ils pouvaient mourir ou non mon seul objectif était de terminer le bouquin pour passer à autre chose…
-          La fin… J’ai PAS COMPRIS ! Je me suis fait ch*er à lire ce livre tout ça pour ne pas saisir la fin… Voilà voilà.

 


 
Bref vous l’aurez compris, ce livre ne m’a VRAIMENT pas plu et si je devais résumer le tout en une raison c’est : euh… Elles sont où les émotions ?

 A lire si : Vous avez envie d’un livre glauque et vous n’êtes pas du tout dans le délire sentimentaliste ? Avec King’s Game vous aurez ce qu’il vous faut puisque l’auteur a privilégié des évènements « graves » qui se succèdent sans cesse plutôt qu’une narration plus approfondie.
A ne pas lire si : Vous préférez mettre votre argent dans un autre Lumen qui vaudra surement plus le coup ! haha.

Commentaires

  1. T'es chiante parce que je l'avais retiré de ma wish list, puis je l'avais remis, et maintenant, je vais de nouveau l'enlever. Parce que j'ai pas envie de prendre le risque :O

    La glauque m'avait paru ... intéressant :3 Non bah non bah non.

    RépondreSupprimer
  2. Pour ma part, je l'ai adoré ;)
    Mais c'est vrai que je n'ai rien compris à la fin non plus... Mais l'attachée de presse m'a apprise qu'il y aurait un autre tome après celui-ci, donc je pense qu'on aura les explications, et du coup c'est top :D

    RépondreSupprimer
  3. Rien que la couverture ne me donne pas envie d'aller plus loin dans la lecture et après avoir lu tes + et - je suis contente de suivre mon instinct et de passer outre cette lecture !!

    RépondreSupprimer
  4. Mon chaton mon chaton, t'aurais dû venir voir le truc en lisant les chroniques, tout le monde à raconter en gros la même chose que toi, mais c'est vrai, l'histoire semblait vraiment pas mal je pense que c'est peut-être un problème au niveau du passage japonais > français qu'il y'a eu un beug à moins que ça soit une réelle calamité. J'espère que tu l'as acheté à 3 euros celui-ci... (a.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je l'ai gagné chez Bouchon! ZYVA JLAI ECRIS EN PLUS TU M'ECOUTES PAS

      Supprimer
  5. Dommage qu'il ne t'ait pas plu. Décidément il reçoit beaucoup d'avis négatif donc je ne le lirai pas

    RépondreSupprimer
  6. Moi qui voulais absolument le lire... De toute façon, je voulais d'abord lire le manga, donc ça tombe bien x) je pense que le manga doit être mieux que le livre, vu qu'il y a les dessins... Enfin, je me comprends !
    Bonnes lectures !

    RépondreSupprimer
  7. ah mince il est dans ma PAL bon je n'aime pas trop le glauque mais je voulais tenter quand même il paraît qu'il est mieux que les mangas on verra bien

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.

Posts les plus consultés de ce blog

Cendrillon 2.0 : Le conte de fée d'une fangirl 100% geek !

 Autrice : Ashley Poston Éditions : Lumen   Résumé : Et si Cendrillon était une fan, une vraie ? La jeune Elle Wittimer, geek de son état, ne vit que pour Starfield, le grand classique de science-fiction dont son père était, lui aussi, un grand fan avant sa mort. Alors, quand le reboot de la mythique saga est annoncé au cinéma, elle croit devenir folle de joie. Sauf que c'est Darien Freeman, acteur de séries légères pour adolescents, qui décroche le rôle principal. Et ça, aux yeux d'Elle et de milliers de fans historiques du chef-d'œuvre, c'est intolérable. Martyrisée par sa belle-mère et ses deux demi-sœurs qui mènent la grande vie et la prennent pour leur domestique, elle a hâte de voler enfin de ses propres ailes après sa dernière année de lycée. En attendant, elle assassine le pauvre Darien à longueur de posts – s'assurant, à sa grande surprise, une audience de plus en plus large sur les réseaux sociaux. Alors, quand le tournage du film commence

La Guilde des Aventuriers de Zack Loran Clark & Nick Eliopulos

  Auteurs  : Zack Loran Clark & Nick Eliopulos Éditions : Bayard 434 pages – 15,90€   Résumé : Pierrefranche est l’une des dernières cités survivant à l’assaut des montres qui ont envahi le monde. Différentes guildes y organisent la résistance. Parmi elles, celle des Aventuriers à mauvaise réputation : 1-       Ses apprentis sont recrutés de force 2-       Ses membres meurent jeunes Zed, un demi-elfe aux pouvoirs magiques, est désigné pour rejoindre la guilde des Aventuriers. Son meilleur ami Bock décide alors de se porter volontaire pour l’accompagner. L’intrépide Liza, elle, née d’une famille de nobles, a toujours rêvé d’entrer dans la Guilde. Zed, Brock et Liza vont peu à peu découvrir, derrière les murailles de la ville, un monde aussi dangereux que merveilleux. Or, les Aventuriers sont la dernière ligne de protection de la ville…   Y’a pas à dire, la fantasy jeunesse c’est vraiment ce que je préfère ! Je me suis régalée avec La Guilde des Aventuriers qui e

A Dos d'Oiseaux de Sarah Marquis

    Autrice  : Sarah Marquis Éditions : Michel Lafon 303 pages – 19 ,95€   Bon. Disons le d’entrée… C’est un gros flop pour moi !   Résumé  : Tout commence par une vertèbre de dinosaure envoyée anonymement à Pumilla Isquarm, célèbre exploratrice qui se repose entre deux expéditions dans son chalet perdu au milieu des Alpes suisses... Cette énigme va amener Pumilla et son équipe jusqu'au fascinant désert de Gobi, en Mongolie, dont ils vont découvrir les rites ancestraux, les trafics insoupçonnés, et un lieu mystérieux, Shambhala, censé protéger la Terre.   Il y a quelques temps j’ai décidé de lancer une chaîne Booktube. Si vous la regardez, vous saurez que j’accorde beaucoup d’importance au style dans un livre (fiction, ou non). Pour moi, la qualité de la plume surpasse même l’intrigue en terme d’importance et avec A Dos d’Oiseaux… J’ai souffert. Fort. Ma chronique va être très courte. Les premières lignes m’ont suffit à comprendre que la plume de l’autrice n’étai