Accéder au contenu principal

Imagine-Moi : Le final explosif de la série à succès de Tahereh Mafi

 

Autrice : Tahereh Mafi

Éditions : Michel Lafon

447 pages – 16,95€

 

Ça y est ! Le grand final est arrivé pour Juliette, Adam, Warner, Kenji et les autres…

Résumé : Depuis qu'Elle sait qui est Juliette et ce pourquoi elle a été créée, les choses semblent s'envenimer. Elle se bat pour enfin lever le voile sur le passé qui la hante et doit faire face à un futur plus incertain que jamais, tandis que le frontière entre le bien et le mal - entre Elle et Juliette - devient de plus en plus floue. Alors que de vieux ennemis refont surface, la jeune femme n'est plus maîtresse de son destin...

Le jour du Rétablissement approche. Et Ella devra choisir son camp.

 

La première chose à dire sur ce tome est qu’il est ex-plo-sif ! La seconde, est qu’il n’est malheureusement pas parfait. Pour autant, j’ai adoré  ma lecture !

Oui, j’ai adoré la lecture de ce dernier tome pour plusieurs raisons, la principale étant que j’ai retrouvé mes personnages chouchous avec grand plaisir ! Surtout, il y a une alternance de points de vue entre Juliette et… Kenji ! Yes ! Qu’est ce que je l’aime celui-là ! D'ailleurs, au moment où j'écris cette chronique, j'ai un plaid Kenji Kishimoto sur les genoux ! x)

Dans ce dernier tome, Juliette ne sera que peu auprès de Warner et de ses amis. Je ne vais évidemment pas vous en dire plus pour ne pas gâcher votre lecture mais… OLALA si vous saviez ! Voici 3 GIFS qui résument parfaitement les chapitres durant lesquels nous accompagnions Juliette dans cette fin :

Very surprised - Free animation (animated gif)

Disgust Emotions on GIFs. 70 Animated Pictures For Free

dead, faint, pass out, i died, miss france 1989 Gif For Fun – Businesses in  USA

Si j’ai adoré Imagine-Moi c’est aussi parce que l’action ne manque pas. Il se passe constamment quelque chose de crucial et on n’a pas le temps de s’ennuyer une seule seconde.

Cependant, comme je l’ai dis précédemment, ce tome n’est pas parfait. Loin de là. J’ai trouvé certains passages un peu « faciles » mais, ce qui m’a le plus déçue, c’est que la fin est trop rapide. 

Tahereh Mafi n’a pas pris le temps de nous esquisser un futur pour certains personnages pourtant très importants dans l’histoire. J’en viens presque à me demander, du coup, si c’est vraiment la fin pour ceux-là. Peut-être que l’autrice nous prépare quelque chose d’autre ? Je l’espère sincèrement car je suis un peu frustrée pour eux !

Bref, un final explosif bourré d’action et d’émotions qui manque un peu de finesse et de nuance mais qui, je pense, ravira quand même les fans de la série qui auront de nombreuses choses à se mettre sous la dent ! Comme toujours, je recommande… ne serait-ce que pour la plume magnifique plume de Tahereh Mafi !

Commentaires

  1. J'avais gardé un chouette souvenir de la première trilogie, je suis curieuse de découvrir celle-ci =)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je viens de découvrir que je pouvais mettre un message ici... Bonjour. Si vous laissez un commentaire vous aurez des crêpes au nutella.

Posts les plus consultés de ce blog

Cendrillon 2.0 : Le conte de fée d'une fangirl 100% geek !

 Autrice : Ashley Poston Éditions : Lumen   Résumé : Et si Cendrillon était une fan, une vraie ? La jeune Elle Wittimer, geek de son état, ne vit que pour Starfield, le grand classique de science-fiction dont son père était, lui aussi, un grand fan avant sa mort. Alors, quand le reboot de la mythique saga est annoncé au cinéma, elle croit devenir folle de joie. Sauf que c'est Darien Freeman, acteur de séries légères pour adolescents, qui décroche le rôle principal. Et ça, aux yeux d'Elle et de milliers de fans historiques du chef-d'œuvre, c'est intolérable. Martyrisée par sa belle-mère et ses deux demi-sœurs qui mènent la grande vie et la prennent pour leur domestique, elle a hâte de voler enfin de ses propres ailes après sa dernière année de lycée. En attendant, elle assassine le pauvre Darien à longueur de posts – s'assurant, à sa grande surprise, une audience de plus en plus large sur les réseaux sociaux. Alors, quand le tournage du film commence

La Guilde des Aventuriers de Zack Loran Clark & Nick Eliopulos

  Auteurs  : Zack Loran Clark & Nick Eliopulos Éditions : Bayard 434 pages – 15,90€   Résumé : Pierrefranche est l’une des dernières cités survivant à l’assaut des montres qui ont envahi le monde. Différentes guildes y organisent la résistance. Parmi elles, celle des Aventuriers à mauvaise réputation : 1-       Ses apprentis sont recrutés de force 2-       Ses membres meurent jeunes Zed, un demi-elfe aux pouvoirs magiques, est désigné pour rejoindre la guilde des Aventuriers. Son meilleur ami Bock décide alors de se porter volontaire pour l’accompagner. L’intrépide Liza, elle, née d’une famille de nobles, a toujours rêvé d’entrer dans la Guilde. Zed, Brock et Liza vont peu à peu découvrir, derrière les murailles de la ville, un monde aussi dangereux que merveilleux. Or, les Aventuriers sont la dernière ligne de protection de la ville…   Y’a pas à dire, la fantasy jeunesse c’est vraiment ce que je préfère ! Je me suis régalée avec La Guilde des Aventuriers qui e

A Dos d'Oiseaux de Sarah Marquis

    Autrice  : Sarah Marquis Éditions : Michel Lafon 303 pages – 19 ,95€   Bon. Disons le d’entrée… C’est un gros flop pour moi !   Résumé  : Tout commence par une vertèbre de dinosaure envoyée anonymement à Pumilla Isquarm, célèbre exploratrice qui se repose entre deux expéditions dans son chalet perdu au milieu des Alpes suisses... Cette énigme va amener Pumilla et son équipe jusqu'au fascinant désert de Gobi, en Mongolie, dont ils vont découvrir les rites ancestraux, les trafics insoupçonnés, et un lieu mystérieux, Shambhala, censé protéger la Terre.   Il y a quelques temps j’ai décidé de lancer une chaîne Booktube. Si vous la regardez, vous saurez que j’accorde beaucoup d’importance au style dans un livre (fiction, ou non). Pour moi, la qualité de la plume surpasse même l’intrigue en terme d’importance et avec A Dos d’Oiseaux… J’ai souffert. Fort. Ma chronique va être très courte. Les premières lignes m’ont suffit à comprendre que la plume de l’autrice n’étai