Accéder au contenu principal

Maxime Gillio nous régale avec Super-Héros - Épisode 1 : Origines

Auteur : Maxime Gillio
Éditions : Flammarion Jeunesse
Couverture : Oriol Vidal
235 pages – 12,00€

Je crois que je ne me lasserai jamais de la littérature jeunesse. Tout y est possible et, tant que l'on garde un esprit et un cœur ouverts, on ne peut que profiter du voyage.
C'est exactement ce que j'ai fait avec Super-Héros, Origines, et je ne me suis régalée !

Résumé : Depuis qu'il est petit, Sam est différent : il peut dessiner le futur ! Le jour où il se fait brutaliser par le caïd du collège, deux ados aux super pouvoirs débarquent et l'emmènent dans une école secrète : Le Repaire.
Sam se rend compte alors qu'il n'est pas le seul à être spécial. Cette école est destinée à des gens extraordinaires, comme lui. Mais des ennemis rôdent...

Bon, on va le dire tout de suite comme ça c'est fait : à lire le résumé, on pense tout de suite qu'on a déjà lu ce roman plusieurs fois. Pourtant, je vous assure que cela n'enlève rien à sa qualité !

En découvrant ce roman, je n'ai pu m'empêcher de penser à X-Men ; des jeunes gens rassemblés dans une école dirigée d'une main de fer par une personne passionnée (ici, madame Smith), des élèves s'entraînant pour maîtriser leurs dons et des missions spéciales et dangereuses...

Au Repaire, Sam est un bleu ; c'est à dire qu'il a des capacités mentales. Ainsi, le jeune homme peut dessiner le futur lorsqu'il se trouve dans une situation de stress intense. Le héros fait la rencontre de Victor, un jeune homme qui ne le porte pas dans son cœur et qui a la capacité de comprendre toutes les langues du monde, y compris les langues informatiques. Ce dernier est taciturne, rebelle et offre un grand potentiel en tant que personnage secondaire. Zoé, la plus jeune de la bande, peut donner à son corps les propriétés de n'importe quelle matière tant qu'elle peut les toucher (et ça, c'est franchement cool). Il y a également le drôle et fougueux Farès qui a le don de se transformer en n'importe quel animal. La belle Julie peut désintégrer des objets inutiles ou cassés pour les transformer en énergie pure; l'écolo en moi en vibre encore de jalousie. Enfin, la discrète Shugon quant à elle, peut se démultiplier encore et encore.

Petit bonus (gros bonus quand on adore ça) : Des illustrations, style manga, en noir et blanc représentants les personnages principaux au début du livre. On adore !

Le Repaire souffre des mêmes problématiques qu'une école normale ; avec sa hiérarchie et ses souffre-douleur. Sam, habitué à être mis à part et foncièrement gentil, offrira plus d'une fois d'importants messages de tolérance aux autres personnages mais également aux lecteurs.
Des messages d'acceptation de soi, des autres ou encore de l'importance de vivre avec son passé sont d'autres pilliers de ce premier tome ; pas forcément visibles au premier coup d’œil mais terriblement importants pour des fondations solides.

La directrice, madame Smith, est un personnage très intéressants. Elle est à priori pétrie de bonnes intentions en cherchant à protéger les jeunes du monde extérieur et en les aidant à contrôler leurs pouvoirs. Cependant, elle paraît aussi chercher à garder les héros sous sa coupe et semble cacher pas mal de choses dans ce premier tome... Ce qui promet une suite des plus intéressantes !

« Crois-moi, les gens ne sont pas prêts à accepter votre existence. Ils auront peur de vous. Et que ce passe-t-il quand on a peur de l'autre ? On le rejette, ou pire, on le chasse ou on le traque. »


Ce premier tome pose des bases très intéressantes pour une série prometteuse. Les personnages ont beaucoup à offrir et à faire découvrir et sont suffisamment différents pour que les lecteurs puissent s'identifier à l'un d'entre eux. Entre amitiés, aventure, super-pouvoirs et révélations inattendues, je ne peux que recommander ce roman aux jeunes lecteurs férus de super-héros.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Cendrillon 2.0 : Le conte de fée d'une fangirl 100% geek !

 Autrice : Ashley Poston Éditions : Lumen   Résumé : Et si Cendrillon était une fan, une vraie ? La jeune Elle Wittimer, geek de son état, ne vit que pour Starfield, le grand classique de science-fiction dont son père était, lui aussi, un grand fan avant sa mort. Alors, quand le reboot de la mythique saga est annoncé au cinéma, elle croit devenir folle de joie. Sauf que c'est Darien Freeman, acteur de séries légères pour adolescents, qui décroche le rôle principal. Et ça, aux yeux d'Elle et de milliers de fans historiques du chef-d'œuvre, c'est intolérable. Martyrisée par sa belle-mère et ses deux demi-sœurs qui mènent la grande vie et la prennent pour leur domestique, elle a hâte de voler enfin de ses propres ailes après sa dernière année de lycée. En attendant, elle assassine le pauvre Darien à longueur de posts – s'assurant, à sa grande surprise, une audience de plus en plus large sur les réseaux sociaux. Alors, quand le tournage du film commence

La Guilde des Aventuriers de Zack Loran Clark & Nick Eliopulos

  Auteurs  : Zack Loran Clark & Nick Eliopulos Éditions : Bayard 434 pages – 15,90€   Résumé : Pierrefranche est l’une des dernières cités survivant à l’assaut des montres qui ont envahi le monde. Différentes guildes y organisent la résistance. Parmi elles, celle des Aventuriers à mauvaise réputation : 1-       Ses apprentis sont recrutés de force 2-       Ses membres meurent jeunes Zed, un demi-elfe aux pouvoirs magiques, est désigné pour rejoindre la guilde des Aventuriers. Son meilleur ami Bock décide alors de se porter volontaire pour l’accompagner. L’intrépide Liza, elle, née d’une famille de nobles, a toujours rêvé d’entrer dans la Guilde. Zed, Brock et Liza vont peu à peu découvrir, derrière les murailles de la ville, un monde aussi dangereux que merveilleux. Or, les Aventuriers sont la dernière ligne de protection de la ville…   Y’a pas à dire, la fantasy jeunesse c’est vraiment ce que je préfère ! Je me suis régalée avec La Guilde des Aventuriers qui e

A Dos d'Oiseaux de Sarah Marquis

    Autrice  : Sarah Marquis Éditions : Michel Lafon 303 pages – 19 ,95€   Bon. Disons le d’entrée… C’est un gros flop pour moi !   Résumé  : Tout commence par une vertèbre de dinosaure envoyée anonymement à Pumilla Isquarm, célèbre exploratrice qui se repose entre deux expéditions dans son chalet perdu au milieu des Alpes suisses... Cette énigme va amener Pumilla et son équipe jusqu'au fascinant désert de Gobi, en Mongolie, dont ils vont découvrir les rites ancestraux, les trafics insoupçonnés, et un lieu mystérieux, Shambhala, censé protéger la Terre.   Il y a quelques temps j’ai décidé de lancer une chaîne Booktube. Si vous la regardez, vous saurez que j’accorde beaucoup d’importance au style dans un livre (fiction, ou non). Pour moi, la qualité de la plume surpasse même l’intrigue en terme d’importance et avec A Dos d’Oiseaux… J’ai souffert. Fort. Ma chronique va être très courte. Les premières lignes m’ont suffit à comprendre que la plume de l’autrice n’étai